Soutien des footballeurs à la Palestine : polémique et démentis

Par Al-Kanz

Polémique. Suite à l’appel solidaire de 62 footballeurs en faveur de la Palestine, démentis et contradiction se multiplient depuis lundi.

Kanouté palestine

Depuis lundi, plusieurs des footballeurs signataires de la déclaration en faveur de la Palestine, en ligne sur le site Internet de Frédéric Kanouté, footballeur lui-même, ont démenti avoir signé l’appel.

Hier, le site de l’Olympique de Marseille publiait le communiqué suivant :

Frédéric Kanouté, ancien attaquant du FC Séville, a lancé une pétition s’opposant à l’organisation de l’Euro des Espoir 2013 en Israël visant à exprimer sa «solidarité avec le peuple de Gaza».
Annoncés comme signataires dans les médias ainsi que sur le site officiel de Fredéric Kanouté, les joueurs olympiens Charles Kaboré, Steve Mandanda, Souleymane Diawara, André et Jordan Ayew et Rod Fanni tiennent à démentir leur participation.
Les joueurs de l’OM concernés ne souhaitent pas prendre publiquement position sur un sujet d’ordre politique.

De même, Didier Drogba ou encore Anthony Le Tallec démentaient sur Twitter avoir signé l’appel.

Sur son site officiel, Yohan Cabaye a tenu lui aussi apporter quelques précisions :

Yohan Cabaye n’a jamais été le signataire de la pétition en soutien à la Palestine dont Freddy Kanouté est à l’origine.

Yohan Cabaye, à la suite d’un appel de l’un de ses coéquipiers, a simplement exprimé sa tristesse et sa compassion auprès des familles de ces jeunes enfants footballeurs qui ont été tués, comme il aurait pu le faire pour n’importe quel enfant touché dans une situation similaire.

A contrario, Momo Sissoko affirme avoir bien signé « un manifeste en soutien à la Palestine » ; manifeste, selon lui, « à l’initiative de Frédéric Kanouté », qui indique à l’instant sur son site avoir reçu « la déclaration sur la Palestine [lui] demandant [s’il désirait] la signer. »A l’instar de plusieurs autres footballeurs », ajoute le footballeur a « accepté de le faire, en geste de solidarité avec une population qui vit sous occupation ».

Dans ce communiqué, Frédéric Kanouté dénonce les pressions sur les clubs et les joueurs afin de les « réduire au silence » et « de censurer [leur] liberté de penser.

J’ai reçu, de la part d’amis, la déclaration sur la Palestine me demandant si je désirais la signer. J’ai, à l’instar de plusieurs autres footballeurs, accepté de le faire, en geste de solidarité avec une population qui vit sous occupation.

Je tiens à toutes et tous vous remercier pour les milliers de messages de soutien que vous m’avez envoyés. Malheureusement, une minorité d’e-mails et de commentaires dans les médias sociaux nous critiquent, nous les signataires, pour des positions partagées par nombre de citoyens en Europe et dans le monde. Il est vraiment triste que des gens tentent de faire pression sur nous et nos clubs afin de réduire au silence les footballeurs et de censurer ainsi notre liberté de penser.

La liberté d’expression et le bon fonctionnement de la loi sont des composants fondamentaux d’une société démocratique, c’est cela que nous, en Europe, prônons aux yeux du monde.

Dernier rebondissement, l’ineffable Sami Gozlan annonce aujourd’hui avoir porté plainte. Une fois n’est pas coutume, ce dernier voit dans la solidarité à l’égard des Palestiniens une incitation « à la propagation de la haine antisémite » (sic).



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE