Attaqué en justice, Mezri Haddad dispose du « traçage informatique » d’une page Facebook

Par Al-Kanz

Après l’annonce du dépôt de plainte de la journaliste Khadija Benguena, l’ex-soutien du dictateur Ben Ali, Mezri Haddad, a envoyé une lettre à différents sites Internet.

Mezri Haddad s'en prend à Khadija Ben Guena
Plateau de CSOJ

Le 5 février dernier, lors de l’émission phare de Frédéric Taddéi « Ce soir ou jamais » (CSOJ) « Ce soir ou jamais », Mezri Haddad, grand défenseur de Ben Ali devant l’Eternel et le micro de Jean-Jacques Bourdin, a profité des dernières minutes de l’émission pour accuser, en son absence, une journaliste d’Al-Jazeera, en l’occurrence Khadija Benguena, de sympathie avec l’idéologie nazie.

Si le Qatar est critiqué et critiquable à bien des égards – ce qui a été largement le cas sur le plateau de CSOJ –, la charge violente de M. Haddad interroge : imagine-t-on que pour s’en prendre à la France l’on choisisse de tirer à boulets rouges sur Claire Chazal ? C’est précisément ce à quoi s’emploie Mezri Haddad, avec une certaine maladresse, d’abord dans l’émission de Frédéric Taddéi, ensuite sur Internet. L’ex-ambassadeur de Tunisie à l’Unesco a en effet tenu à réagir dans une lettre rendue publique aujourd’hui sur le site tunisien Espace manager à l’annonce hier du procès que lui intente la journaliste qui s’estime diffamée.

Dans une logorrhée où le mépris* – déjà relevé par Jean-Jacques Bourdin lors de l’interview citée ci-avant. – domine et un style ampoulé qui dissimulent mal son embarras, Mezri Haddad ne convainc guère quand dans les dernières lignes il précise n’avoir rien contre la journaliste. Cela dit, peu importe. Tout ceci se règlera devant les tribunaux. En revanche, un détail amusant retient notre attention.

Assurant qu’il se satisfait de l’action en justice à venir, M. Haddad se dit « impatient de l’ouverture de ce procès » et précise qu’il dispose « de toutes les preuves matérielles qui étayent les propos » tenu chez Taddéi « y compris le traçage informatique de la fameuse page Facebook ‘piratée’ ». Ce dernier point surprend. Sauf à considérer que M. Haddad dispose des informations que seul Facebook, lieu du délit, possède, on se demande bien comment ce dernier peut détenir ce qu’il appelle « preuves matérielles ». Tout cela semble relever bien plus du bluff et/ou de l’amateurisme que de la réalité.

Pour en savoir plus, lisez le billet suivant : Salir une femme pour s’en prendre au Qatar.

* On notera dans la lettre de Mezri Haddad, le mépris douteux de ceux qu’il appelle les « bédouins », tout comme le coup de griffe contre le politologue François Burgat. On notera en outre que s’il évoque son cher « hordes fanatisées » il préfère désormais parler « d’islamo-fascistes ». Les « néo-bolchéviques », qu’il désignait chez Jean-Jacques Bourdin, ont disparu.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Didool    

    Salam aleykoum,
    Le mot Bédouin apparait un nombre incalculable de fois dans sa tribune. D’ailleurs dans l’émission « Ce soir ou jamais », il jurait que ce terme n’avait rien de péjoratif à l’égard du régime qatari… Mouais.

    1
  2. Meftah    

    Salem alykoum,
    TF1 n’est pas en partie responsable du chaos qui règne dans le monde arabe. (Syrie?)

    EXEMPLE : Avez vous vu les émissions de Mme Benguena pendant la révolution libyenne : Elle jetée de l’huile sur le feu, appelée les libyens à renverser Khadafi et elle se placée clairement sur une ligne de désinformation concernant cette pseudo révolte démocratique. (qui au passage était une guerre illégale pour le magnifique bloc pétrolier NC-7 que le Qatar voulait s’accaparer)

    Elle a donc sa part de responsabilité dans le meurtre de milliers d’innocent…

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE