Facebook est devenu l’eldorado de la concurrence directe et déloyale

Facebook est devenu l’eldorado des vendeuses non déclarées. Une concurrence directe et déloyale qui nuit aux entreprises déclarées.

Facebook : concurrence déloyale et asphyxie
Crédit – Phil Sexton

S’il y a bien un phénomène qui gangrène les e-commerçantes, il s’agit sans conteste des vendeuses non déclarées sur Facebook. La déclaration de chiffre d’affaires des autoentrepreneurs s’est avérée plutôt épicée, puisque les taux d’imposition ont été revus à la hausse dernièrement. Grand nombre d’entre nous en sont arrivés au point de se demander si c’était vraiment rentable de poursuivre l’aventure de l’entrepreneuriat. D’un côté les charges augmentent, l’activité d’achat-revente est difficilement rentable et de l’autre côté, nous devons faire face à la multiplication des vendeuses à la sauvette. Focus sur un phénomène décourageant.

Les fournisseurs, premiers responsables ?

Nous avons posé la question à la gérante de la boutique HijabGlam qui a bien voulu répondre à nos questions. Voici l’interview.

Marie : De plus en plus de personnes vendent du prêt-à-porter, des hijabs, des accessoires de mode sur Facebook. La plupart du temps nous retrouvons des articles très similaires, voire identiques à ce qui est vendu dans des boutiques déclarées. Les mêmes grossistes fournissent à la fois les boutiques déclarées et les boutiques non déclarées. Comment expliquez-vous le fait que les personnes non déclarées puissent s’approvisionner chez ses grossistes ?

HijabGlam : Malheureusement les fournisseurs sont les premiers responsables. J’ai été très souvent étonnée de constater que les grossistes rechignent à me faire une facture. Ils préfèrent de loin être réglés en liquide, sans traces, ce qui permet aux non-déclarés de commercer très facilement. Après trois ans d’expérience, je n’ai jamais rencontré un seul grossiste qui refuse à quelqu’un un achat sous le manteau.

Marie : Si l’on comprend qu’une part de responsabilité incombe aux fournisseurs que dire des vendeuses qui pratiquent délibérément des prix bas ?
Lorsque vous proposez un foulard à 7 euros, une vendeuse sur Facebook va le vendre à 4 euros. Elle ne paie pas de charges, son bénéfice est net, c’est de la concurrence déloyale. Nous constatons même que certaines vendeuses vont jusqu’à baisser leurs prix au point de ne gagner que quelques centimes. Ces agissements ont-ils des répercussions sur votre e-commerce et votre motivation ?

HijabGlam : Effectivement, ces comportements ont de nombreuses répercutions. Je dirais que 80 % de mes concurrentes vendent illégalement via facebook. Leur argument principal est de vouloir rendre accessibles les produits à leurs clientes avec des prix bas. Je veux bien croire en leur intentions, mais ces « vendeuses » ne se rendent pas compte de l’énorme mal qu’elles font subir aux vendeuses déclarées. En effet, en plus de crouler sous les taxes (TVA, impots, taxe pro, etc.), nous sommes obligées de nous aligner à leurs tarifs pour pouvoir vendre. Au final, nous finissons par travailler pour rien. Cette concurrence nous asphyxie littéralement… financièrement, et moralement cela devient invivable.
Reprenons l’exemple du foulard vendu 7 euros par une société déclarée, et 4 euros par une non-déclarée. On imagine que la vendeuse non déclarée gagne un bénéfice net de 2 euros. La société déclarée, elle, ne touchera que 1,27 euros (une fois les taxes soustraites) [note d'Al-Kanz : soit 73 centimes de différence. Multipliés par des centaines, voire des milliers de produits vendus par mois ou par an, ces 73 centimes par unité représentent plusieurs milliers d'euros de perdus.] Non seulement, la société déclarée gagne donc moins, mais en plus, elle attirera moins de clientes du fait de son prix de vente.

A quoi bon s’engager dans l’aventure entrepreneuriale

HijabGlam parle « d’asphyxie ». C’est effectivement le sentiment ressenti par un grand nombre d’auto-entrepreneuses musulmanes. A quoi bon s’engager dans une aventure entrepreunariale si l’on constate que plusieurs commerçantes déclarées y laissent des plumes ?

Au quotidien, nous sommes confrontées à la maintenance de nos sites web, nous consacrons du temps à la bonne tenue de notre comptabilité, nous calculons correctement nos prix en fonction de l’imposition, nous prenons des risques financiers. A côté de cela, nous remarquons le nombre croissant de nouveaux comptes vendeurs illégaux sur Facebook.

Difficile de garder le moral, puisque finalement il n’y a pas grand chose à faire si ce n’est subir. Nous sommes d’accord que la concurrence a un aspect positif puisqu’elle encourage l’entrepreneur à  innover et à se dépasser, mais que faire lorsque celle-ci est déloyale ?

Un autre type de concurrence néfaste fleurit sur Facebook. Cette fois-ci, ce sont les entrepreneuses créatives qui en sont victimes. Nous vous en parlerons dans un prochain article avec le témoignage de Brochetonvoile.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android
"Marie partage au travers de son blog JasmineandCo son attrait pour la décoration orientale et l'art de vivre marocain. En ce début d'année 2012, elle décide de se lancer dans une aventure entrepreneuriale afin de concrétiser son activité de rédactrice freelance et d'ouvrir la boutique en ligne Plume de Miel."

Vos réactions (30 commentaires)

  1. Sianat    

    As-salamû’ alaykum,

    La concurrence est en effet de plus en plus difficile surtout sur Facebook. Je pense qu’il faut viser plus large, ne pas se focaliser uniquement sur Facebook et essayer de proposer des produits uniques. Il y a peu j’ai découvert une robe-hijab dans une e-boutique et quelques semaines après, je la trouvais sur Facebook et sur d’autres e-commerce à des prix très différents. Le gagnant dans l’histoire c’est le fournisseur et les commerçantes qui se lancent avec ce type de produits n’iront pas bien loin… Il est assez simple aujourd’hui de se lancer dans l’e-commerce, encore faut-il tenir dans la durer.

    1
  2. Al Andalus    

    Salam aleykum,

    Barak Allahu fikum Al Kanz pour cet article ô combien d’actualité! ce fléau gangrène l’ entrepreneuriat musulman ,un nivellement vers le bas au détriment des vrais pros qui eux s’inscrivent dans une logique professionnelle, de qualité et qui ont des charges à payer.

    Comme dit dans l’interview, la responsabilité incombe aux grossistes qui à long termes se disqualifierons car les pros qui étaient clients chez eux et achetaient de grosses quantités disparaitrons et les vendeurs à la sauvette ne leurs permettrons pas de faire tourner leur buisness. Sans déontolgie et éthique dans le buisness, on se tire une balle dans le pied!

    2
  3. mouslima    

    salam Aleykoum
    on peu comprendre que cela ne vous plaise pas, beaucoup de celles qui sont déclaré aujourd’hui ont commencer en étant pas déclaré et une fois bien lancer se sont déclaré, donc je pense que de jeter la pierre a celle qui font aujourd’hui ce que beaucoup ont fait avant c’est pas très correcte, c’est juste mon point de vue, le rizq vient d’Allah ta’ala, qu’il y ai une ou 100 personne qui vendent la meme chose chacune aura son rizq bihidnillah ta’ala, après le mieux pour tout le monde est d’apprendre les règles du commerce en Islam et de les appliqué et ainsi il n’y aura pas de problèmes inshaa’Allah.

    3
  4. papillon    

    salam alaikoum, c’est consternant en effet! j’aimerais savoir avant d’ouvrir un e commerce, vous êtes vous lancées en tout premier dans ce genre de « vente » ? ou alors comment savoir si cela fonctionnera avant un éventuel investissement, et comment se faire connaître? je parle en matière de création, car il y’a pas mal de boutiques de soeurs que nous avons vu passer par là…

    4
  5. Sianat    

    As-salamû’ alaykum,

    Le rizq vient d’Allah (zwj) mais ce qui est décevant c’est de voir autant de commerçants chercher l’appât du gain sans se pencher sur les règles du commerce en Islam. Quand je vois des e-commerçants se lancer avec des produits que l’on retrouve chez d’autres et à des prix beaucoup plus bas, il est clair que leur projet n’est pas bien ficelé et qu’ils ne pourront pas tenir très longtemps en travaillant de la sorte.

    5
  6. La Tulipe    

    Bon article, mais le problème, c’est qu il ne parle que de faits et de réalités (que je ne conteste pas, au contraire). Il faudrait que nous commencions à trouver des solutions, parce que la plupart de ces personnes ne s’arrêterons pas à cela.
    Ces fournisseurs n’ont absolument rien compris au commerce, j’ai vu autour de moi de vrais commerçants, fournisseurs comme revendeurs, il faudrait prendre exemple sur ce qui se fait en terme d’exclusivité et d’exclusion, c’est peut être pas beau a dire, mais c’est ce qui s’est tjs fait et c’est ce qui marche.
    Attention; sans pour autant tomber dans des monopoles dangereux, le tout est de trouver la juste mesure).
    Bref, ceux qui pensaient que c’était un monde tout doux de bisounours se trompent, c’est un monde qui a ses rouages, à nous de faire en sorte d’exceller dedans en y apportant la justice qu’Allah attends de nous, et il faut aussi savoir, que tout le monde n’est pas fait pour faire du commerce, quoi qu’en dise les articles et les sites dédiés au sujet.

    6
  7. Alif Lam Mim    

    Salam alaikoum,

    Marie c’est un excellent article et j’y adhère complètement !
    Malheureusement c’est une fléau qui en 2012 a éclaté mais qui en 2013 ne risque pas de ralentir !

    C’est vraiment triste, et puis trop facile de dire que le rizk vient d’Allah en oubliant de craindre Allah dans son travail ! Voyez comment étaient les pieux prédécesseurs dans les affaires les temps étaient durs mais chacun y trouvaient une part équitable aujourd’hui comme l’a dit HijabGlam c’est l’asphyxie pour beaucoup et ces « beaucoup » ce sont ceux qui sont en règle administrativement.

    Cela à chaque fois doivent surveiller leur chiffre voir si après avoir payer leur cotisation il reste de quoi vivre et de quoi se ravitailler en marchandise.

    Dire je me déclarai quand j’aurai plus les moyens c’est ne pas être prêt à se lancer dans le monde de l’entreprenariat et ne pas en avoir les moyens sinon ça serai prévu dans le businessplan et ça c’est typique des musulmans vouloir faire des choses sans les avoir étudier et parce qu’un tel le fait ça marche, go ! je le fais aussi !

    7
  8. assiaboutik    

    as selem alaykum ..Triste constat … je suis tout a fait d’accord avec cet article et au reflexions d’oukhti sianat..
    Je ne trouve pas cela honnète de vendre sans se declarer sur la durée . Certaines vont jusqu’à dénigrer les vendeuses declarées qui vendent plus cher ..en oubliant que l’islam a des règles de ventes précises .

    8
  9. Al Andalus    

    Salam aleykum,

    Ce qui est reproché dans l’article (sans déchainer les passions), c’est la « concurrence déloyale » et non la pluralité entrepreneuriale . Quant à l’affaire du « rizq », elle semble claire et nette dans les esprits.

    Qu’Allah donne ses bénédictions à ses croyants (es) obéissants (es).

    À ce sujet: « Que ne vende sur nos marchés que ceux qui connaissent (les règles) de notre religion » Parole du calife Omar Ibn Al Khattab -رضي الله عنه

    9
  10. Madeco-stickers    

    Salam alaykoum, je partage l’avis de HijabGlam a 100%! Je trouve cela décevant et révoltant surtout venant de soeurs musulmanes, celles qui se cachent derrières les « vous trouverez pas moin cher ailleurs » évidemment elle peuvent se permettre de casser les prix du marché vu qu’elles travaillent sans payer un centimes à l’état, ni cotisations sociales, ni taxes, ni tva, ni impo!
    Pour ma part, dans mon domaine, il y’a une chose qui m’exaspère plus que tout, ce sont les personnes qui tombent sur les images d’une boutique en ligne et qui se permettent en toute impunité de voler les photos, même si celles ci portent un logo, cela ne les déranges absolument pas, elles coupent la photo afin d’enlever le logo et elles se les approprient en revendant les mêmes articles a moitié prix.
    Elles ne se rendent peut-être pas compte que derrière un site, une photo, un logo, un nom, une phrase, il y’a des jours, des mois de travail, de recherche, de reflexion, un travail manuel, des millions d’idées, une personnalité, etc.
    Pour le mot de la fin je voudrais dire aux soeurs qui se sentent impuissantes face a cette nouvelle mode du commerce illégale sur facebook, nous devons placer notre confiance en Allah et Il fructifiera notre commerce incha’Allah ainsi qu’aux soeurs honnêtes qui essaient de ne pas transgresser les règles du commerce en Islam.

    10
  11. Anciennement SohBijou    

    Salam alaykoum je suis tout à fait d’accord je faisais des créations fait mains, j’ai du arrêter à cause de mes études en parallèle, mais je me demande aujourd’hui si je vais continuer lors de mes temps libre, j’ai été dégoûté des gens ! Ils veulent tout gratuitement ! Pour celles qui travaillent à la main, elles comprendront ce que je dis, quand vous mettez 1h pour faire un bijou et que les clients voudraient l’acheter au prix de la babioles faites à grande échelle dans les usines chinoises, ça déprime ! J’ai fait la grossière erreur de baisser les prix pour suivre les exigences de mes clientes mais malheureusement elles m’écrasaient de plus en plus, on a osé me demandé un collier création artisanal sur commande et personnalisable à 2€ frais de port compris !!!! Sachant que bien évidemment je suis déclarée, je vous laisse imaginer ce que j’aurais gagner sur ce collier qui aurait pris facilement 2h de travail… finalement ce n’est pas tant cette concurrence qui a tué mon commerce, c’est les clients habitués à ces prix cassés qui n’ont plus aucune valeurs de la qualité. Au final je pense que je n’ai fait aucun bénéfice car à vouloir être trop serviable, on se fait manger. Et je ne parle même pas des sois disant musulmanes dont j’ai pris pitié en leur envoyant leur commande avant de recevoir le paiement et qui ne m’ont jamais payé…

    11
    • Abou Sene    

      Salam ‘aleykom !

      Bienvenue dans le monde Capitaliste, où les victimes et les bourreaux peuvent aussi être des musulmans.
      Le jour ou Facebook ne sera plus, 80% des problèmes seront réglés ! nous savons ce qui nous reste à faire, vivement.

      11.1
    • Barabijoux    

      Salam Alaykoum !

      Vraiment d’accord avec toi SohBijou. Les gens ne se rendent pas compte du travail demandé par le fait-main.
      J’assiste souvent à des remarques concernant mes prix (que je trouve honnetement raisonnable, j’ai vu beaucoup plus cher … et ça part). Je ne les baisse pas pour autant, me disant que cette personne n’a pas compris le travail, ni le concept, et que je tomberai insha Allah sur celle qui en prendra conscience.

      Quant à ceux et celles qui pratiquent les prix bas, ils tirent le marché vers le bas également.
      Psychologiquement, maintenant quand c’est pas à « 1 euro » (j’exagère à peine …) les gens n’achètent pas. A croire que tout devrait se vendre à ces prix …..
      C’est décourageant parfois et je compatis et l’accorde vraiment avec ces soeurs qui peinent à cause de cela, car j’en fais partie.

      Après, comme l’a dit « Sianat », je pense qu’il est vraiment important de se démarquer et de faire la différence avec nos produits de vente. Trouver la chose qui n’est pas vue ailleurs et qui sera difficile à reproduire ou à trouver ….
      Quand je vois régulièrement des broches à 2 euros les trois sur les salons … je pense à « Broche ton voile » (ça me fait sourire jaune ….) pffff Idem pour les autres soeurs.

      Enfin, bon sujet, enfin exprimé !

      11.2
  12. HijabGlam    

    Salam alaykoum.
    Je pense qu’il était surtout important de préciser que malgré un prix qui peu paraître élevé en comparaison de ceux pratiqués par les non déclarés, le bénéfice est moindre. Prix élevé ne signifie pas marge élevée, pourtant c’est ce qui raisonne dans l’esprit des clientes. Le phénomène des boutiques illégales poussent celles qui sont dans les règles à toujours revoir les prix à la baisse, ça n’aide pas à développer la société et ça n’aide même pas générer un salaire. J’encourage vivement ces fausses sociétés à se déclarer, ça prend 5 minutes, c’est gratuit et ça permettrait à chacun de s’aligner un minimum. qu’ Allah nous facilite tous !
    Merci à Al Kanz de nous avoir permis de nous exprimer sur ce sujet.

    12
  13. petitefleur    

    salam aleykom,

    Je suis tout de même choqué des propos tenus concernant les fournisseurs qui vendent sans facture. N’étant pas dans le secteur de l’entreprenariat musulman je n’ai jamais été confronté à cela mes fournisseurs ont toujours été très sérieux!
    Est-ce vraiment propres aux musulmans (fournisseurs, commerçants et clients) de faire de manière tordue:/
    On assiste à une nouvelle vague d’entrepreneur sérieux qui je pense en imposant leur ligne de travail peuvent imposer des conditions aux fournisseurs: finalement si l’un d’eux ne veut pas appliquer le B-A BA de mon éthique musulmane, je le passe à la trappe sans hésiter car c’est franchement abérrant. Avoir soi même une charte de conduite aide grandement à ne pas se tromper et à ne pas vicier son commerce auprès de Dieu. Après d’autres portes s’ouvrent iA.
    Et ne vous inquiétez pas ces fournisseurs reviendront vers vous tôt ou tard…

    13
    • HijabGlam    

      Wa alaykoum salam Petitefleur
      J’ai eu tord de ne pas préciser que je parle de certains grossistes (ceux ayant une « boutique physique » en l’occurence, on ne rencontre pas ce problème via internet car il y a des traces de transactions) et je suis tout à fait d’accord avec toi, et puis faire les choses dans les règles donne une réelle sérénité masha Allah.

      13.1
  14. Abouiibrahim    

    Bismillah

    Vous parlez des règles du commerce en islam et vous avez raison, mais vous n’apportez aucune preuves interdisant aux sœurs de vendre de cette manière .Allah a rendu le commerce licite et a interdit l’usure et si ces sœurs ne veulent pas se déclarer cela les regardent.Ne pas confondre les lois d’Allah et les lois des hommes.Allah ne nous a pas imposer tous ces impôts et ces taxes, je vous invite a revenir au fatwas des savants sur ce sujet.

    14
    • HijabGlam    

      Salam alaykoum Abouiibrahim
      on a simplement rappelé que ces ventes non déclarées sont illégales juridiquement, ces personnes risquent gros si elles se font attraper, il faut qu’elles sachent dans quoi elles mettent les pieds. Nous n’avons pas parlé d’interdit au sens religieux. Le fond du problème, c’est que les professionnels croulent sous les taxes et ne peuvent pas survivre avec une telle concurrence, a savoir si cela est bien éthique ? Allahou 3alam… La question qui est soulevée est « A quoi bon s’engager dans une aventure entrepreunariale si l’on constate que plusieurs commerçantes déclarées y laissent des plumes ? »

      14.1
    • Hajj    

      @ Abouiibrahim

      Petit raisonnement tout simple:

      Vendre sans être déclaré suppose d’enfreindre la législation française. Il est vrai qu’en France, on paie beaucoup de taxe mais il est vrai aussi qu’en matière de protection sociale, la France est très généreuse.

      Pour faire très simple, vendre sans être déclaré, c’est mentir sur sa déclaration de revenus. Cette déclaration de revenus permettant d’accéder à certaines aides (aide au logement, prestation sociale et j’en passe), vous obtiendrez potentiellement des aides financières auquel vous n’avez pas droit normalement.

      Pour résumer, vous exposer vos enfants à de l’argent illicite. Savez-vous ce que cela implique de faire manger de l’illicite à vos enfants?

      Avant d’aller vérifier si votre viande est vraiment Hallal, posons nous la question de savoir si l’argent avec laquelle je la paie l’est avant tout.

      Wa Allah a3lam

      14.2
  15. Lamout    

    Salam Aleykhoum,

    Tout à fait d’accord avec vous, je souhaitez me lancer dans la location de robe de soirée (tous types), je me fais accompagner par des organismes, en faisant une études de la concurrence, j’ai étais choqué par le nombre de personne qui loue des robes à la sauvette tous le monde s’y met, que tu souhaite louer pour arrondir les fins de mois ok, mais fais le bien quand vous voyez des particuliers louer 50 euros le caftan alors que les declarés le font a ce prix ca pose probleme non?

    Les gens commencent à se réveiller et un jour celle ci tomberont car en faisant mon etudes de marchés mes recherches, j’ai remarqué que les gens se plaignais des prix de location (car ils savent qu’elles ne sont pas déclarés), donc prefere ne pas louer. Ils font donc savoir ce differencier par son offre de services,…

    De plus celle-ci ne resteront pas longtemps pourquoi? pcqu’elle ne connaissent rien aux commerces, aux business plan, elles ne pourront pas suivre. Et pcqu’elles ont aucun style, sur facebook quelques vendeuses se demarquent pcqu’elles ont leur style, et quand d’autre les copie ca ne fonctionnent pas car elles vendent de tous on ne sais pas sur quel public elle vise….

    Et pour les voleuses de photos n’hesitez pas a les denoncer, en les affichant sur facebook.

    Et il faut diffuser un maximum ce genre d’articles pour faire prendre conscience aux vendeuses qu’elle tue le commerce des autres.

    Ps: les fournisseurs ne sont pas tous musulmans, en cherchant des fournisseurs j’ai moi mm pu acheter des produits sans carte professionnel

    15
  16. Nour El Iman    

    Assalamû aleykûm wa rahmatullah wa barakatuh,

    Bon article qui permet de soulever un aspect tabou du commerce sur Internet, mais si je peux me permettre quelques remarques, car je ne suis pas entièrement d’accord avec ce qui a été rédigé.
    Concernant les soeurs qui se déclarent, c’est tout à leur honneur, qu’Allah récompense leur travail car elles sont correctes vis à vis des lois du pays comme de l’islam et ne prennent pas le risque de cette manière de léser qui que ce soit. Par contre, dire que les soeurs qui ne se déclarent pas sont toutes malhonnêtes, car oui dans l’article aucune défense de ses soeurs, elles apportent une « concurrence déloyale », et bien deux choses à dire à ce sujet:

    1. Certes, l’objet vendu est peut être moins chez une concurrente qui ne se déclare pas car n’a pas de taxes etc à payer, mais il n’y a pas que cet avantage qui va primer sur sa prestation. Pleins d’autres choses sont à prendre en compte: la qualité de la prestation de la vendeuse (délai de réponse, courtoisie, disponibilité), la rapidité de l’envoi, la confiance que l’on peut accorder à la vendeuse, la qualité de ses produits… c’est un tout ! Personnellement, pour avoir commander chez des vendeuses déclarées et d’autres non, on voit tout de suite la différence. Je préfère largement, et je ne pense pas être la seule, à ajouter plus de 20% de la valeur du produit pour un produit & une réception de qualité. De plus, une commerçante qui prend le temps de se déclarer donne déjà un aperçu de sa personnalité perfectionniste, et qui veut le meilleur rendu pour son commerce. Donc, personnellement, je ne pense pas que vous devriez être à ce point énervée de cette concurrence déloyale, peut être qu’en apparence, elles vendent moins chères, mais finalement sur facebook (pour l’instant le seul média dont on peut voir directement l’impact par le nombre de j’aime), les commerçantes déclarées sont beaucoup plus connues & suivies sur leurs pages que des commerçantes non déclarées.. Par contre, ce que je condamne fermement, et ne comprend absolument pas, et là je pense que ça sera traité dans le prochain article, c’est la copie.. mais ça c’est un autre sujet !

    2. Certaines concurrentes que vous citez déloyales car vendent sans être déclarées, n’ont pas comme beaucoup de soeurs déclarées, un mari qui subvient à leurs besoins primaires (nourriture, facture de loyer électricité, vêtements…). Et quand elles ne se déclarent pas, ça n’est pas par besoin d’avoir plus et de faire les gourmandes, mais tout simplement parce qu’elles vivent seules et chaque centime compte pour leurs dépenses, or l’auteur de l’article ne semble pas prendre ça en compte malheureusement (bien sûr ça n’est pas le cas de toutes les soeurs qui ne sont pas déclarées, je n’ai pas dit ça !!).. donc avant de tout de suite dire ouh les méchantes, elles ne se déclarent pas, peut être faut-il aussi être un peu tolérantes, et se dire que certaines n’ont pas le choix et aimeraient être déclarées, mais faute de moyens, ça attendra incha Allah. Et Allah sait mieux !

    Une seule phrase pour finir: qu’Allah récompense chacune des soeurs commerçantes à la hauteur de ses intentions !

    16
  17. Liazid    

    Assalam Alaikoum,

    Le syndrome MeccaCola est toujours aussi présent dans la communauté malheureusement …

    17
  18. amlil71    

    As salamou ‘aleykoum,

    mon commentaire va être un peu hors sujet. Au delà du phénomène de concurrence déloyale le monde du commerce en ligne est devenu de plus en plus concurrentiel. Il y a encore 5 ans il vous suffisait d’avoir un ecommerce pour vendre. Ce n’est plus le cas aujourd’hui même sur des marchés de niche la concurrence s’est fortement accrue si bien que vous pouvez multiplier le nombre de visiteurs par 10 et vendre moins bien que par le passé. Comment faire dans ce cas là? Proposer un service ou un produit qui se démarque de la concurrence comme le fait Sianat Jilbab par exemple. Avoir une identité, une marque afin de créer l’adhésion autour de cette image et aborder la concurrence sur un critère autre que le prix car on trouvera toujours des personnes vendant moins cher que soit…

    18
  19. Ibn Salah    

    Peut-être qu’il faudrait penser à s’organiser entre vendeurs honnêtes et dénoncer à la répression des fraudes les faits de concurrence déloyale.

    19
    • Hajj    

      Salam,

      Il y a peut-être plus simple dans un premier temps. Facebook étant complice, Il faudrait d’abord reporter un « abus » dans Facebook pour faire fermer le compte de la personne en question.

      Rappel de la loi:
      « Un particulier dont les activités commerciales dépassent le cadre de la vie courante s’expose à des poursuites pénales pour travail dissimulé par dissimulation d’activité, en vertu de l’article L. 342-10 du code de commerce (…) Toute personne physique contrevenante risque trois ans d’emprisonnement et 45 000 suros d’amende. De plus elle peut faire l’objet d’un redressement par l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales (URSSAF) et d’une interdiction horaire ou partielle d’activité »

      Ca calme!

      19.1
      • Ibn Salah    

        Complètement.

        Je ne faisais qu’évoquer une simple pensée.

        Il y en a un peu marre de voir des gens se plaindre et de répéter sans cesse les mêmes paroles: plaçons notre confiance en Allah et patientons, ce n’est qu’une épreuve…

        Agissons.

        19.1.1
  20. Jasmine    

    Franchement, nous sommes déjà un petit collectif de soeurs éprouvées par cette concurrence, et ce billet est déjà une sorte d’action en lui-même. Il a permis de vraiment parler de cela, il y a eu beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.

    20
    • SalamStick    

      As salam aleikoum,

      Bravo à Jasmine pour ce superbe article, qu’Allah nous guide et nous donne un bon comportement.
      Le monde du e-commerce et de plus en plus dur ou comment Facebook à permis à des 100aine (ou milliers) de personne de devenir commerçant « à la sauvette » pour reprendre l’expression.

      Qu’Allah nous préserve et fasse prospérer nos commerces.

      20.1
  21. Oum Sanaa    

    Salamoualeikoum
    Je n’ai jamais eu facebook donc je n’étais pas au courant de ce « phénomène », quoi qu’il en soit, je continuerai à commander dans les boutiques déclarées auxquelles je fais confiance et qui offrent un vrai service client.

    21
  22. lesacdebebe    

    Salam aleykoum wa rahmatu Allah,

    Merci pour cet article.

    Mon expérience personnelle : tous les fournisseurs avec lesquels j’ai été en contact, sans exception, m’ont demandé au moins un numéro SIRET.

    Qu’ Allah facilite à tous les commerçants musulmans. amine.

    Je partage avec vous ce magnifique hadith :

    Selon Abû Hurayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Méfiez-vous de la présomption car la présomption est le parler le plus mensonger. N’employez pas vos cinq sens à la recherche des défauts des autres et ne vous espionnez pas. Bannissez entre vous toute concurrence déloyale, toute envie et toute haine. Ne vous tournez pas le dos mutuellement et soyez frères, ô esclaves de Dieu ! Le musulman est le frère du musulman : il ne lui fait pas d’injustice, il ne lui refuse pas son soutien et ne le méprise pas. La piété est ici (désignant sa poitrine). Il suffit à l’homme pour être mauvais de mépriser son frère musulman. Tout le musulman est interdit au musulman : son sang, son honneur et ses biens.

    Dieu ne regarde pas vos corps, ni vos images mais Il regarde vos cœurs. »

    [ Rapporté par Muslim et al-Bukhârî, chapitre 127, p. 444, n° 1568.]

    22

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés