Après la « xénophobie » de Sarkozy, celle de Copé

Par Al-Kanz

Après la victoire de Jean-François Copé à la présidence de l’UMP, le quotidien El Pais qualifiait ce dernier de « xénophobe ».

Le vaudeville croquignolesque offert, depuis dimanche, par l’UMP a tenu en haleine les Internets en général, Twitter en particulier. Il a pris fin lundi soir.

Jean-François Copé a donc gagné, son parti est en lambeaux. Une victoire à la Pyrrhus, qui sera certainement très commentée mardi dans la presse nationale et internationale. En attendant les journaux de demain, voici ce qu’El Pais, quotidien espagnol, dit du nouveau président de l’UMP.

Copé le xénophobe. Enfin non, pas vraiment. Quelques minutes après avoir mis en ligne cet article, El Pais corrige et remplace « xénophobe » par « populiste ».

copé populiste El Pais

Populiste et non xénophobe. Chez El Pais, on a dû se dire que le terme était un peu trop violent. Allez savoir pourquoi… Joie des Internets, si le titre de l’article a été modifié, il demeure identique, à l’heure où nous écrivons ce billet, en page d’accueil du site. Petit couac.

Et l’on se rappelle l’article du Time en mars dernier qui étrilla l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy.

Sur Google, c’est la première version qui apparaît.

Bientôt une fusion entre le FN réjoui et l’UMP désolée ?



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE