Sheikh As-Sudaiss dirige une prière… en plein vol

Par Al-Kanz

En islam, il est cinq prières quotidiennes obligatoires qu’il faut accomplir. Même à dix mille mètres d’altitude.

En islam, prier est une obligation. C’est d’ailleurs l’un des cinq piliers avec la shahada (attestation de foi), le jeûne du mois de ramadan, la zakat (impôt social purificateur) et le hajj (pèlerinage).

Comme tout ce qui relève de l’adoration, le rituel a été clairement établi sans qu’il ne soit permis de le modifier. L’innovation (bid’ah) en matière d’adoration est en effet absolument interdite. Pas de freestyle en la matière, ni de fatwa minute.

Cette obligation qui s’impose à chaque croyant s’accompagne d’une autre obligation : celle de respecter les heures prescrites ou plus justement les plages horaires de chaque office.

Pour faire simple, s’il est une heure donnée pour chacune des cinq prières, le croyant n’est pas contraint de prier à la minute où l’adhan (appel à la prière) retentit. Il lui est même possible de prier plusieurs heures après l’adhan à condition qu’il s’exécute avant la prière suivante. Ce qu’il est important de comprendre et de retenir, c’est que chacune des prières obligatoires doit être observée dans un intervalle bien déterminé.

L’impossibilité de regrouper toutes les prières en une fois – bien que dans les faits d’aucuns choisissent cette façon de faire « à cause du boulot » — et l’obligation de prier dans ledit intervalle expliquent que l’on puisse parfois se retrouver dans des situations où l’on doit malgré les circonstances prier. C’est ainsi que régulièrement des musulmans accomplissent leur prière dans… l’avion, comme on peut le voir dans la vidéo suivante avec sheikh As-Sudaiss, imam de la grande mosquée de La Mecque (Arabie saoudite).

Prier à dix mille mètres d’habitude est somme toute assez banal. Dans les vols pour les pays musulmans, stewards et hôtesses de l’air sont habitués à voir des passager prier par exemple au fond de l’avion. N’hésitez pas à indiquer aimablement votre volonté de prier. On devrait vous montrer tout aussi aimablement l’endroit le plus approprié.

Ci-dessous, on peut voir que chez les juifs aussi il arrive que l’on prie en plein vol.

Pour d’autres images, cliquez sur les liens suivants :

– Prière dans un avion Paris-Tunis
– Prière dans un avion au-dessus de l’Iraq



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Abou Asma    

    Salem aylakoum wa rahmatoulah wa barakatou,

    Suffit de demander mais la vue de tout le monde,est-ce une bonne excuse,Allah ou ahlem surtout si cela est fait à l’arrière de l’avion,de plus il est vrai qu’une femme se doit d’être pudique mais prier debout pour une prière obligatoire reste un pilier de la prière sauf pour le malade,celui qui ressent de la peur,etc…

    La prière dans l’avion.

    Les savants expliquent concernant la prière dans l’avion.

    Que si l’heure de la Salat survient alors que la personne se trouve dans l’avion elle se doit de l’executer.

    -Cela signifie que l’individu doit trouver un endroit dans l’avion dans lequel il peut y accomplir la prière debout, en réalisant parfaitement Ar-roukou’ et As-soujoud. S’il n’a pas la possibilité de prier debout à cause d’une maladie ou bien parcequ’il n’a pas trouvé d’endroit dans lequel il peut l’exécuter debout, ou bien parcequ’il craint de tomber et se faire mal. Alors dans ce cas il lui est permis de prier en étant assis sur son siège, il réalisera le Roukou’ et la Sajda en baissant son corps, et faire la Sajda plus bas que le Ruku’. Quant au fait d’accomplir la prière obligatoire assis alors qu’on à la possibilité de l’accomplir de debout ceci est interdit.

    -La personne se doit de prier en direction de la Qibla, cependant s’il ne lui est pas possible d’accomplir sa prière obligatoire en direction de la Qibla ou bien que durant sa prière l’avion change de direction, sa prière est valable.

    -Il se doit d’accomplir la prière après s’être ablutionné, s’il ne trouve pas d’eau dans l’avion ou bien qu’il en trouve mais se trouve dans l’incapacité de l’utiliser (à cause d’une maladie ou autre). Il lui est dans ce cas permis d’avoir recours au Tayamum. S’il ne trouve ni terre, ni pierre lui permettant d’exécuter At-tayamum et qu’il craint qu’en arrivant à destination l’heure de la prière sorte de son temps, dans ce cas il lui est permis d’exécuter la prière dans l’état dans lequel il se trouve.

    Les preuves de tout ceci repose dans la parole du très Haut ( sens du verset):

     » Craignez Allah comme vous le pouvez  »

    Ainsi que sa parole

     » Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité »

    Faîda

    Les savants expliquent que concernant les prières surérogatoire dans l’avion, le train, sur une monture….Il est permis de les accomplir vers la direction que cet avion, ce bateau ou cette monture prend (même si cette direction n’est point celle de la Qibla)

    Et cette permission ne concerne que les prières surérogatoires dans un train, un avion, une monture concernant la prière obligatoire on doit obligatoirement l’executer en direction de La Qibla sauf si cela est impossible à cause d’une maladie, de la peur, etc…

    La preuve réside notamment dans le Hadith suivant :

    Amir Ibn Rabi’a a dit :

     » J’ai vue le messager d’Allah prier sur sa monture vers la direction que celle-ci prenait  »

    Rapporté notamment par Boukhari ainsi que Mouslim.

    Ach-chahid dans ce hadith réside dans la partie :

    « vers la direction que celle-ci prenait  »

    Sources : Majmou Fatawa Cheikh Ibn Baz Vol 11, Majmou Fatawa Lajna DaIma Vol 8, Charh Siffat Salat Nabiy de Cheikh Bazmoul.

    1
    • celine    

      Barakallah ou fik pour ce rappel, cependant j’ai eut l’occasion de voyager avec des gens de science, et nous avons prié assis, le hadith que tu donne, n’indique en rien que c’est une prière obligatoire ou surérogatoire, il serait intéressant de chercher le commentaire de ce hadith chez des érudits du fiq tel que les 4 imams ou bien les savants reconnus (nawawi, boukhari, hazm, etc..) attention je ne remet en aucun ca l’interprétation du hadith par cheikh ben ibnbez RA, mais je m’interroge sur d’autre avis, et je dois t’avouer que je ne suis pas convaincu par ton analyse, et surtout sur le mot « interdit » de prier autrement que debout avec les roukouhs etc…. alors que tu cite le verset Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité, par ailleurs je vais me renseigner sur les autres avis qui peuvent exister et je reviendrais les poster si je le peux inchallah, mais je le repete ton avis est tout a fait valable, et allah ou ahlem

      1.1
      • Daoud de Mulhouse    

        « gens de science »… il y en a aussi qui m’ont autorisé le riba, le rasage de la barbe et autre excentricité, pour faciliter qu’ils disaient. Dans l’ouvrage de fiqh « al fiqh ‘ala al madhahib al arba’a » de Abderahman al Jaziri, il est explicité que la prière obligatoire en voyage dans les quatre madhahib est obligatoire debout. La seule dérogation possible étant la crainte pour sa personne, ses biens et sa famille.

        PS : je paie ma place et j’ai toujours prié dans l’avion, debout au fond et les hôtesses se sont toujours montrées compréhensives, m’offrant même des couvertures pour prier par terre et me demandant de prier pour elles, et ce avec des compagnies de pays non musulmans comme Swiss Air, Tam Airlines, etc.

        1.1.1
  2. AbouAdem [iPhone 4S]    

    Salam

    Dans les A380, il y a largement la place pour prier dans le fond
    Sur des avions plus petit, il faut parfois se rabattre sur les sorties et s’arranger avec les personnes assises a ces endroits

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE