Mosquée de Châteaudun (28) : « Vous n’êtes pas les bienvenues »

Islamophobie. Le 1er avril dernier, une mosquée dans l’Eure-et-Loir, à Châteaudun, a subi des dégradations.

Mosqué de Châteaudun

Les faits sont passés inaperçus. Le 1er avril dernier, la mosqueé en chantier de Châteaudun, en Eure-et-Loir, dans la région Centre, a reçu la visite de vandales xénophobes, qui ont laissé l’inscription suivante : « Vous n’êtes pas les bienvenues (sic) ».

C’est dans la matinée, aux alentours de 10h, qu’un fidèle se rendant sur le chantier a découvert le graffiti, nous confiait cette semaine Ali Yurt, secrétaire de la CIMG (communauté islamique du Milli Görüş), l’association qui gère le lieu de culte. Les faits se sont déroulés comme assez souvent dans les profanations de mosquées dans la nuit.

Rien n’indiquait qu’un tel acte pouvait survenir à Châteaudun, selon Ali Yurt, qui précise que la communauté musulmane vit en bonne intelligence avec les autres habitants de la ville : « Nous n’avons aucun problème ni avec le voisinage ni avec nos concitoyens. » Ce qui explique que la CIGM n’a « aucune idée » sur l’identité ou le profil des auteurs.

Une plainte a été déposée auprès des gendarmes. La CIMG a prévu d’installer des caméras de surveillance, initiative qu’il est impératif de généraliser dans toutes les mosquées de France. Il en va de la sécurité des biens et des personnes.

Alerter est de la responsabilité de chacun

Il est une réalité dans notre société ultramédiatisée que la communauté musulmane va devoir absolument intégrer au plus vite. Cette réalité se résumerait de la sorte : « Ce qui n’est pas vu, pas dit, pas rapporté n’existe pas. »

Le cas de la mosquée de Châteaudun en est l’exemple parfait. L’acte de vandalisme a eu lieu le 1er avril dernier. Si ce n’était l’initiative d’un fidèle de la mosquée, Fatih, qui nous a alerté, l’information serait restée confidentielle. Notons toutefois que le site de L’Echo républicain a consacré quelques lignes à ces dégradations.

Il est urgent que les responsables d’association gérant les mosquées et les fidèles prennent conscience de la nécessité de faire remonter l’information aux différents médias. L’impératif est d’autant plus important que des expertologues écument les plateaux de télévision, occupent les colonnes de la presse, multiplient les conférences ici et là pour convaincre l’opinion publique que l’islamophobie n’existe pas. Il faut opposer à ces néo-négationnistes, négationnistes d’un nouveau genre, les faits.

Cette vigilance permettra in cha’a-Llah de résorber les atteintes aux lieux de culte et aux fidèles. Terminons en rappelant l’adresse Web du collectif contre l’islamophobie en France : www.islamophobie.net.

Il s’agit de la treizième profanation de mosquée depuis le début de l’année 2013.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. muslim français    

    salam
    les musulmans français sont dans leurs propre pays

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés