Metz : Israël à la mairie?

Par Al-Kanz

A Metz, en Lorraine, la mairie arbore en son sein un drapeau israélien. Pour la circonstance ou de façon permanente.

La photo suivante a été prise à la mairie de Metz. On y voit ostensiblement le drapeau israélien entre le drapeau européen et le drapeau français.

La ville de Metz est jumelée depuis 1986 avec la ville de Karmiel, située non loin de la frontière libanaise. Cela explique peut-être la présence de ce drapeau, qui peut aussi s’expliquer par un événement particulier, comme la visite d’un officiel israélien.

En revanche, si la présence de ce drapeau est permanente, il faudrait avertir la centaine de députés UMP qui, en 2009, ont signé une proposition de loi interdisant les drapeaux étrangers dans les mairies françaises lors des mariages. Cette proposition de loi visait à ajouter à un article du code général des collectivités territoriales, l’article L. 2212-2, l’alinéa suivant :

« 9° Le soin de faire respecter les symboles républicains lors des célébrations de mariage se tenant dans les locaux de la mairie. Le maire, ou l’un de ses adjoints officiant, peut à cette occasion, s’il l’estime nécessaire, interdire aux participants d’arborer des drapeaux ou signes d’appartenance nationale autres que ceux de la République française, dans des conditions de rappel à l’ordre prévues à l’article L. 2212-2-1, et interrompre la célébration jusqu’à ce que ces drapeaux ou signes ne soient plus visibles. »

Proposition de loi visant à faire respecter les symboles républicains lors des célébrations de mariage se tenant dans les locaux des mairies

Si l’article portait spécifiquement sur le cas des mariages, où quelques excités agitaient des drapeaux notamment algériens et marocains, c’est bien la présence de drapeaux étrangers et non leur présence pendant des mariages qui était – à juste titre – visée.

Il est évident que le député de l’Hérault et adjoint au maire de Béziers, Elie Aboud, l’ancien ministre et maire de Nice Christian Estrosi ou encore Jean-François Copé, maire d’une banlieue de région parisienne et chargé des alertes de vol de pains au chocolat pendant le mois de ramadan, vont exiger qu’une enquête soit diligentée pour s’assurer que ce drapeau israélien n’est présent dans cette mairie uniquement pour la circonstance.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE