Elections du CFCM : après la mosquée de Lyon, l’UOIF menace de se retirer à son tour

Par Al-Kanz

Après la mosquée de Lyon, l’UOIF met la pression sur le CFCM à deux jours du renouvellement des instances dirigeantes.

Dimanche 2 mai, Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon annonçait qu’il boycottait les élections à venir pour renouveler la direction du Conseil français du culte musulman
(CFCM).

Trois jours plus tard, mercredi 5 mai, l’UOIF « annonce son retrait du processus électoral projeté le 8 juin prochain », si les élections prévues les 8 et 23 juin ne sont pas reportées.

Ce serait « les déchirements » et la convoitise » qui « sont de règle dans la plupart des régions », qui motiveraient ce coup de force de l’UOIF à deux jours du premier tour.

Une fois n’est pas coutume, les composantes du CFCM se donnent en spectacle. La réalité est que, loin de vouloir défendre les intérêts des musulmans, une majorité de représentants font entendre leur voix et sèment la discorde faute d’avoir pu obtenir la part du gâteau revendiqué. Et chacun d’accuser l’autre de ne pas respecter le processus électoral (sic).

Il est plus facile de prendre en otage le ministère de l’Intérieur, dont l’ingérence dans le CFCM est constitutive de cette instance, et les musulmans de France, que tous prennent opportunément à témoin aujourd’hui, que de prendre ses responsabilités et d’assumer les fonctions que chaque composante a voulu occuper.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Ahmed3    

    Je crois que les musulmans n’ont jamais eu besoin de ce « machin » qu’est le cfcm aussi toutes les news le concernant passent inaperçues ; avec tous les soucis que traverse la communauté on a tous mieux à faire.

    1
  2. Indigene    

    Les musulmans qui s’inquiètent de l’état du CFCM sont ceux qui le connaissent le moins ou pas du tout. Le CFCM ne représnte que le président qui le préside à la vue des autorités qui ont besoin d’une façade de circonstances. Aucun président de mosquée ne le reconnait en tant que représentation natonale des musulmans de France. Certes, depuis qu il est présidé par Mr Moussaoui celui-ci représnte la communauté marocaine, point, tout simplement sur ordre de sa majesté Med VI
    Avec la nouvelle donne de la présidence tournante tout les deux ans, qui fera le bonheur de Dalil Boubekeur tout au moins de temps à autres face aux caméras. Le CFCM est et reste une coquille vide loin des soucis de la communauté muslmane dans toute sa diversité….Vu l’absence des Turcs, des africains subsahariens, de l’IOUF qui souffle le chaud et le froid, et, une partie des mosquées proches de la Grande Mosquée de Paris recalcitrantes à participer au scrutin qu’elles considèrent comme une plaisanterie étant donné de l’unitilité du CFCM, Ce derniers s’éfiloche au fur et a mesure du temps qui passe comme une peau de chagrin. Pour palier au manque d’une representation nationale sérieuse, Dans chaque département, ils existent des présidents de mosquées qui travaillent à bras le corps avec peu de moyens dans l’intérêt des citoyens de confession musulmane avec le souci d’une meilleure intégration digne de la communauté musulmane au sein de la communuaté nationale Française.
    Le CFCM est un outil au service des gouvernements de gauche comme de droite qui passent et qui ne ressemblent pas. loin, très loin des soucis des citoyens Français de confession musulmane….
    Le CRIF peut, être une école aux Pontes du CFCM qui doit prendre da la graine, mais ce n’est pas dans l’immédiat…

    2
  3. cherif    

    Salam a aleykoum
    Au musulmans de France de s’organiser.Musulmans vivant ici,pensant ici,scolarisant leurs progénitures ici,investissant ici en France.La plupart des dirigeants n’ont d’intérêts que leurs pays d’origine sans se soucier des gens vivant ici.Un exemple combien de mosquée aujourd’hui font des prêches pour la prière du vendredi exclusivement en arabe.El HamdouLLIALLAHI de moins en moins .Combien de mosquées ont instaurées un traditionalisme venant du Bled ,où,il ne faut pas poser de questions, sur les finances ou autres.Lorsque un élus ou autre vient,on remarque le comportement qu’ils ont, s’apparentent à un colonialisme encore en vigueur (au moins dans l’esprit).Alors comment voulez-vous que les choses changent?.Si nous-même, dans nos esprits, nous donnons la moindre importance à cette comédie qui est le C.F.C.M.Ils faut s’affirmer Musulmans Français, peut importe les origines des uns et des autres .Musulmans français tous simplement .

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE