Hijab dans la police : la Norvège tranche pour son interdiction

Par Al-Kanz

Le gouvernement travailliste a fait savoir ce soir qu’il était contre le port du hijab dans la police.

Hijab dans la police en Malaisie
Hijab en Malaisie

Un agent de police peut-il porter un hijab, une croix ou une kippa ? Cette question qui divise en Norvège a ressurgi aujourd’hui à la faveur d’un rapport remis au gouvernement par un comité d’éthique.

Selon les membres du comité, un fonctionnaire de police doit avoir le droit d’arborer un signe religieux. Les lois doivent tenir compte des évolutions de la société norvégienne qui change. Le rapport remis à Hadia Tajic, ministre de la Culture, discute plus précisément de la question du hijab.

En 2009 déjà, suite à la requête d’une jeune femme d’origine algérienne, le ministère de la Justice provoqua un tollé en indiquant qu’il ne voyait guère d’inconvénients à cela.

L’année suivante, un tribunal conclut à l’illégalité de l’interdiction du hijab dans la police, en ce qu’elle viole les lois sur la liberté de religion et l’égalité des chances.

Dernier acte de ce feuilleton à rebondissements, la ministre de la Culture, Hadia Tajic, a indiqué ce soir lors d’une conférence de presse que le gouvernement travailliste auquel elle appartient est contre le port du hijab au sein de la Police ; précisant au passage qu’il n’était nullement envisagé de revenir sur cette décision.

A contrario, le hijab est autorisé pour les employés de l’administration maritime norvégienne, la NCA, moins exposés que les agents de police ; un hijab que la NCA a fait faire, à l’instar d’IKEA en Grande-Bretagne.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Ibn Bechir    

    C’est pas plus mal…

    1
  2. Hicham    

    Salem aleykoum,

    Sans vouloir faire de la pub mais plusieurs soeurs travaillent avec leur hijab au Ikea de Gonesse el hamdoulilAllah.

    Allah o arlem

    2
  3. Abdenour    

    Oui, c’est quand même beau de voir que dans des pays non musulmans le femmes musulmanes peuvent demander de tels droits, les norvégiens, anglais et autres doivent en être fiéres et surtout ouverts.

    Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais en Algérie (je cite l’Algérie car je suis algérien et c’est le pays que je connais), le pays d’origine de cette soeur, les femmes ne peuvent pas porter de hijeb ni à la police, ni à la douane ni pour travailler pour l’armée. Un pays musulman.

    J’ai fait une escale récemment en Malaisie où j’ai pu voir des femmes en uniforme de police avec un foulard, ça fait plaisir.

    3
  4. umm hurayra    

    Salam alaikoum
    Sur le principe, je suis d’accord que le hijab (comprendre foulard islamique) ne devrait pas être interdit ni dans la police ni ailleurs et toute femme devrait avoir le droit de se couvrir la tête si elle le souhaite; et on sait tous que ces interdictions n’ont pour seule motivation que l’islamophobie pure et simple.
    D’un autre coté, personnellement, je ne vois pas vraiment ce qu’une femme musulmane pratiquante irait faire dans la police d’un pays non-musulman ou laïque… Est-ce vraiment sa place? Porter un uniforme qui ne sera pas totalement conforme au code vestimentaire islamique (qui n’est pas seulement se couvrir les cheveux), être tout le temps mêlée à des hommes étrangers, horaires et conditions de travail difficiles et inadaptées, confrontation aux délinquants/malfaiteurs, etc. En fait, à mon avis, la police en Norvège ou ailleurs n’est pas faite pour les femmes musulmanes.
    PS: ça me rappelle la polémique après que la FIFA a décidé d’interidre le port du hijab dans les terrains…
    Wa salam

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE