Viande rouge : « Imaginez que vous êtes une vache des Temps modernes »

Par Al-Kanz

Toutes les viandes rouges ne se valent pas. C’est ce qu’explique un article qui bouscule bien des idées reçues.

My bleeding heart
Crédit Irwin Scott

« La nourriture dans ce pays n’est rien d’autre que de la graisse déguisée en viande », c’est par cette citation d’un chercheur américain, Loren Cordain, de l’université du Colorado et experte en nutrition paléolithique, que se termine la traduction française d’un article tiré du site américain The Metabolic Effect publié sur le site français My Home Bootcamp. Extrait.

Il y a une grande différence entre les bœufs élevés de façon conventionnelle, les bœufs issus de l’agriculture biologique, et ceux issus de l’agriculture biologique ET nourris à l’herbe. Imaginez que vous êtes une vache des temps modernes. Votre vie commencerait comme celles de vos ancêtres il y a des milliers d’années. Vous mangeriez de l’herbe et resteriez dans les prés. Tout va bien jusqu’ici… Une fois que seriez assez gros on vous emmènerait dans un autre lieu, avec des centaines voire des milliers d’autres bêtes, parquées dans des conditions stressantes. Plus d’herbe, mais des aliments que vos ancêtres n’ont jamais mangés et qu’ils n’auraient jamais choisis de façon volontaire. Les céréales et les résidus de pesticides réussiraient merveilleusement à vous rendre gras, mais elles feraient également des ravages au niveau de votre système digestif vous rendant souvent ballonnés et malades et créant des infections.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez sur le lien suivant : La viande rouge : oui ou non ? Première partie



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE