Auchan : « Au nom d’Allah le Très-Miséricordieux, le Tout-Miséricordieux »

Chez Auchan, on arbore la basmallah pour vendre des faux moutons de l’Aïd al-Adha.

Surprise. La semaine dernière, Auchan livrait à ses clients musulmans persuadés d’acheter un mouton de l’aïd des faux moutons de l’Aïd (voir Faux moutons de l’Aïd pour des clients d’Auchan).

Évidemment, comme pour le faux halal, ça n’est pas un problème en France d’abuser ses clients, s’ils sont musulmans. Le CFCM lui-même reste silencieux. Ce que l’on peut s’expliquer.

Le CFCM est composé, notamment, du RMF (rassemblement des musulmans de France) qui chapeaute la mosquée d’Evry et de la FGMP (fédération de la grande mosquée de Paris), qui en réalité en fait toujours parti malgré le coup de comm’ de cet été (voir La mosquée de Paris quitte-t-elle vraiment le CFCM ?). Taper du poing sur la table, c’est obliger à une transparence demandée par les consommateurs, mais redoutée par tous ceux qui trouvent un intérêt, quel qu’il soit, à la situation actuelle. Bref.

La semaine dernière, donc, c’était l’Aïd al-Adha, la fameuse fête du mouton. Fête pour les musulmans, mais aussi pour la grande distribution qui voit, à juste titre, dans la niche des consommateurs musulmans une manne qu’il convient de capter. C’est ainsi que plusieurs hypermarchés de l’Hexagone ont décidé d’attirer le chaland avec des affiches comme celle qui suit.

Faux moutons de l'Aïd à Rungis

Lorsque nous avons publié cette photo, un détail nous avait échappé, mais pas à Bint, lectrice d’Al-Kanz. Ce qui est écrit en arabe en haut à gauche et en bas à droite de l’affiche, ce n’est ni plus ni moins la basmallah, qui, notamment, ouvre les sourates du Coran.

L’an dernier, toujours chez Auchan, c’est un verset coranique qui était utilisé pour vendre des bijoux. Plus précisément le verset 185 de la sourate La Vache, deuxième sourate du Coran : « le mois de ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement. »

Auchan : un verset coranique pour vendre des bijouxAuchan : un verset coranique pour vendre des bijoux

Il y a deux ans pour vendre, Carrefour utilisait le nom d’Allah.

Carrefour

Mi-juin, les internautes pouvaient aussi lire « Au nom d’Allah le Très-Miséricordieux, Tout-Miséricordieux » sur la page Facebook de Carrefour… en Arabie saoudite, pas en France.

On devine que le choix d’Auchan d’insérer la basmallah sur une affiche pour vendre des faux moutons de l’Aïd al-Adha est le fait d’un chef de rayon qui a certainement trouvé « très jolie » cette calligraphie. Un ordinateur, Google Images et hop on prend la première calligraphie qui passe sans la faire relire par des personnes compétentes. Le marketing low cost au service de la grande distribution. Ou pas.

Et si, à l’heure où Google est menacé par les socialistes au pouvoir d’être taxé pour subventionner plus encore la vieille presse, la grande distribution payait une taxe chaque fois qu’elle pompait une image sur le moteur de recherche ?

Pour finir, dans la famille Boulette signalons celle de l’enseigne Fly qui subit depuis dimanche la foudre d’internautes juifs. Ce matin, les tapis étaient toujours en ligne :

tapis jew fly

tapis jew fly

Si Fly France a réagi dès hier soir, ce n’est que vers midi, après la mobilisation d’internautes sur Twitter, que les tapis « Jew » avaient été retiré pour un renommage rapide ; retrait annoncé vers 12h30 aujourd’hui sur Twitter :

Fly France a renouvelé ses excuses :

Et Auchan ? L’enseigne restera silencieuse. Grande distribution et industriels du (faux) halal sont persuadés que les musulmans peuvent être méprisés de la sorte sans aucun risque. Ils se gaussent même de pouvoir aussi facilement les prendre pour des veaux. Sauf si les internautes musulmans décidaient de faire savoir en masse, en ligne et hors ligne, qu’elle a vendu des faux moutons de l’Aïd al-Adha. Comme début 2011 avec l’affaire des saucisses Herta prétendument halal contrôlées positives à l’ADN de porc.

En attendant que les musulmans se rendent véritablement compte qu’ils ont via notamment les réseaux sociaux des outils pour faire entendre leur voix, pensez à nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/Alkanz.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés