Aïd al-Adha : Bardot versus PETA

Par Al-Kanz

Contrairement aux associations animalistes françaises, en Inde, PETA préfère le clin d’œil aux attaques virulentes, voire racistes.

Cette année, les associations animalistes ne s’en sont pas pris aux musulmans qui fêtent aujourd’hui et pour trois jours l’Aïd al-Adha, à l’occasion de laquelle un mouton – en général – est immolé au nom de Dieu. Fête qui fait la joie de la filière ovine et de centaines d’éleveurs français. De rien, ça fait plaisir.

Peu de bruit donc des animalistes, mais la traditionnelle gesticulation de Brigitte Bardot, égérie malgré elle de l’Aïd à la française. Pas une fête sans qu’elle ne fasse état de ses vœux. Cette année, en guise de carte, celle qui a été plusieurs fois condamnée par la justice française pour incitation à la haine envers la communauté musulmane, a publiée la lettre suivante. Joie.

bardot aid al-adha

Dans un tout autre registre, la branche indienne de l’association animaliste PETA a publié la photo suivante sur son compte Twitter.

diner aid-al-adha

Des chèvres ont bien été préparées pour l’Aïd al-Adha, mais en guise d’invitées et non de repas, explique PETA. C’est là une façon humoristique et sympathique de mener leur combat.

On aime.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE