Nice : la Justice annule le bail de la mosquée rue de Suisse

Par Al-Kanz

Suite à une plainte déposée par des militants d’extrême droite, une mosquée à Nice a vu son bail annulé.

Mosquée rue de Nice
Mosquée rue de Suisse à Nice – Crédit Trouvetamosquee.fr

Le verdict vient de tomber. Suite à une plainte du Bloc identitaire, groupuscule d’extrême droite qui a fait de l’islamophobie son fond de commerce, contre la mairie de Nice le tribunal a prononcé l’annulation du bail de la mosquée sise rue de Suisse.

Sur Twitter, @IbnSalah, avocat résidant à Nice, a annoncé la décision de la Justice sitôt tombée.

Comme le rappelait, mi-mars, le site Trouvetamosquee.fr, il était reproché à la mairie de subventionner de façon tout à fait illégale ce lieu de culte. Le montant du loyer de cette mosquée en plein centre-ville est en effet moitié moins cher que ce qu’il devrait être. La remise de 50 % sur le loyer est officiellement liée au statut de l’association qui gère la mosquée, une association loi 1901, donc culturelle et non cultuel. Comme le précise @IbnSalah sur Twitter, le juge a considéré qu’il y avait là violation de 1905 sur la laïcité.

A quoi joue Christian Estrosi ?

Détail troublant : Christian Estrosi, maire de la ville de Nice, « a tenté de fermer cette mosquée qui se trouve à quelques pas de la grande rue commerçante de Nice, mais sans succès », rappelle Trouvetamosquee.fr. Lorsque l’association qui gère la mosquée a voulu acheter les locaux, la mairie les a, sans aucune arrière-pensée politicienne évidemment, préemptés.

Les responsables de la mosquée avaient pourtant signé un compromis de vente et récolté auprès des fidèles 150 000 euros, comme le précisait à Nice Matin Hamid Soussany, vice-président de l’association Al Baraka. C’était sans compter la mairie UMP qui décida de bloquer cette vente.

Nous avons donc là un mairie qui empêche une association d’acquérir des locaux, mais qui dans le même temps accorde à cette même association un loyer deux fois moins élevé qu’il ne faut. Tout cela mérite quelques explications du maire…

Au-delà de Nice, l’impérieuse indépendance

Cette nouvelle n’est pas si mauvaise que cela. C’est même une bonne nouvelle. Il est temps que les musulmans cessent de dépendre d’une manière ou d’une autre des édiles. Nous devons refuser toute subvention de quelque nature que ce soit. Il faut en finir avec ces années de clientélisme qui ont mis sous tutelle les mosquées de France, sclérosées par l’islam des consulats, cet islam dit « de France », mais qui est en réalité tout autre : les mosquées constituent un enjeu politique, dont les effets sont particulièrement pervers.

Au niveau local, des maires promettent monts et merveille aux responsables de la mosquée en échange de leur bienveillance. Au niveau national, les autorités françaises instrumentalisent l’islam dans leurs rapports compliqués avec notamment l’Algérie et le Maroc. L’avatar par excellence de cette gestion scandaleuse de l’islam en France n’est autre que le CFCM, qui est en soi un scandale. Sans parler des financements de la construction de certaines mosquées avec l’argent public à l’insu des contribuables.

On l’aura compris. A l’instar de leurs actions contre le prétendument halal, les identitaires, idiots utiles malgré eux, rendent service aux musulmans de France. Merci les gars, on est avec vous.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (10 commentaires)

  1. muslim français    

    les citoyens français peuvent cotiser et acheter des terrais et bâtiments partout en France pour des lieux de prière et des moques
    et surtout n’oublier pas de prendre votre carte électorale avec un petit courrier a vos députes pour petit rappelle des prochain élection

    1
  2. lil    

    salam..ils sont forts les identitaires..ils font notre boulot..-). .. jamais des  » gérants  » ( je ne sais le terme exact ) mosquées ne devraient accepter ,sous quelque forme que celà soit , de l’argent public ..celà donne lieu à du clientélisme électoral quoiqu’on en dise..wasalam

    2
  3. samira    

    pardon je me suis trompée c’est L’association Organisation des Musulmans de Cagnes-sur-Mer (OMCM)

    3
  4. Jahvik    

    Pour le jeu de Estrosi, pourrait-on penser que :
    1) la réduction de loyer qu’il accorde à la mosquée lui permet de de montrer sa bienveillance, de faire son speech le jour de l’Aïd (et en d’autres occasions) pour gagner les grâces (votes) des musulmans ?
    2) mais que dans le même temps, en leur empêchant l’acquisition de locaux, Estrosi mettra en avant son image d’homme politique ferme et intransigeant devant les musulmans, ce qui ne manquerait pas de plaire aux électeurs de droite ?

    J’ignore si c’est ce double-jeu mais ça permettrait sûrement à Estrosi de rameuter des électeurs de bord opposés.

    4
  5. Daoud de Mulhouse    

    Une fois un ancien m’a dit : « wouldi, vous les jeunes vous devez pas faire comme nous : nous on a mis un pied au bled et un pied en France, maintenant y’en a pas du bled et y’en a pas de la France, y’en a rien des jeunes maintenant ».

    Il n’avait pas tord, l’investissement massif dans des résidences secondaires au Maghreb inoccupées 11 mois sur 12 fait que nous en sommes réduits à ne pas avoir NOS structures.

    Différence fondamentale avec l’immigration musulmane en Angleterre. De l’aveu de cheikh Hafiz Patel qui disait : « Quand nous sommes arrivés en Angleterre, une livre Sterling dépensée pour la nourriture correspondait à une autre dépensée pour l’éducation de nos enfants ». Résultat : dans les années 50 les premières mosquées virent le jour,, dans les années 60 ce fut le tour des madrassas et le premier « dâr al ‘ulûm » nacquit en 1975…

    Nous en France, dans les années 60, nous avions en guise d’initiatives musulmanes… les cafés arabes qui perdurèrent jusque dans les 80 (pour certains ils perdurent encore). Nos premières mosquées datent des années 80, avec les fameux « foyers Sonacotra » et l' »Islam des caves » et nous disposons aujourd’hui d’à peine une trentaine d’écoles musulmanes.

    Il est vrai que l’immigration maghrébine essentiellement campagnarde et illettrée (pour ne pas dire bédouine) ne fut pas la même que l’immigration indo-pakistannaise urbaine et lettrée, bercée dans l’apprentissage du Coran. Nous avons du nous contenter en France du « fqih »du coin alors que nos coreligionnaires outre-manche pouvaient compter sur des huffaz et autres titulaires de diplôme de « ‘Aleem ».

    Notre génération qui est née, a grandit et est imprégnée de culture française et qui de surcroit est plus imprégnée de l’identité musulmane fera sans doute mieux, du moins elle continuera ce qui a été construit par nos anciens ré-islamisés tardivement (ne jetons pas non plus le bébé avec l’eau du bain)

    Bref… on a quarante ans de retard.

    On se réveillera quand on aura compris que l’avenir des musulmans de France est en France et qu’on dépensera dans ce sens. Qu’Allah nous aide

    5
  6. Fancemuslim    

    Pour Daoud de Mulhuse frero Il n ai’ jamais trop tard de rattraper les British muslims si chacun de nous donne au moins un euro pour chaque mosquée nous aurons des lieux de cultes libres et propres et des enfants bien éduques et nous aurons pas des délinquants de drogues et de vendeurs malgré eux de hache et de toute sort de pourriture ….
    Et le fait d être vigilants aux fausses et gratuites attaques dans les journaux en répondant et en réclamant le droit de réponse sen ai un point majeur sur la fausse image faite sur l islam.
    La Justice autonome de notre pays est importante à ne pas négliger pour réclamer ses droits en tant que citoyens français musulmans et institutions comme mosquées, associations et faire des recours dans les délais et procédures et démarches et plaintes etc… s’approcher des juristes comme l’association AJAME etc pour vous informer et guider dans vos procédures…

    6
  7. saladin    

    violation de la loi de 1905 ?
    et on appelle comment la mise à disposition gratuite des églises au culte catholique ou les synagogues au culte juif ? immeubles propriétés des collectivités, entretenus par elles !!!

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE