Quand les réseaux sociaux retrouvent un chauffard tueur

Par Al-Kanz

Karim, 35 ans, est tué lundi 4 février par un chauffard. Dix jours plus tard, un appel à témoin sur Twitter et Facebook permettent son arrestation.

C’est l’histoire d’une bouteille à la mer. Une bouteille virtuelle. Une bouteille sous forme de message privé posté sur Facebook. Dimanche, F. nous contacte. Voici le message en question.

« Je fais appel à la solidarité des muslim et à votre grand cœur. Mon beau-frère a été percuté par une voiture à Saint-Denis et laissé lâchement sur le bord de la route en pleine nuit par un chauffard qui s’est enfuit. Il s’appelait Karim, il avait 35 ans. Il était d’une gentillesse infinie ma cha Allah.

Son rappel vers Allah swt a été violent et les circonstances sont d’autant plus dramatiques. Mais c’est la décision de notre Créateur, alors on l’accepte, Allahu Akbar. Sa mort nous rappelle qu’on peut partir à tout moment…

Je vous demande si vous le pouvez, svp, de venir pour la salat janaza [prière funéraire] qui aura lieu le mercredi 13/02 à 9h45 à l institut médico-légale de paris, le long du quai de la Rapée, 2 place Mazas, 75012 Paris (plus haut que Bercy). Et faites des du’a pour lui et pour sa famille. »

Aussitôt lu, aussitôt posté sur Facebook et Twitter, toujours dimanche soir.

C’est ce matin que la prière funéraire a eu lieu. Ironie du sort, pendant que la famille et les proches priaient sur le corps du défunt, le cœur brisé, la colère pleine et entière, la souffrance amplifiée par la fuite du chauffard, la police mettait la main sur ce dernier.

F., beau-frère de Karim, nous envoie un message aujourd’hui en début d’après-midi. Un message aussi inattendu que soulageant. En voici la teneur.

Pour info l’appel à témoins a fonctionné via Facebook, la photo de l’appel à témoin a tourné un peu partout et un frère a vu une voiture Mercedes cachée sur un parking à Saint-Denis et al-HamdulilLah, c était la bonne. Le mec s’est fait coffrer pendant qu’on était en train de faire la salat janaza. Allahu Akbar.

Soulagement donc de la famille, dont la douleur ne s’estompera pas avec l’arrestation du chauffard, mais qui pourra à tout le moins commencer un deuil, impossible tant que ce dernier était en liberté.

Une fois encore, les réseaux sociaux ont montré leur efficacité grâce à la mobilisation de chacun. On l’a vu dans des cas moins dramatiques que celui évoqué aujourd’hui (saucisses Herta halal au porc, fin du faux halal chez KFC, etc.).

La force de Facebook et de Twitter réside dans leur capacité à propager un message de quelques lignes et à faire de chaque membre, de chaque internaute, un puissant relais (voir quelques cas cités dans un article de 2009 : Qui m’aime me tweete)

Puisse la famille trouver rapidement l’apaisement.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Abdo    

    La hawla oi la quowata illa bi LAH

    1
  2. Kash    

    Qu’il repose en paix. C’est une très bonne chose que le fugitif se sois fait attraper.

    2
  3. Meurtre de Mohammed Saleem Chaudhry : Facebook pour retrouver le meurtrier    

    […] En février dernier, la publication d’un appel sur Twitter et Facebook a permis de retrouver un chauffard-tueur qui s’était enfui après avoir renversé un homme de 35 ans. Pour plus d’informations, lire Quand les réseaux sociaux retrouvent un chauffard tueur […]

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE