L’archipel de Palestine orientale

Par Al-Kanz

Si la Palestine morcelée était un archipel, elle serait comme sur la carte suivante.

Palestine

La carte ci-dessus avait fait le buzz il y a quelques années. Elle est malheureusement toujours d’actualité – faut-il peut-être la mettre à jour en fonction de l’expansion coloniale d’Israël.

La Palestine morcelée est présentée sous la forme d’un archipel, un ensemble d’îles. Ce morcellement ne doit rien au hasard.

Il s’agit pour Israël de rendre impossible tout continuité territoriale afin de rendre tout autant impossible l’émergence d’un Etat de Palestine.

On peut lire au bas de la carte qu’elle « a été imaginée et produite par Julien Boussac à partir des documents du Bureau de coordination pour les Affaires humanitaires dans les territoires palestiniens et de l’association B’Tselem ».

Si le Hamas nie l’existence d’Israël dans sa charte – marotte plus ou moins efficace pour justifier les agressions israéliennes – dan, Israël est bien plus efficace puisque l’Etat juif nie dans les faits l’existence de la Palestine.

via Visualizing Palestine



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Abou Sene    

    Assalam ‘aleykom !

    Faut-il vraiment se focaliser sur l’existence d’un Etat palestinien? Beaucoup de gens le pense mais n’ose le dire : la coexistence de deux Etats sur un territoire aussi petit est impossible, sans compter le morcellement planifié des territoires palestiniens par les autorités israéliennes à travers les colonies et le fameux mur de la Honte.
    Ce qui est sûr :
    – Israël est un Etat non légitime qui a chassé un peuple déjà longtemps installé
    – Les juifs attendent leur Messie, après avoir renié Jésus (as) puis Muhammed (saw)
    – Le Dajjal (ou l’Antéchrist) apparaîtra et dupera les juifs en se faisant passer pour le Messie attendu. Ils croiront donc qu’ils ont retrouvé l’âge d’or du royaume d’Israël et qu’il sera éternel.
    – Allah (swt) enverra Jésus (as) tuer le Dajjal et l’imam Mahdi va restaurer le Khilafah islamique, avec conséquence l’unification des musulmans et au final la destruction de cet Etat imposteur par les armées musulmanes venues du Khorassan.
    Quand on voit Mahmoud Abbas aller à l’ONU pour « mendier » une adhésion et une reconnaissance de la Palestine, on se rend compte du chemin qu’il reste à faire…
    En attendant, résistez à l’oppression, musulmans de la Terre Sainte, nous sommes avec vous dans nos invocations. L’heure de la délivrance et de la Justice est proche, car Allah le Très-Haut déteste les Oppresseurs.

    1
  2. Jahvik    

    L’auteur a eu une excellente idée en utilisant deux couleurs contrastées. On savait les territoires palestiniens morcelés, mais je n’imaginais pas à ce point. Ce qui justifie d’autant plus notre soutien.

    2
  3. Daoud de Mulhouse    

    Le Saviez-vous ?

    – Le mot « Palestine » est tiré du nom d’un peuple qui y vivait il y a plus de 2000 ans, les Filistins. Ce peuple impie avait été combattu par le Prophète David (Dâwûd) qui tua leur chef Goliath (jâlût) : il faut pas se plaindre 2000 ans plus tard si des « filistiniyoun » se font massacrer par une armée qui porte l’étoile de David…

    – Le concept de « Palestine » est un concept judéo-chrétien. Là où le prophète Mohammed -sws- a parlé de Shâm, les musulmans qui suivent aveuglément parlent de Palestine…

    – le drapeau Palestinien est la réplique exacte de celui que les Arabes manipulés par la France et l’Empire Britannique pendant la première guerre mondiale avaient quand ils ont anéantis le khalifat et permis ainsi aux sionistes de s’installer.

    – L’hymne national Palestinien « biladi, biladi » ne fait aucune mention de l’Islam, ni d’Allah, ni du Coran : c’est un nationalisme pur et dur.

    – Les mouvements Palestiniens n’ont pas l’intention de faire un gouvernement islamique.

    Alors, vous êtes toujours pro-état-Palestine ???

    Si on regarde l’histoire, on comprends que le problème palestinien est un problème causé par nous autres musulmans. Des pro-palestiniens nous manipulent en « oubliant » volontairement certains passages de l’histoire, fustigeant ainsi les juifs et le sionisme (c’est toujours facile quand c’est la faute des autres), il ne faut pas oublier que toutes les solutions qui auraient solutionné le problème ont été ignorées.

    Déjà le drapeau choisi illustre bien leur mentalité, c’est celui du panarabisme, le même drapeau que les troupes arabes armées par l’empire britannique arboraient quand ils ont chassé le khilafa (pour celui qui veut les sources il n’a qu’a faire une recherche simple sur les « révoltes arabes de 1916 » et regarder leur drapeau). La volonté de s’approprier ce territoire a toujours été depuis le début du sionisme, aussi lorsque le Sultan ottoman Abdulhamid refusa de leur vendre, l’empire ottoman devenait clairement l’ennemi à abattre. Pendant la première guerre mondiale, le khilafa ne pouvait vraisemblablement pas tomber : le Front du Caucase au Nord bloquait les russes tandis que le front de l’Est dans les Balkans empêchaient les « alliés » de parvenir à marcher sur Istambul. L’Europe des Nationalismes du XIXe siècle ayant laissé des traces chez les arabes et les turcs, il naquit fin XIXe début XXe un nationalisme chez les arabes et les turcs, et une dissension entre les deux peuples allaient en grandissant. Mac-Mahon comprit cela et lança la « correspondance Mac-Mahon » qui avait pour but de prendre contact avec les arabes nationaliste pour renverser de l’intérieur l’empire ottoman, le khilafa. En 1916, le célèbre Lawrence d’Arabie parvint à convaincre Hussein, shérif de la Mecque, à se soulever et de créer un Royaume arabe. il utilisa comme argument le fait que c’était un hachémi, et donc était plus en droit de régner sur les musulmans. la GB arma ainsi cette première grande révolte arabe. c’était sans compter les accords de Sykes Picot en 1916 qui avaient déjà décidé de se partager les terres de Husseyn. A la fin de la Guerre, quand la GB réclama la propriété de la Palestine,de la Mésopotamie (qui devint l’Irak) et de la Transjordanie (qui deviendra après Jordanie, d’ailleurs Churchill riait en disant « j’ai créé un pays dans le désert en quelques coups de crayons pour confiner Fayçal (fils de Hussein), donc quenelle aux nationalistes jordaniens aussi).
    Ainsi les arabes eux même contribuèrent à faire chuter l’unique force politique en mesure de protéger la propriété musulmane du dit territoire de Palestine, épisode ô combien important mais pourtant si peu étayé par nos nationalistes pro-palestiniens…

    Un autre élément historique « oublié  » par nos amis nationalistes, quand on nous parle de l’installation des juifs début XXe, on a l’impression sur leurs carte que c’est une immigration massive. Or,cette immigration est le fait des musulmans eux mêmes qui les premiers vendirent leurs terres aux riches Rockfeller et cie; Et les actes de ventes contractés étaient formels, les terres vendues devaient être innoccupées, càd vidées de leurs habitants. Qui signèrent ces contrats ? Des musulmans poussés par l’appât du gain, mais ça nos amis nationalistes ne nous le rappellent pas.

    Plusieurs autres éléments de l’histoire ne sont pas rappelés notamment lorsque la Jordanie a voulu rattacher ce que l’on appelle la Cisjordanie, qui a refusé ? les mêmes qui clament un Etat Palestinien Libre…

    C’est une histoire sélective que nous fournit ces adeptes du panarabisme, en réalité ils ne veulent pas d’une solution musulmane, plutôt ils veulent un territoire palestinien géré par des palestiniens, c’est tout.

    Bien sur qu’Israël est un état criminel et qu’il a commis, commet et commettra encore des actes odieux, mais en s’enfonçant dans la voie du nationalisme nous leur donnons le bâton pour se faire battre puisque sur le point de vue historique, il n’y a pas eu les 2000 dernières années un état palestinien, c’est une bataille juridique perdue d’avance.

    Du point de vue religieux, il faut un Saladdin qui viendra récupérer ces territoires sacrés… mais au nom d’Allah, pas au nom du nationalisme. N’oublions pas qu’Al qouds nous fut privé pendant plus de cent ans lors des croisades et, si on s’intéresse à la situation des musulmans à cette époque là on comprend pourquoi. A l’époque aussi il y avait des gouvernements dits « musulmans » alliés aux croisés, l’emprise des Shiites qui encerclait littéralement le pays du Châm, etc. Revenir vers Allah est la solution qui s’impose…

    Je pense qu’Allah ne soutient pas des causes nationalistes, il ne les a jamais soutenu et ne les soutiendra jamais et ce parce que le nationalisme est incompatible avec la foi : le nationalisme s’invente des traditions pour exister et la foi est basé sur la Vérité, le nationalisme grandit et exalte une terre et un groupe de gens tandis que la foi grandit la piété et les qualités morales des gens, etc. L’expérience de la religion au service du nationalisme, on l’a vécu avec l’Algérie, quand les musulmans se sont alliés au FLN. Résultat des courses, plus on approchait de l’indépendance plus on évinçait les « barbus », la suite on la connait, un état socialiste arabe qui cinquante ans où plus tard l’eau courante n’est pas chez tout le monde.

    En réalité ceux qui prônent un Etat Palestinien sont utilisés à des fins politiques à l’insu de leur plein gré. La connaissance de l’histoire est le pire ennemi du nationalisme, et le nationalisme arabe n’est pas une solution viable contre le nationalisme juif.

    Quand Issa va revenir ce sera au pays du châm à Damas (selon le hadith) et quand il va tué l’antéchrist, ce sera toujours au pays du châm mais dans la ville de Lod (toujours selon le hadith) en Israël actuel, donc oui la Palestine n’existe pas en tant que tel, elle fait partie du bilad shâm, du moins c’est ce qu’en dit le prophète de l’Islam, libre à chacun de croire en lui ou pas, de suivre des préceptes islamiques ou de suivre des préceptes judéo-chrétiens.

    Enfin, compatir avec les souffrances de nos frères ne signifie pas adhérer à des causes nationalistes, je suis triste quand je pense à mes frères, mais je crache littéralement à la figure de ceux qui nous mentent pour attirer l’attention, détournant l’histoire à leur profit pour prendre l’argent des musulmans à leurs profits personnels dont ni Alla ni son prophète ne sont satisfaits;

    3
  4. sioux    

    Le sous titre est à modifier : « Si la Palestine morcelée était un archipel… »
    Il n’y a absolument pas de « Si »

    La Palestine actuelle, telle qu’elle est découpée par les colonies, correspond à la réalité d’un archipel avec ses checkpoints qui sont l’équivalent de bras de mer qu’on peut franchir qu’au compte goutte

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE