Birmanie : ne tue pas mon frère !

Par Al-Kanz

Selon l’ONU, les Rohingyas, musulmans de Birmanie, constituent la communauté la « plus persécutée au monde ».

Un Rohingya de 36 ans a raconté à HRW comment il a vu, lors d’un des épisodes de violence, « des Arakhanais [bouddhistes] mettre le feu aux maisons [des Rohingyas] : Quand les gens ont essayé d’éteindre les incendies, les paramilitaires nous ont tiré dessus. La bande d’Arakhanais s’est mise à nous taper dessus avec des gros bâtons. » Un autre Rohingya du même quartier a affirmé : « J’étais à quelques mètres de là seulement. J’étais sur la route. Je les ai vus abattre au moins six personnes, une femme, deux enfants et trois hommes. La police a emmené leurs cadavres. »

Birmanie: Human Rights Watch dénonce les exactions contre les Rohingyas



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Ahmed3    

    Parlez-en autour de vous, les Rohingyas birmans n’ont pas la chance de passer au JT donc le monde s’en fou un peu.

    Site recensant les dernières news : http://www.restlessbeings.org/

    1
  2. Abou Sene    

    Assalam ‘aleykom wa rahmatullah wa barakatuh !

    Si le prophète (saws) a comparé les Musulmans à un corps, et que si une partie souffre, tout le corps souffre, qu’est-ce que cela signifie ? quelles sont les conclusions au niveau politique que l’on peut en tirer pour éviter que de telles choses se produisent?

    2
  3. Youssef    

    Barakallahofik

    3
  4. Batoul    

    Assalamu aleykum,

    c’ est très, très, très important. Barakalawfik pour cette information.

    4
  5. Islam    

    Salam,
    Quelles sont les moyens concrets de les aider? A part eddou3a.
    Barak allahou fikom.

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE