Pardon

Une voiture qui s’éloigne sur une route, en plein milieu du désert, et cette imploration : « je demande pardon à Allah ».


أستغفر الله‎


Crédit Studio Basel – Capture the spirit of the ramadan

« Je demande pardon à Dieu », c’est ce qui est écrit sur ce panneau. Cette photographie fait partie d’une série de clichés du concours Capturez l’esprit de ramadan, initiative du Studio Basel, dont nous vous parlions hier encore.

Une voiture qui s’éloigne sur une route, en plein milieu du désert et cette imploration : « je demande pardon à Allah ».

C’est, selon nous, à ce jour, la photo qui « capture » au mieux le mois de ramadan, mois pendant lequel l’istighfar, la demande de pardon, est et doit être pratiquée assidument. Ramadan est en effet une période propice pour solliciter la Miséricorde d’Allah, le Très-Miséricordieux, le Tout-Miséricordieux.

Pour plus de détails sur l’istighfar, lisez cet article : L’imploration d’Allah pour le pardon (Al-Istighfar)



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. port saint louis    

    TRès belle image, machaAllah
    StaghfirouAllah

    1
  2. abouhoudheyfa    

    السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

    J’ ai lu ce panneau comme cela :  » demande pardon à Allâh » , sans le « je » , istaghfiriLlâha.

    2
  3. Youssef    

    Salamoãlaykoum,
    Non Abouhoudayfa, c’est bien astarfilillah, car il n’y a pas la hamza (ء) en dessous du alif (ا), c’est vrai qu’au premier coup d’oeil on à l’impression qu’il y en a une en dessous.
    Salamoãlaykoum.

    3
  4. Youssef    

    Astarfirollah pardon pour la prononciation.

    4
    • AbdallahJoneJLB    

      Vous faites l’erreur 2 fois : la première sur le premier commentaire, la seconde sur le suivant (qui était censé rectifier le tout, mais qui n’est pas encore totalement correct).

      Il s’agit bien de Astaghfiro(u)-llah, et non pas comme vous l’avez écrit 2 fois ci-dessus.
      Al-Kanz et Abou Houdheyfa ont raison (par contre, pas pour le « ist »), à mon sens.

      4.1
      • dAOUD DE mULHOUSE    

        Si le alif n’est pas accompagné du hamza, alors on l’appelle « alif wasl », ألف وصل.

        La règle du ألف وصل est la suivante : comme en Arabe on ne commence jamais par un soukoun (et comme on ne s’arrête jamais sur une haraka, cqfd) on regarde la troisième lettre. Si la troisième lettre possède une fetha ou une kesra, alors le ألف وصل sera lu comme ayant une kesra. C’est pour cela que l’on dit ihdina et non pas ahdina pour اهدنا الصراط المستقيم. Si la troisième lettre porte une dhamma, alors le ألف وصل sera lu comme ayant une dhamma. Ainsi on prononcera ou’boudou pour اعبدوا ربكم.

        Après, il est vrai que certains pays prennent l’habitude de ne pas mettre les hamza, notamment les pays du sous-continent indien.

        Dans tous les cas, le rappel est fait et c’est l’essentiel.

        Jazakoumoullahou khaira (et non pas khairan car on ne s’arrête pas sur un haraka, donc pas de fatimata ou daouda lol)

        4.1.1
        • AbdallahJoneJLB    

          (As)Salamou `alaykoum,

          Barak Allahou Fik, ustedh, pour cette leçon. J’ai beaucoup aimé. :-)
          Je ne le savais pas.

          Jazak Allahou Khayr(an). ^_^

          4.1.1.1
          • dAOUD DE mULHOUSE    

            J’ai oublié de préciser :

            Le ألف وصل peut se traduire « alif de liaison ».

            Si on fait la liaison avec ce qui vient avant, il perd les caractéristiques que j’ai mis plus haut pour devenir muet .

            Par exemple :

            فقلت استغفروا ربكم se lira « faqoultou-staghfirou rabbakoum », le فقلت استغفروا ربكم ne sera pas lu car on fait la liaison avec ce qu’il y a avant.

            4.1.1.1.1
          • dAOUD DE mULHOUSE    

            oups, je me suis trompé, c’est le alif wasl qui perd ses caractéristiques

            4.1.1.1.2
  5. abdel    

    Quand je travaillais en Arabie Saoudite, je voyais pleins de panneaux de ce genre sur la route.

    C’est toujours bien de ce rappeler de DIEU.

    5
  6. najet    

    As Salam Aleykoum
    dans ma région en Algérie, il y a pas mal de panneaux de ce genre aussi, en plus grand format,
    c’est très agréable quand on se promène d’avoir des rappels sous les yeux!

    6
  7. rappel01.fr    

    as-salamou ‘aleykoum

    Habitant Médine (Arabie Saoudite), c’est toujours avec grand plaisir que je lis les panneaux sur l’autoroute Médine – La Mecque durant mes trajets pour la ‘Omra.

    Cela serait bien que d’autres pays s’y mettent aussi …

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan