Abattage rituel : la méthode Sam Kouka

Par Al-Kanz

En juin 2011, Sam Kouka, fermier américain, dévoilait sur Internet ses méthodes d’abattage rituel. Depuis d’autres s’y sont essayé. Avec succès.

Souvenez-vous. En juin 2011, nous consacrions un article à Sam Kouka, un agriculteur américain, qui réalisa deux vidéos dans lesquelles il montrait et démontrait qu’il était possible d’accompagner les animaux d’élevage à leur fin avec respect et miséricorde. Nous avions choisi pour cet article le titre suivant : Miséricorde de l’abattage islamique.

Sam Kouka, que l’on voit dans les images ci-dessous, a d’ailleurs appelé sa ferme « Mercy Slaughter House ».

Miséricorde de l'abattage islamiqueMiséricorde de l'abattage islamiqueMiséricorde de l'abattage islamiqueMiséricorde de l'abattage islamique

Pour rappel, ou découverte, voici la première vidéo réalisée par Sam Kouka.

Passons maintenant à la vidéo suivante, on découvre Fatih Seferagic, ce jeune homme de dix-sept ans dont nous parlions lundi dernier, dans la ferme de Sam Kouka, faire comme Sam Kouka, en l’occurrence maîtriser une chèvre.

L’exercice n’est donc pas si difficile que cela.

On est loin des abattages à la chaîne, avec ou sans étourdissement, qui rythment le quotidien des abattoirs en France et dans le monde. Il faut rappeler du reste que l’abattage rituel industriel n’est pas un problème religieux, mais un problème industriel.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Oum Nour    

    AsSalam alaykoum wa rahmatullah
    Nous avons visionné ces vidéos il y a justement qques jours mashaAllah !
    nous devrions tous en prendre de la graine comme on dit..
    et en effet ce n’est pas tous ces abattages à la chaine, sans humanité et sans aucune dignité qui sont malheureusement trop répandus le vrai halal mais bien qque chose comme l’on voit dans ces 2 vidéos..
    très bel article à partager inchaAllah !

    1
  2. AbouAdem    

    Salam,

    J’ai essayé cette méthode (enfin j’ai tenté !) lors du dernier aïd el-adha
    Un constat, effectivement le fait de lui recouvrir les yeux le calme.
    Le fait de prononcer la basmallah le calme.
    Mais ensuite au moment de l’égorger, c’est là que cela se gâte !
    A refaire incha’allah. C’est moins évident qu’il n’y parait ou je dois pas bien m’y prendre

    Wa salam

    2
  3. Sonia    

    Salam aleykum

    Nous aussi on avait essayé avec mon mari il y a deux an, et mashAllah le mouton était resté calme, c’était 3ajib, vraiment. Après biensure, juste après l’égorgement il « se débat » mais c’est normal, c’est les nerfs, jusqu’à ce qu’Allah reprenne son ame. Et apparemment à ce moment là il faut lacher son corps pour éviter qu’il garde les tensions, et que la viande en patisse en terme de qualité, mais on lui avait caché les yeux, et récité la basmallah jusqu’à la fin, jusqu’à ce qu’il devienne totalement immobile.Wa Allahu a3lem.
    Les gens présents se jour là se demandaient si le mouton n’était pas malade tellement ils étaient surpris par son calme, mdr. Allahu akbar.

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE