Djilali, l’homme qui donne le sourire aux enfants

Par Al-Kanz

Djilali. Après la lecture d’un billet totalement inattendu sur le blog de la boutique Solivr, vous vous souviendrez longtemps de cet homme.

Solidarité enfant malade

Cette semaine, nous avons découvert, à la faveur d’un tweet (message sur le réseau social Twitter), un billet posté sur le blog de la boutique Solivr, spécialisée dans le commerce équitable avec la Palestine.

Non pas un billet, une gifle, un souffle, que l’on doit tant à l’histoire de Djilali qu’à la plume de Fathi, tenancier du site Solivr. Extrait.

Djilali vit modestement. Ce qui le motive, c’est de rendre le sourire à un malade, voir un enfant qui a la simple vue d’un ours en peluche oublie sa maladie n’a pas de prix à ses yeux. Il n’y a rien d’autres qui le motive. […] « Rien ne se mettra en travers de moi et de ces enfants ». Il ajoute : « Tant que ma santé me le permettra, je ferai ça jusqu’à la fin de ma vie. Il n’a rien de mieux sur cette terre que de voir des enfants sourire ».

Djilali ne se contente pas de transmettre des médicaments et du matériel. Djilali accueille, chez lui, dans son modeste appartement, presque tous les enfants dont le dossier médical a été accepté en France. 1 semaine, 3 semaines, 1 mois, 2 mois… Tout le temps nécessaire pour la prise en charge de l’enfant. Nous lui reposons alors la question. ¨Pourquoi être venu jusqu’ici pour au final, ne rien vouloir en retour? ». Djilali répond vite, car il est pressé. Son train pour Toulouse n’est pas loin. Djilali a juste besoin que l’on parle de ces enfants. Si parmi nous, nos familles, nos amis, certains connaissent des enfants malades, handicapés, des adultes aussi, qui ne peuvent être soignés dans leur pays d’origine, alors que ces personnes sachent que Djilali peut surement les aider. Voila ce que veut Djilali. Il est venu pour donner une chance à un enfant, à travers un visiteur du salon, de pouvoir être soigné.

Pour lire l’intégralité du billet, cliquez sur le lien suivant : Djilali, la maladie, un sourire, la vie.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Fathi    

    assalamou aleikoum

    BarakaAllahoufik d’avoir relayé. C’est ce que je lui avait promis durant le salon, parler de lui, faute d’avoir pu faire autre chose.

    Dernièrement, Djilali nous avait simplement demandé des peluches pour les enfants hospitalisés car il partait en Algérie et voulait les distribuer. Il proposait également qu’on vienne directement avec lui les distribuer.

    Il vient souvent sur Paris pour suivre des hospitalisations, déposer des dossiers, visiter des enfants…Bref, il est partout mais surtout très disponible alors il ne faut pas hésiter à le contacter. Il est facile de lui envoyer un colis, mais pour ceux qui peuvent, il vous proposera de prendre un billet d’avion et d’aller donner directement remettre en main propre, en sa compagnie.

    1
  2. OumPtitCoeur    

    Salaamu ‘alaykoum,

    Pour avoir été plusieurs fois en contact avec le frère Djilali, je peux vous assurer qu’il dédie complètement sa vie à ces personnes malades, et ce tout seul!

    On y pense pas, mais il est possible de faire des choses toutes simples pour aider ces enfants malades, et il propose toujours en premier d’aller avec lui sur place afin de se rendre compte des actions concrètement.

    2
  3. Hana    

    Salam aleykoum,

    très bonne initiative mashAllah.
    Je voudrais savoir si il y avait une adresse où on pourrait envoyer des peluches, des jouets etc …

    Barak’Allah oufikoum.

    3
  4. maes    

    assalamalaikoum
    pour les intéressés voila l’adresse directe du site avec les infos nécessaires :

    http://www.solidarite-enfants-malades.net

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE