Pourquoi avons-nous honte ?

Par Al-Kanz

Suivre le modèle prophétique, tout musulman le souhaite. Et pourtant.

Considérer que le Prophète (paix et bénédiction sur lui) est le meilleur des hommes et le modèle par excellence à suivre. Mais avoir honte d’appliquer la sunna. Considérer que le port de la barbe relève de l’obligation, mais avoir honte de la porter. Considérer que le port du hijab est obligatoire, mais avoir honte de le porter. Considérer que prier à l’heure prescrite, mais avoir honte de prier à l’extérieur quand il n’est pas possible de prier dans une mosquée, considérer que l’utilisation de siwak est une pratique recommandée par le Prophète (paix et bénédiction sur lui), mais la dénigrer

Rappelons, à toute fin utile, que le compte Twitter @Onedayonesunnah publie régulièrement des challenges à honorer au quotidien, ce dans le but de revivifier la sunna.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (16 commentaires)

  1. OumAyoub    

    Probablement un manque de confiance en soi…

    1
  2. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    OumAyoub,
    A force de s’en prendre plein la figure, on finit par craindre, parfois malgré soi, d’être trop visible. Si en plus on travaille peu sa foi, la confiance en Allah décline et on complexe en effet.
    qu’Allah nous assiste

    2
  3. Oum Sakina    

    Salam ‘alaykoum wa rahmatou Llahi.

    Je suis étudiante et juste cette semaine je cherchai un endroit pour prier car l’endroit où j’avais l’habitude de prier n’est plus accessible. Malgré un endroit potentiel trouvé mais beaucoup trop isolé, le fait d’être seule et ma peur que l’on vienne m’embêter ou me faire des histoires me retiennent : je suis restée debout à cogiter puis je suis partie. D’autant que si mes parents l’apprenaient et que ça mène à des problèmes scolaires, je risque un gros conflit familial.
    Allahou mousta’âne, je le sais, j’y crois. Mais la peur que je ressens à l’idée de prier là-bas, soubhana Llah ! Elle est tellement forte que je n’ose pas. Malheureusement, les soeurs que je connais ne voient pas l’importance de prier à l’heure, même sous un escalier, et attendent de rentrer chez elles pour prier. Je ne peux donc pas compter sur elles.
    Je ne peux dire que j’ai TOUT essayé mais, j’ai tout essayé par rapport à mes limites personnelles. Je cours pour rentrer chez moi et si tout va bien en transport, j’arrive à temps, certains jours, alhamdou liLlah. Mais d’autres jours je ne peux pas. J’ai pensé mon emploi du temps en fonction des prières, le mieux que j’ai pu, mais il reste que parfois, je finis tard si bien qu’il me reste 15 mn pour prier ‘Asr or, j’ai besoin de six fois ce temps pour rentrer chez moi.
    Depuis mon entrée à la fac j’me suis débrouillée, j’ai surmonté ma gêne et suis allée demander à des commerçants et alhamdou liLlah, j’ai trouvé. Mais là, ni commerçant, ni salle dont la porte ne puisse se fermer sans attirer l’attention. Les couloirs grouillent d’étudiants, ils voient ce qu’ils se passent dans les salles.
    Je suis mal et je regrette si profondément de me retrouver dans cette situation.
    Avez-vous des conseils ?

    3
    • OumAyoub    

      Wa alaykoumou salam wa rahmatouLlahi wa barakatouh,

      Oum Sakina, ce que je peux vous conseiller, c’est de demander à Allah qui vous facilite la pratique de la prière à l’heure mais avant je vous conseille la prière de consultation pour les études que vous êtes en train de faire à la fac (si ce n’est pas encore fait).
      Moi perso je rentre bientôt à la fac inchaAllah et je me suis renseignée et on m’a recommandé une sortie de secours avec un sas où personne n’y entre donc al hamdoliLleh mais après si je vois que ce n’est pas bon, j’essaierai de voir d’autres lieux si vraiment je ne trouve pas, je n’hésiterai pas à demander au personnel ou aux profs et si je ne peux toujours pas, là je serai obligée d’arrêter, faire des études qui m’empêchent de pratiquer la Salat, c’est inconcevable !
      Mais je suis quasi sûre que si vous faites des prières au dernier tiers de la nuit plusieurs fois pour qu’Allah vous facilite, vous verrez des miracles : )
      Qu’Allah vous aide !
      WAllahou a’lem.

      3.1
    • Asma    

      J’aimerais t’avoir comme soeur avec moi à la fac.
      Un conseil, dis toi que ALLAH , le SEIGNEUR de l’UNIVERS, celui qui a crée tous les êtres humains, leurs cœurs, leurs vues, etc, et bien dis-toi qu’IL est capable de détourner leurs cœurs, leurs pensées, leurs yeux de toi, le temps d’une prière.
      Il en est certes capable !
      Dis toi que même si des gens te voient que peuvent-ils te faire ? Ils peuvent être étonnés, en parler tout en continuant leur chemin. Au pire un agent de sécurité ou un personnel passe, que peut-il faire ? On est pas en train de fumer, ni de commettre d’autres actes graves.
      Donc relativise et dis toi qu’Allah est capable de te protéger durant ces quelques minutes, fais ton dhikr du matin et du soir..
      Éloignons-nous au max des péchés, rapprochons-nous d’Allah, apprenons à Le connaître, ainsi à mieux l’adorer, et renforçons notre confiance en LUI…
      Qu’ALLAH nous aide à l’invoquer, à Le remercier et à L’adorer de la meilleure façon

      3.2
  4. Oum Sakina    

    Salam ‘alaykoum wa rahmatou Llahi OumAyoub.

    Amine ! Baraka Llahou fiki pour vos conseils, je comptais me mettre à prier de nuit in chaa Llah afin d’ajouter à mes invocations de jour.
    Je pense comme vous et je ne me vois pas recevoir de baraka dans mes études en négligeant mon Créateur et Ses ordres. Malheureusement je ne suis pas seule maîtresse de mes décisions : mes parents seraient furieux que « j’arrête l’école pour la prière » (dit ainsi pour simplifier les choses).
    Allah voit ma situation et la façon dont je m’en veux quand je rate la prière, tout comme la façon dont je suis heureuse de prier à l’heure à l’extérieur. Le souci, c’est que là ça ne dépend plus de moi j’ai l’impression, car j’ai fait mes causes mais je n’ai rien vu (contrairement à mes premières années). Mais si c’est écrit, Allah me montrera un lieu dans cet état d’urgence dans lequel je me trouve.

    Je vous remercie encore ma soeur, pour votre réponse, vos conseils et votre invocation à mon égard. Djazaki Llahou khayran.

    4
    • OumAyoub    

      Oum Sakina, Wa fiki barakaLlah, j’espère que vous n’avez pas mal pris mes propos, qu’Allah vous facilite : )
      Je vous en prie, Amine wa iyyaki.

      4.1
      • Oum Sakina    

        Salam ‘alaykoum.

        OumAyoub, ne vous excusez pas car je n’ai en aucun cas pris vos paroles pour autre que ce qu’elles n’étaient : un conseil sincère d’une soeur à une autre. Encore une fois, djazaki Llahou khayran. C’est moi qui vous demande pardon si dans ma réponse vous avez trouvé un moindre mal.

        Asma, j’aimerais aussi t’avoir pour soeur à la fac soubhana Llah ! Je me sentirai déjà tellement mieux. En soi, j’ai Foi en tout ce que tu as donné comme exemple, j’en ai eu maintes preuves de la part d’Allah dans ma vie. Mais soubhana Llah quand j’en arrive à l’action même, pour ce cas précis… Que dire si ce n’est que je suis faible face à ma peur. Mais je continuerai de prier in chaa Llah afin qu’Allah me facilite.

        OumAyoub, Asma, vous m’avez toutes deux remotivées, djazakouma Llahou khayran. Si ce n’est trop demandé, pourriez-vous ajouter à vos dou’as une invocation en ma faveur afin que je trouve un endroit décent où prier (le temps que nous arrivions aux heures d’été) ? Baraka Llahou fikouma.

        4.1.1
  5. Batoul    

    Assalamu aleykum,

    ça c’ est une bonne question, et une bonne question mérite une longue réponse…

    Au-delà meme de la barbe ou du hijab, pourquoi avoir honte de s’ affirmer, de parler de notre religion, de dire « incha Allah » ou « Assalamu aleykum » lorsque nous parlons quelque soit notre interlocuteur, ou l’ endroit ou nous nous trouvons; d’ affirmer que tel jour nous ne sommes pas disponibles parce que les enfants ont cours d’ arabe… Ce sont les questions que je me suis posée il y a encore quelques temps, et avec une amie, nous avons eu une longue et profonde discussion à ce sujet qui m’ a beaucoup aidé. Et puis le temps et surtout la connaissance profonde de Notre Créateur, de Sa Toute Puissance, ont eu raison de mes derniers retranchements.

    Il ne faut pas céder quoi que ce soit de notre religion par peur, ou pour un relatif confort psychologique ou matériel, il ne faut pas avoir honte de ce qui est justement notre honneur. Et il faut parler d’ Allah ta’ ala à qui veut bien écouter, raconter toute la joie que nous éprouvons à prier, à jeuner, à méditer les versets du Coran. C’ est à cette condition que l’ existence prend son sens et que nous trouvons l’ appaisement de l’ âme. Parce que ce qui provoque le bonheur dans nos vies, est l’ orientations de la vie vers la prière. Nous orientons nos vies vers nos propres aspirations, alors que nous devrions orienter notre temps vers la prière, autour de cette rencontre, et quelle rencontre!

    Alors tu commences en douceur, une petite chose à la fois; un jour, tu décides de dire  » incha Allah », pas un petit de rien du tout, un vrai, un franc! Et puis tu salues tes soeurs distinctement, et tu découvriras que ça fait du bien, que ça ne choque pas vraiment. Et puis un autre jour, une autre chose, et tu renoues petit à petit avec la sunna. Et le reste suivra incha Allah. C’ est un exercice à faire sur soi, c’ est une lutte au quotidien au début, et je sais que ce n’ est pas évident, puis cela devient tout à fait normal. Comme l’ a dit notre soeur, il faut invoquer Allah ta’ ala pour qu’ il nous facilite, pour qu’ Il retire la peur de notre coeur, et sois convaincue qu’ Il le fera, je rejoins les conseils de notre soeur OumAyoub. Je me suis retrouvée à faire la prière dans bien des hopitaux de Paris et région parisienne pendant mes études; dans un coffre fort à méthadone, dans les chambres d’ hôpitaux lorsque je visitais mes proches et mes soeurs, dans les couloirs, dans les placards à balais (ça peut être une piste pour toi), dans les douches désafectées, dans mon bureau d’ infirmière, bref… Je ne m’ en souviens plus, tant il y a eu d’ endroits particuliers… Le but, ne pas rater cette rencontre avec Allah ta’ ala. aujourd’ hui je ne travaille plus, c’ est donc beaucoup plus simple et je savoure cette liberté d’ orienter si facilement ma vie autour de la prière ( par la Miséricorde d’ Allah ta’ ala).

    Lorsque je quitte mes voisines non musulmanes, je leur dis tout simplement qu’ il est l’ heure de la salat ( elles connaissent même le mot maintenant), lorsqu’ elles veulent m’ inviter à goûter elles connaissent les jours de disponibilité, elles savent aussi ce que je mange ou pas (il faut que le lutte encore pour ça, mais avec les musulmans), et je suis convaincue que beaucoup de gens préfèrent notre sincérité à notre honte. Mes voisines découvrent que l’ Islam est une religion avec une grande dimension spirituelle et c’ est cette dimension que les nons musulmans voudraient nous faire oublier.

    Evidemment les médias ont fait leur travail sur les autres, mais aussi sur nous. Alors il ne faut pas les laisser nous faire ce lavage de cerveau; aujourd’ hui il nous est absolument nécessaire de connaitre notre religion, d’ écouter les savants, les bons prédicateurs, et de renouer pleinement avec El Qur’ an. Nous avons ce Miracle dans nos foyers, et nous pouvons, si nous le demandons à Allah ta’ ala découvrir Sa Grandeur.

    Lorsque tu te plonges dans cette connaissance, il se passe quelque chose d’ incroyable, tout te semble si peu important. Lorsque tu te souviens de la mort, de l’ au-delà, et surtout du jour du jugement ( la vidéo Hereafter est une merveille http://www.youtube.com/watch?v=ylEq2LwhoUc )… Les gens, les soucis, les épreuves reprennent leur place, et vraiment face à Allah ta’ ala il n’ y a rien. Lorsque tu imagines que l’ ange Israfil se tient devant Allah ta’ ala avec sa corne dans la bouche, un oeil qu’ il ne cligne pas posé sur Notre Seigneur attendant l’ ordre de souffler, et c’ est un exemple parmi tant d’ autres, que tu ne sais pas le moment ou cet ordre sera donné, vraiment, tu ne peux qu’ avoir peur du jugement d’ Allah ta’ ala. En connaissant tous ces moments, et toutes les épreuves qui nous attendent encore, cela permet de beaucoup relativiser et de réaliser ce qui est important, ce qui ne l’ est pas.

    Nous sommes bien trop souvent intellectuellement confinés dans notre conception de l’ espace/temps, dans notre réalité humaine, une réalité souvent orientée et dirigée par le non religieux… Il faut dépasser cela et retrouver la véritable réalité, de la terre aux cieux, le temps limité de notre existence ici-bas, l’ éternité après la mort, et La Présence d’ Allah ta’ ala, des anges. Ta vision doit être globale, consciente, pourrait-on dire presqu’ « absolue ». Le regard de l’ autre doit reprendre sa place ( et sa place est clairement très, très limitée, nulle);

    ce verset est un leitmotiv pour moi, il me permet de ne pas oublier ce que je suis, d’ ou je viens et ou je vais, il me permet de me souvenir de La Grandeur d’ Allah ta’ ala et de l’ insignifiance de ce bas-monde dans tout ce qui n’ est pas notre religion.

    « En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): « Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde-nous du châtiment du Feu. » (Sourate Al ‘Imran: 190-191)

    Qu’ Allah ta’ ala t’ accorde tout le courage nécessaire, ainsi qu’ à tous ceux qui ressentent encore cette honte, et qui n’ osent s’ affirmer. Cette affirmation est nécessaire, mais elle doit se faire de la meilleure façon, avec douceur, gentillesse, intelligence… une main de fer dans un gant de velours…

    Assalamu aleykum

    5
  6. oum tawba    

    assalam aleyki oukhti batoul

    barak ALLAHou fiki pour ton commentaire plein de sagesses ma sha ALLAH, ça fait du bien d’être recadrer par ces temps qui courent, qu’ALLAH Ta3la nous aide à L’adorer comme il se doit

    6
    • Batoul    

      Assalamu aleykum,

      wa fiki baraka Allah Oum tawba@, qu’ Allah ta’ ala nous assiste et nous guide, et qu’ Il fasse de nous de bons croyants, et par ces temps, nous ne pouvons que nous accrocher très solidement et avec tout ce qu’ Allah ta’ ala nous a donné pour nous préserver, sans quoi nous nous perdrons.

      6.1
  7. Ahmed3    

    À force d’avoir « peur », d’être « mal à l’aise », certains « musulmans » en arrivent à dire des anneries (« joyeux noël ») et/ou à négliger des fara’idh (exemple du woudhou : « si je me nettoie les pieds, qu’est-ce qu’ils vont dire?? Allez je rattraperais ce soir »).

    Coincés entre 2 modèles, ils glissent pourtant doucement vers l’assimilation à un autre dîne.

    Une personne sur twitter a justement fait remarqué un jour :

    « Si un salaf nous voyait aujourd’hui, il nous prendrait pour des kafirs (en apparence). Si nous voyons un salaf, on penserait que c’est un fou ».

    7
  8. OumAyoub    

    Alaykoum salam, amine, inchaAllah ça sera fait : )

    8
  9. ould oummi    

    1. Il ne faut pas culpabiliser les musulmans à l’heure où l’Islam devient de plus en plus étranger (cf. hadith de la fin du monde), où 4 mosquées sont profanées en UN SEUL weekend et où être musulmans devient un motif d’agression voire de meurtre. Pensez simplement à Said Bourarach. Le climat français devient insoutenable.

    2. Je félicite nos frères et soeurs courageux. Mais celui qui s’astreint une application stricte ne doit pas l’imposer aux autres. Ainsi, pour certains le port de la barbe n’est pas Fardh, la nya de l’oudou sur les chaussettes est possible etc etc etc. Le Fiqh(jurisprudence) et le dogme (5 piliers de la soumission et 6 piliers de la croyances) sont DIFFÉRENTS. Le second n’est pas soumis à interprétation tandis que le premier l’est.

    Wassalam

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE