Entreprendre au Maroc : mythes et réalités

Entreprendre au Maroc. Force est de constater que le sujet passionne, mais divise également. D’un côté les convaincus, de l’autre les sceptiques. Passons en revue quelques idées reçues.

Entreprendre au Maroc : mythes et réalitésCrédit Flickr – ligynnek

Il y a de cela deux ans, nous écrivions un article sur l’installation au Maroc. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et c’est avec un peu plus de recul que nous venons partager notre expérience et apporter quelques éclaircissements complémentaires sur l’entrepreneuriat au Maroc que beaucoup considèrent encore, à tort ou à raison, comme une chimère.

Sur le web, les articles s’y référant sont légion. Force est de constater que le sujet passionne, mais divise également. D’un côté les convaincus – nous avons pu le remarquer à la lecture des commentaires de l’article précité – prêts à franchir le pas dès que la bonne occasion se présentera et, de l’autre, les sceptiques qui n’y croient pas vraiment ou les réfractaires qui ne veulent même pas en entendre parler. Les raisons qui motivent leur choix sont diverses et variées : retourner au pays, investir en terre musulmane pour y vivre pleinement sa foi, envie de tenter sa chance au soleil, profiter du niveau de vie pas cher pour les premiers. Incompatibilité culturelle, peur de l’arnaque, corruption, lenteur administrative, etc. pour les seconds.

Les poncifs, plus ou moins fondés, sur le Maroc ont effectivement la vie dure.

1re idée reçue : il est très difficile d’entreprendre au bled à cause de l’administration

Grâce à la mise en place, entre autres, de structures comme le CRI (Centre régional d’investissement), entreprendre au Maroc n’a jamais été aussi simple. Il est en effet possible de créer une SARL en quelques jours seulement. Ce n’est pas tant le processus de création que la gestion au quotidien de votre entreprise qui s’avère être le plus ardu.

La lourdeur du système, le fait de se déplacer pour effectuer les démarches et formalités les plus élémentaires, les files d’attentes interminables (qui finissent bien souvent en pugilat), les resquilleurs qui, l’air de rien, cherchent à passer devant tout le monde, le zèle de certains fonctionnaires discourtois, les pannes informatiques, les retards et j’en passe et des meilleurs peuvent effectivement avoir raison de votre ténacité. Mais n’oubliez pas : Allah est avec les patients. Soyez donc patients, vous aurez tout à y gagner.

Si, malgré votre patience, vous ne vous sentez pas d’aplomb pour affronter toutes ces déconvenues, vous avez la possibilité de faire appel à un cabinet d’affaires (ou fiduciaire) qui se chargera non seulement de la constitution de votre société, mais aussi de la tenue de votre comptabilité et autres services annexes. En fonction du secteur d’activité choisi, les tarifs de constitution de société peuvent varier de 5 000 à 15 000 dirhams, environ 10 000 dirhams pour une agence de location de voitures pas exemple. Les frais de comptabilité, eux, sont d’environ 600 dirhams par mois, hors bilans comptables.

2e idée reçue: On ne peut gagner décemment sa vie.

Là aussi, tout dépend du domaine d’activité, de votre statut au sein de l’entreprise et… de votre train de vie. Certains secteurs sont plus rémunérateurs que d’autres. Évidemment. Pour info, le salaire moyen au Maroc est d’environ 2 500 dirhams par mois, ce qui vous en conviendrez, est peu. Si vous souhaitez vous installer avec votre famille et commencer en tant que salarié d’une entreprise, tablez plutôt sur un salaire de 4 000 à 5 000 dirhams par mois selon votre profil. Ce qui me semble être plutôt raisonnable sachant que le prix des loyers, sur Agadir j’entends, varie de 1 500 à 3 000 dirhams mensuels en fonction du type d’appartement et du quartier. Ajoutez à cela les charges fixes (eau, électricité, etc.), une connexion Internet (comptez entre 100 et 200 dirhams par mois), une ligne téléphonique (à partir de 100 dirhams par mois), le budget alimentation, le budget écoles (les prix varient entre 400 dirhams et 1500 dirhams par mois selon le type d’établissement choisi), etc. Cela vous donne une petite idée de ce avec quoi vous êtes en mesure de vivre.

3e idée reçue : Pour créer sa boite, on est obligé de graisser la patte.

A priori, non. En tout cas, pas si vous êtes patient et que vous ne cherchez pas à vouloir aller trop vite. Cela ne veut bien évidemment pas dire que la pratique a été éradiquée, mais elle est moins perceptible. Du moins à notre niveau.

Et puis, si vous décidez de vous offrir les services d’un cabinet d’affaires pour créer votre boîte, vous éviterez de vous poser la question. Certes, ces services ont un coût, mais vous gagnerez en temps et en tranquillité.

4e idée reçue : Difficile de trouver du personnel qualifié et motivé.

C’est à mon sens, la principale source de préoccupation d’un entrepreneur au Maroc. Le turn-over est considérable, surtout chez les jeunes. Les témoignages sont nombreux. Le personnel qualifié ne manque pas, mais le manque de sérieux et d’engagement personnel et sincère constituent un véritable problème. Prenez par conséquent bien soin de choisir vos collaborateurs si vous ne voulez pas que les poils de votre barbe ne blanchissent trop vite.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android
Dirigeant Fondateur de Carsalis, agence de location de voiture à Agadir au Maroc.

Vos réactions (14 commentaires)

  1. abouAbdillah    

    Assalam alaikoum,

    BarrakAllahoufikoum pour ces conseils, notamment sur l’idée de faire appel à un cabinet d’affaires pour les questions administratives. Il est vrai que des sujets comme la corruption me rendait assez sceptique quand à l’idée d’ entreprendre au maroc.

    Comme quoi tout problème a une solution, il suffit de patienter, et comme dit dans l’article, Allah est avec les patients.

    Mais aussi avoir un retour de ceux que se sont mouillés serait pas mal, c’est pour cela que je souhaiterais, que dans ce fil de discussions, il y ait des témoignages de frères qui se sont lancés dans cette aventure. BarrakAllahoufikoum.

    1
  2. halaloupas    

    Salam Aleikoum,

    Barrak’Allahoufik pour ce retour d’expérience qui profitera à tous. Qu’Allah vous facilite.

    2
  3. port saint louis    

    Baraka Allahou ficoum pour nous avoir rassurer…

    3
  4. Sophie    

    Merci pour l’article,

    c’est vrai qu’on a trop tendance à penser que c’est un casse tête administratif ! Tout dépends en fait sur qui on tombe …

    Je compte mettre un article sur les procédures avec leur coût à chacune pour la région du souss (peut être est ce plus cher dans le nord ? ) d’ici un ou deux jours sur mon blog in cha Allah

    4
  5. Youssef    

    Merci pour ce post, c’est vrai que la principale difficulté est le manque d’engagement des salariés, ils peuvent vous lâcher du jour au lendemain

    5
  6. Amlil71    

    As salamou ‘aleykoum,

    article intéressant qui fait la part des choses entre nos craintes et la réalité du terrain. J’aimerais ajouter deux choses : il est important de prendre le temps d’étudier son projet et de prendre le temps de le mettre en place. Comme indiqué par le frère Abd al baatin et la soeur Sophie, tout est affaire de personne au Maroc, vous pouvez collaborer avec des personnes sérieuses et malheureusement travailler avec d’autres qui ne le sont pas du tout. D’où l’intérêt de bien prendre son temps et bien choisir les personnes avec lesquelles vous aller travailler. Sur ce point, avoir l’avis et les conseils de personnes qui sont déjà installées peut être un plus. Il y a aussi des avantages fiscaux qui permettent de se lancer sans prendre trop de risques.

    Je connais deux très bons experts comptables qui proposent des tarifs intéressants pour la création d’entreprise et la tenue de la comptabilité. L’un est sur Casa et l’autre sur Fes ( j’ai travaillé avec les deux ). Vous pouvez me laisser un message sur la messagerie de mon site si vous êtes intéressés.

    6
  7. Sophie    

    As Salamou ‘alaikoum

    Voici l’article pour la création d’une SARL au Maroc. Pour ma part, je suis tombée sur quelqu’un d’extrêmement gentil et serviable AlhamdouliLlah. Vous trouverez les documents nécessaires et leur coûts respectifs.

    http://www.tanargan.com/blog/creation-dune-sarl-au-maroc/

    7
  8. Nordine    

    Rien de mieux qu’un MRE pour conseiller d’autres MRE !
    Je vous conseille vivement un ami expert comptable. C’est l’accompagnement idéal.
    Un comptable ne suffit pas, le reseau ç’est primordiale au maroc
    Voici son site pour ses coordonnées téléphonique :http://paprasexpertise.com

    8
  9. Abdellatif    

    Salam alaykoum wr wb,

    Existe-t-il des possibilités d’investir au Maroc sans passer par les banques ou établissements qui utilisent la Riba ?

    Car votre article omet de dire que ce fléau est généralisé au « bled », sans alternative (que je sache) pour des musulmans…

    9
    • nordine    

      As Salamou ‘alaikoum,

      Certainement, tu peux investir si tu as un capital.
      Attention, beaucoup de dispositif vous facilite l’investissements avec des aides à 0% sont souvent accompagnés de produits bancaire illicite.
      Cela bouge en ce sens depuis 1 an, mais aujourd’hui à ma connaissance, non!
      il y aussi un possibilité de trouver un associé qui injecte du cash si tu as un projet qui séduit les investisseurs.

      En espérant avoir répondu à ta question…
      Qu’allah te facilite

      9.1
  10. hassan    

    moi ce que j’ai remarqué et qui vit tout le temps ici au maroc et qui a la possibilité de s’installer en europe
    mais qui si enraciné a cette terre qu’est le maroc que je peut pas la quitté que qlq jours
    ce que j’ai remarqué pour les soi disant investisseur etrangers soit que s’est des escrocs qui cherche qu’a contracer un credit et dequerpir soit des marocains de nationalité etrangere qui n’ont plus de valeur ajoutée a notre cher maroc et que leurs pays adoptifs les ont si essoré qu’ils sont foutu
    ici on besoin de vrais investisseurs qui ramene de l’argent et non pas le contraire qui en exporte en douce a leur pays d’origine.des gents qui investisse et qui prennent le risque comme dans tout les pays du monde
    des invest qui font travaillé les marocains
    desolé pour ma franchise
    hassan berber

    10
  11. zaida    

    Salam Nordine,

    je suis informaticien Java actuellement en poste chez Orange Business Service. J’ai 3 ans d’expérience dans le développement d’application Web au sein de France Telecom R&D, et j’ai pour objectif ,incha Allah, d’aller m’installer et de travailler au Maroc et si possible à Casablanca . Je suis à la recherche de contacts et de conseils pour trouver un emploi au Maroc.

    Je peux t’envoyer mon CV si tu es intéressé ou si tu as des contacts qui peuvent être intéressé par mon profil.

    10.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan