« Sus à l’islam ! Ils ne se fatiguent jamais… », par Alain Gresh

Par Al-Kanz

En faisant un rappel à la loi républicaine, la Cour de cassation a provoqué l’hystérie dans les rangs de bien des islamophobes qui ne digèrent pas que la loi puisse protéger aussi les musulmans.

Alain Gresh, journaliste et directeur adjoint du Monde diplomatique, revient ce dimanche, dans son blog Nouvelles d’Orient, sur l’hystérie islamophobe qui secouent toutes celles et ceux qui ne digèrent pas que la Cour de cassation ait rappelé la loi. La loi, rien que la loi. Celle de la République. Dura lex, sed lex.

Leur haine est telle qu’ils veulent désormais changer la loi et violer cette République qu’ils disent tant chérir. Sus à l’islam !

La France est en crise. Comme le reste de l’Europe. Et Chypre n’est que le dernier épisode (avant le prochain) de cette spirale infernale : ébranlement du système financier, austérité imposée à la population au nom d’une rigueur qui ne touche ni les banques ni les riches. Encore un peu plus de chômage, encore un peu plus de souffrances.

Mais vous n’y êtes pas du tout… Ce qui nous menace vraiment, ce qui met en cause notre identité même, nos raisons de vivre, ce qui fait qu’on ne se sent plus chez nous, ce ne sont ni les financiers ni nos dirigeants, mais ces musulmans, ces étrangers, ces « pelés », ces « galeux » dont nous vient tout le mal. Ce n’est pas la religion en général — il suffit de lire les apologies du nouveau pape, le respect avec lequel il est traité — mais cette religion-là. Elle est fondamentalement différente du christianisme qui aurait permis, lui, la laïcité

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez sur le lien suivant : Sus à l’islam ! Ils ne se fatiguent jamais…



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE