Maraude : des musulmans au cœur de la pauvreté

Apporter un peu de chaleur humaine, du café, des couvertures, etc. aux éprouvés qui vivent dans la rue, c’est à quoi s’emploie l’association Au Cœur de la précarité. Vidéo.

acdlp-hiver-paris

Camps de Roms aux abords de Paris, sans-abris, hommes, femmes, les bénévoles de l’association Au Cœur de la précarité s’efforcent d’apporter un petit de chaleur aux éprouvés qu’ils rencontrent au cours de leurs maraudes.

Du café, de la soupe chaude, des couvertures et de la chaleur humaine offerte à ces éprouvés.

adclp-chien-2

La miséricorde n’est pas réservée aux seuls êtres humains. On le constate dans la vidéo ci-dessus : on voit un bénévole d’ADCLP donner à manger au chien d’un sans-abri.

Un bénévole d'Adclp nourrit un chien dans la rue

Si cette vidéo vous a touchés et que vous voulez soutenir l’association Au Cœur de la précarité, rendez-vous sur leur site et faites un don : http://www.aucoeurdelaprecarite.com. Vous pouvez par ailleurs les suivre sur Twitter : https://twitter.com/ACDLP_ ou rejoindre leur page Facebook : http://www.facebook.com/aucoeurdelaprecarite.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (22 commentaires)

  1. Hichem    

    Allahu Akbar j’en ai les larmes aux yeux !

    1
  2. 2
  3. Fatima Syra    

    Idem.
    C’est tellement beau, l’islam …

    3
  4. Abou Idriss    

    Assalamoileykoum,

    enlever l’anachid vous verrez il n’y aura plus de larmes aux yeux!

    4
  5. Djceline    

    Machallah. Une leçon de vie, de comportement à travers une photo et un commentaire. Qu’Allah nous guide et nous pardonne.

    5
  6. Batoul    

    Assalamu aleykum,

    ils ont besoin de bénévoles, de dons, de tout notre soutien… J’ insiste beaucoup parce que la tache est juste gigantesque; il y a de plus en plus de précarité, des gens qui ne connaissaient pas encore la rue il y a quelques mois, qui étaient comme vous et moi, confortablement installés dans la chaleur et la sécurité de leur appartement.

    Il y a des enfants, des personnes agées, des gens dont la détresse est énorme. Allez donc sur le terrain, faites au moins une maraude, une seule, et vous comprendrez que ce n’ est pas la musique qui fait pleurer…

    Juste sur Paris, et meme dans les rues les plus belles et riches de la capitale, il y a des gens qui dorment sur le sol froid à chaque détour, qui attendent un peu de ce réconfort, que nous, musulmans, sommes en devoir de donner. Ils ne sont pas que ces formes indistinctes, que bien trop souvent les gens essaient d’ oublier ou ne voient meme plus. Nous ne pouvons pas etre musulmans sans nous sentir concernés; tendez-leur la main, baissez-vous sur ce sol froid et regardez-les dans les yeux pour leur parler… Qu’ aurait fait notre prophète (sur lui La Grace et la Paix)?

    Les musulmans sont encore trop frileux pour ces maraudes, et pourtant vous aurez tout à y gagner; ici-bas et dans l’ au-delà.

    Pensez aux couvertures, duvets, chaussettes, chaussures, prenez avec vous une énorme marmite, quelques bols jetables(que l’ on peut trouver dans les grandes surfaces), et distribuez la nourriture, la chaleur, les sourires, la bonté.

    Contactez l’ association au coeur de la précarité, ils connaissent ceux qui ont grand besoin d’ aide, ils vous orienteront, vous expliqueront et vous guideront vers l’ accomplissement de ces actes de bienfaisance si nécessaires.

    Nous ne serons pas de véritables croyants tant que les rues ne seront pas remplies de musulmans distribuant la bonté autour d’ eux, tant qu’ il y aura des gens qui mourront encore de solitude, de faim et de froid près de nos foyers.

    Qu’ Allah ta’ ala accorde la force aux membres de cette association, ainsi que Ses multiples Bienfaits. Cette association fait partie des choses qui me tiennent beaucoup, beaucoup à coeur.

    Barakalawfik pour cet article, qu’ Allah ta’ ala vous récompense grandement.

    Assalamu aleykum

    6
    • Hichem    

      Et pourtant pas difficile de donner des choses qu’on utilise plus ! Vous voyez les fameux relais pour donner des vêtements, tout les jours je vois un camion rempli et tout les jours je vois des sans abris qui n’ont pas ces vêtements tout propre. Il faut ce mobiliser contre la précarité ! Qu’ils soient musulman ou non !

      6.1
      • Abou Idriss    

        Merci Que Allah te guide aussi

        6.1.1
        • said    

          Salam aleikoum wa rahmatoulah

          On répond amine, c’est mieux que « merci » lorsqu’on nous fait une dou3a.

          On peut être contre l’anasheed dans la vidéo mais de la à critiquer ouvertement, je trouve que c’est un manque de respect aux frères et sœurs qui sont sur le terrain.

          Comme on dit détruire et plus facile que construireet c ‘est toujours les moins actifs qui critiquent (je précisent que c’est une constatation générale).

          Qu’Allah nous guide.

          6.1.1.1
      • Batoul    

        Assalamu aleykum,

        parfois j’ ai l’ impression que c’ est le contact direct avec la précarité qui fait peur aux gens, beaucoup de musulmans donnent de façon indirecte, aux relais, etc… Encore trop peu vont directement auprès de ceux qui en ont besoin, et pourtant ce sont des personnes, musulmanes ou non, remplies de cette humanité qui peut nous faire tant défaut… Loins des petites préoccupations de nos quotidiens confortables, etre confronté aux gens, directement, c ‘est une bonne claque dans la figure et ça fait du bien à la foi, à la vie en général.

        Mes frères et soeurs, quand vous en avez les moyens, s’ il vous plait, ne faites pas ces ventes entre soeurs avec vos vetements d’ occasion, donnez-les plutot aux roms, aux familles dans le besoin; Allah ta’ ala nous donne notre part de subsistance, et cette part ne nous appartient pas, ces dons d’ Allah ta’ ala devraient passer de main en main, etre de passage dans nos existences.

        Assalamu aleykum.

        « Tout ce que vous dépensez, Il vous le remplace » (s34 v39)

        « Tout ce que vous faites comme bien Allah le sait parfaitement » (2 215)

        « Tout ce que vous dépensez comme bien c’est pour vous-mêmes. Vous ne dépensez qu’en vue de la Face d’Allah. Tout ce que vous dépensez comme bien vous sera rendu et vous ne subirez aucune injustice Tout ce que vous dépensez comme bien, Allah le sait parfaitement. » (2 272-273)

        « Celui qui fait du bien du poids d’un atome le verra » (99 7)

        6.1.2
        • fatima    

          Assalam aleykoum ma soeur,

          Tes commentaires m’ont beaucoup touchée et je ne peux que t’approuver. Qu’Allah te bénisse et te récompense ma soeur pour ta grande générosité de coeur.

          Maintenant, et que Dieu me pardonne si je me trompe, mais rien ne se fait ou se donne sans la permission de notre tuteur mis à part la zakat que nous payons (pour celles qui le peuvent) sur nos bijoux.

          Tu donnais l’exemple de ventes ou échanges d’habits entre soeurs. Beaucoup de soeurs utilisent cette solution pour renouveler un peu leur garde robe car leur mari leur refusent bien souvent. Si elles le font dans l’intention d’avoir de nouveaux et jolis vêtements dans le but plaire à leur mari, je n’y vois aucun mal.

          Moi-même j’aimerais donner beaucoup de choses mais mon époux me l’interdit bien souvent (il a ses raisons, merci de ne pas juger).

          Nos pères, nos frères et nos maris ont une grande responsabilité. C’est à eux, je pense, que revient en grande partie ce devoir.

          Mais seul Allah sait mieux.

          6.1.2.1
          • Batoul    

            Assalamu aleyki,

            c’ est pour cette raison que j’ ai rajouté (…)quand vous en avez les moyens(…), parce que je connais la situation de certaines musulmanes.

            Quant aux biens de l’ épouse, il y a divers avis; l’ un qui, effectivement, ne donne pas à la femme la possiblité de gérer ses aumones sans le consentement de son mari, l’ un qui donne la possibilité de gérer un tiers de ses biens, et l’ un majoritaire, qui donne la possibilité de gérer ses aumones comme elle l’ entend ( la bienséance voulant qu’ elle en informe son époux, sans que cela soit une obligation). Nous suivons, mon époux et moi, ce dernier avis.

            Je ne veux pas vous embarrasser, mais simplement rappeller certaines choses que nous pourrions oublier; malheureusement il n’ est pas rare de voir que beaucoup de musulmans dépensent de leurs biens dans le but d’ entretenir leurs relations amicales et sociales, et que nous sommes loins du don dénué d’ intéret, seulement voué à Allah ta’ ala.

            Pourtant, il me semble nécessaire d’ initier nos époux à ces dons qui sont le bien et le bonheur du foyer musulman, source de baraka et d’ une belle espérance. L’ homme et la femme dans le foyer musulman, oeuvrent pour l’ au-delà, et non pour les bien de ce bas- monde… c’ est ainsi, dans l’ accomplissement des bonnes oeuvres, que la mariage prend tout son sens.

            6.1.2.1.1
          • Batoul    

            Cette petite vidéo est très explicite sur le sujet des biens de la femme en Islam, je vous propose d’ en prendre connaissance incha Allah: http://www.youtube.com/watch?v=jmyvBHU2zWE

            6.1.2.1.2
          • fatima    

            Assalam aleykoum ma soeur,

            Barakallahoufik pour la vidéo que j’ai regardée avec attention. J’ai aussi lu ton message et je te remercie d’avoir pris soin de me répondre.

            Concernant la vidéo, le sujet est le salaire de la femme et ses bijoux. Je n’ai aucune objection à faire à cela, je crois que la majorité des musulmans sont d’accord avec ceci.

            Maintenant, je ne pense pas me tromper en affirmant ceci :

            - si je souhaite préparer à manger et en donner à des personnes dans le besoin, je dois en informer mon mari avant.

            - si je souhaite inviter des personnes dans le besoin chez moi, pour dîner, prendre une douche, passer une nuit au chaud, je ne peux le faire qu’avec l’autorisation de mon mari.

            - prendre des couvertures du placard et les apporter à des personnes à l’extérieur, ne peut se faire qu’avec l’accord de mon tuteur.

            - sortir et parler avec des hommes étrangers, comme les frères le font dans la vidéo, n’est pas permis aux femmes musulmans que nous sommes

            etc etc …

            Aider les autres et me débarrasser de toutes ces choses matérielles qui n’ont aucune valeur aux yeux d’Allah est un but à atteindre pour moi, mais désobéir à mon époux serait un grand péché.

            C’est pour cela que je crois (que Dieu me pardonne si je me trompe) que cette responsabilité est en grande partie dévouée aux hommes. Je crains que beaucoup de soeurs ne culpabilisent et pêchent en pensant faire le bien.

            Voilà ma soeur je ne cherche pas la discorde, je ne cherche que le bien et la vérité.

            6.1.2.1.3
          • Batoul    

            Assalamu aleyki,

            Je cherche aussi le bien et la vérité.

            Je n’ agis dans mes actes qu’ en pleine obéissance à mon Créateur et à mon mari. Je ne demande pas aux femmes musulmanes de désobéir à leurs maris et encore moins à Leur Créateur. Je demande simplement aux musulmans, femmes et hommes, de prendre conscience de la détresse de ceux qui les entourent et d’ y faire face, en accord, bien entendu, avec leurs époux et les règles islamiques. J’ encourage juste à nourrir le pauvre, en accord avec les prescriptions d’ Allah ta’ ala.

            au début de mon entrée en Islam j’ étais infirmière, les maraudes faisaient partie de mes jours et de mes nuits; c’ est comme ça que j’ ai connu le monde de la rue, la toxicomanie, l’ alcoolisme, la prostitution, la solitude… toutes les détresses humaines. Mon métier étaient de soigner ces personnes avec l’ aide de réseaux médicaux, paramédicaux et associatifs; ce travail me tenait beaucoup à coeur et c’ est en avançant dans ma religion et en devenant mère que j’ ai renoncé à certaines choses.

            J’ ai donc renoncé au terrain, mais il y a beaucoup de choses que nous pouvons encore faire. Préparer les repas que les hommes apporteront à ceux qui ont faim, faire les courses, donner de nos biens, distribuer les vetements, encourager nos époux dans les bonnes actions, en parler autour de nous… et il y a encore plus simple… S’ arreter, parler avec une femme dans la rue, l’ écouter attentivement, lui prendre la main, la prendre dans nos bras et lui sourire… Car qu’ est-ce que le sourire?

            Un jour, je me souviens avoir vu un homme qui dormait dans le métro, il était allongé, et la ceinture de son manteau trainait sur le sol… Les gens sont sortis, et les uns après les autres, ont piétiné cette ceinture… Si bien qu’ elle était devenue noire par la saleté. Pas un seul n’ a pensé à la retirer du chemin, pas un seul n’ a pensé à ne pas marcher sur cette ceinture, pas un seul n’ a pensé à respecter cet homme. Le croyant devrait etre celui qui y pensera, qui ramassera la ceinture pour que cela cesse… Enfin.

            Ce que je veux des musulmans, c’ est un minimum d’ honneteté intellectuelle et surtout religieuse, un minimum d’ intéret pour tout ce qui n’ est pas soi et un minimum de regard sur l’ autre, pas celui qui pourrait nous apporter quelque chose de matériel ou une utilité dans ce bas- monde, non, celui qui nous apportera l’ au-delà, celui qui nous permettra de comprendre l’ humanité dans tout ce qu’ elle a de meilleur.

            Je suis profondément contrariée de constater que beaucoup de gens se fichent pas mal de tout ça et se cachent derrière toutes sortes d’ excuses, pour non seulement ne pas faire le bien, mais empecher, par la meme occasion, les autres de le faire… un jour, une soeur devait faire un don de vetements, une autre soeur est venue la trouver et lui a demandé de lui laisser ces vetements à moitié prix parce que  » les temps étaient durs » …disait-elle… Vous voulez que je vous dise pourquoi elle voulait ces vetements à moitié prix? Pour pouvoir refaire sa garde robe et garder le reste de l’ argent pour financer son voyage aux sports d’ hiver! Une histoire malheureusement véridique.

            Alors que les musulmans se demandent ce qu’ est « etre dans le besoin », qu’ ils se demandent ce que peuvent vivre ceux qui connaissent vraiment le manque et la souffrance… Peut etre alors que nous changerons vraiment ce qu’ il y a dans nos coeur… Une véritable réforme.

            Dans l’ association au coeur de la précarité, les hommes et les femmes ne font pas la meme chose, tu peux demander à avoir une soeur au téléphone, les maraudes de nuit ne sont faites que par les hommes… L’ investissement des femmes musulmanes est nécessaire, parce qu’ il y a des femmes et des enfants dans la rue, que certaines sont aussi musulmanes et qu’ elles ont besoin de nous parler.

            Je termine par cette sourate:http://www.dailymotion.com/video/x6fxqc_sourate-107-al-ma-un-sourate-l-uste_webcam

            Assalamu aleyki.

            6.1.2.1.4
          • fatima    

            Assalam aleykoum,
            BarakAlloufik oukhty.

            6.1.2.1.5
  7. Abou Sene    

    Assalam ‘aleykom wa rahmatullah wa barakatuh !

    Ce genre d’action est louable et on ne peut que l’encourager. On peut dire ce que l’on veut mais la réalité est que l’humilité, la modestie et la simplicité sont des qualités qui ne peuvent être acquises qu’en côtoyant les gens modestes et non l’inverse.
    Au delà de ces actions de charité encouragées par notre Dine, il convient également d’être critique et de comprendre ce qui fait que la situation est celle là, à savoir pourquoi une minorité de la population est riche et le reste, et pourquoi une large majorité est modeste voire pauvre et le reste..une chose est sûre, c’est loin d’être le fruit du hasard.

    7
  8. .chekiri    

    sans aucun doute c bien ce qu’il font mais en tant que musulman ne faut il pas aider des musulman d’abord avant des non croyant ….mediter sur cela

    8
    • Al-Kanz    

      Il faut aider toute personne qui en a besoin. Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) nous l’ordonne. Allah nous l’ordonne. Je me vois mal personnellement demander à un démuni s’il est musulman avant de lui venir, un tant soit peu, en aide.

      8.1
  9. 8 avril : journée internationale des Roms    

    [...] tente de rendre moins pénible le quotidien des Roms et de SDF de la région parisienne : Maraude : des musulmans au cœur de la pauvreté ou encore l’action de la mosquée de Montreynaud à Saint-Etienne venue au secours de [...]

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan