CFCM : la mosquée de Lyon boycotte les prochaines élections

Par Al-Kanz

Après les mosquées de Lille et d’Evry, la mosquée de Lyon annonce qu’elle boycottera les élections à venir organisées par le CFCM.

grande mosquee lyon
Grande mosquée de Lyon – Crédit : Trouvetamosquee.fr

Le 23 février dernier, les statuts du conseil français du culte musulman ont été réformés et un nouveau règlement électoral a été adopté en vue des prochaines élections qui auront lieu les samedis 8 et 23 juin.

Le CFCM, islam des consulats

Paralysé par les querelles de pouvoir entre plusieurs de ses composantes, dont la grande mosquée de Paris qui obéit à Alger, le RMF (rassemblement des musulmans de France) aux ordres du Maroc et l’UOIF qui espère toujours accéder à la présidence de cette instance, le CFCM envisage d’organiser de nouvelles élections « pour instaurer une nouvelle monture », selon le mot de son président actuel, Mohamed Moussaoui.

Depuis sa création, le CFCM vit au rythme des psychodrames tous liés à la volonté hégémonique de l’une des parties de dominer les autres.

L’UOIF torpille la charte halal
La mosquée de Paris quitte-t-elle vraiment le CFCM ?
CFCM : le retour, prévisible, de la mosquée de Paris

Sur papier, le CFCM doit être l’instance représentative des musulmans. Dans les faits, il est le champ de bataille entre l’Algérie, le Maroc et la France, la variable d’ajustement des relations des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères avec Rabat et Alger.

Mettre sous tutelle les musulmans de France

Le CFCM a en outre vocation depuis sa naissance à être l’organe de gestion sécuritaire et de contrôle des musulmans de France. La création de l’Observatoire de l’islamophobie n’est à cet égard pas un hasard : l’efficacité du CCIF (collectif contre l’islamophobie en France) dans sa lutte contre l’islamophobie, sa reconnaissance internationale (ONU, OCDE, Conseil de l’Europe, etc.) et sa légitimation « auprès de la base » gênent particulièrement le ministère de l’Intérieur.

Voir l’émergence d’une génération de citoyens musulmans indépendants qui ne se soumettent plus au doigt et à l’oeil aux consulats étrangers est un cauchemar. D’où du reste le soutien à des personnes comme Chalghoumi, qui permettent aux autorités de légitimer la criminalisation des musulmans de France. On agite le chiffon rouge d’une menace contre la Nation pour justifier discours et mesures contre ces derniers.

Front commun contre le nouveau réglement

Dernier épisode en date dans la longue série de turbulences qui marquent depuis sa création l’histoire du CFCM, l’annonce dimanche par Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon, du boycott des élections du nouveau bureau du CFCM. M. Kabtane reproche l’exclusion de la mosquée qu’il gère après la réforme des statuts du CFCM : n’appartenant à aucune fédération, la grande mosquée de Lyon est de fait « exclue » et reléguée « au rang d’une mosquée de quartier », selon son recteur.

Une fois n’est pas coutume, il s’agit, toujours selon Kamel Kabtane d’écarter les mosquées indépendantes au profit des fédérations. « Nous appelons au respect de la volonté affirmée par beaucoup de ne pas se laisser dicter une conception d’un islam à la merci d’organisations plus enclin à plaire à leurs commanditaires étrangers qu’à servir la communauté musulmane de France », déclare le recteur dans son communiqué.

Le mois dernier, plusieurs CRCM, antennes régionales du CFCM, ont dénoncé la volonté du RMF, de l’UOIF et de la FGMP (fédération de la grande mosquée de Paris) de vouloir écarter définitivement les mosquées indépendantes pour s’approprier tous les pouvoirs du CFCM. Si ces trois composantes devaient réussir leur coup, elles ne feraient que donner une réalité de droit à une situation de fait.

Comme la mosquée de Lyon, la mosquée d’Evry et celle de Lille dénoncent ce nouveau règlement et appellent au boycott des élections.

Lire : La réforme du CFCM, pilotée par les trois grandes fédérations, est à nouveau contestée



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Jahvik    

    Chapeau bas à Kamel Kabtane pour son refus de s’agenouiller ! « La base » n’en aura que plus de respect.

    1
    • Rachid    

      La démarche du recteur de la Mosquée de Lyon, son refus d’adhérer au CFCM s’apparente à de l’immobilisme. Alors que sa participation au CFCM peut fédérer autour de lui et faire bouger les lignes.

      Mais sa proposition d’un rassemblement appelant «l’ensemble des Mosquées» à «la constitution d’un front uni des mosquées indépendantes de France est il faut le dire un acte fondateur judicieux, d’un nouvel organisme du culte musulman.

      1.1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE