Basket : Ibrahim Jabeer quitte son club au nom de ses convictions religieuses

Par Al-Kanz

Mal à l’aise avec les publicités pour l’alcool et les jeux d’argent, Ibrahim Jabeer, joueur américano-bulgare, quitte son club, risquant de mettre en péril sa carrière. A bon escient.

 Ibrahim Jabeer

« Je comprends que je ne gagnerai peut-être plus d’argent grâce au basketball du fait de cette décision, mais je suis prêt à un tel sacrifice, motivé par mes convictions. »

C’est en ces termes que le basketteur professionnel Ibrahim Jabeer a réagi suite à son départ surprise du club lituanien, le Zalgiris Kaunas, dans lequel il évoluait depuis la mi-octobre.

D’origine américaine et musulman, I. Jabeer ne goûtait guère les publicités pour l’alcool et les paris sportifs arborées sur les maillots des joueurs et encore moins les pom-pom girls qui se dandinent sur le terrain pendant les pauses.

C’est dans une lettre adressée à son club que le basketteur a expliqué son choix, évoquant des « raisons personnelles ». Apprécié pour sa rigueur et sa conduite exemplaire, comme le reconnaît Masalskis Vitoldas, directeur sportif du Zalgaris Kaunas sur le site officiel du club, I. Jabeer est allé au bout de ses convictions : le basketteur a en effet remboursé l’ensemble des salaires perçus depuis son arrivée, ainsi que les loyers du logement qu’il occupait avec sa famille.

C’est sans nul doute un coup dur pour le club lituanien qui ne s’attendait pas à ce que l’un de ses meilleurs éléments prenne congé avant la fin de la saison. Pour autant, dans un pays aussi catholique que la Lituanie, la décision du joueur américain, qui possède aussi la nationalité bulgare, ne paraît si folle que cela.

En 2009, toujours pour rester en accord avec ses convictions religieuses, I. Jabeer renonça à disputer l’Eurobasket dans l’équipe nationale bulgare. Contrairement à de nombreux sportifs qui régulièrement prennent prétexte de la pénibilité de leur métier pour ne pas jeûner, comme ce fut le cas en 2012 pendant les jeux Olympiques, le basketteur a tenu à observer ses obligations religieuses. Le sport ne fait en effet pas partie des excuses qui permettent de ne pas jeûner.


Muslim Basketball All-Star Day 2012 feat. Pro Basketball Player – Ibrahim Jaaber



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Batoul    

    Assalamu aleykum,

    j’ aime beaucoup les gens qui vont jusqu’ au bout de leurs convictions, surtout lorsqu’ il s’ agit de notre religion… il n’ a pas eu honte, juste convaincu de Son Seigneur. Quand le malaise s’ installe, parfois il faut prendre de grandes décisions.

    1
  2. Oum Mus'ab    

    Salam ‘aleykoum,

    D’après un hadith authentique du Prophète sallAllahou ‘aleyhi wa sallam :

    « Et quiconque abandonne une chose pour Allah, Allah lui donne en compensation ce qui est meilleur que cela ».

    Qu’Allah facilite à ce frère, il a fait le bon choix macha-Allah !

    2
  3. Ahmed3    

    Macha’Allah

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE