Attention aux horaires selon l’angle 12°, problématique pour le jeûne

Par Al-Kanz

En France, la popularisation d’un calendrier vendu dans les boutiques et les mosquées, les horaires de prière sont ceux calculés à partir de l’angle 12°, problématique pour le jeûne.

iftar dattes laitShutterstock

Les horaires de prière du jeûne se calculent selon des angles définis. Les horaires que nous vous proposons sur Al-Kanz sont calculés selon l’angle 15° et l’angle 18°.

Voir – Horaires de prière pour 36 000 communes de France

L’angle 12° est problématique

L’angle 12° très utilisé en France non pas pour sa pertinence, mais parce que c’est l’angle utilisé dans les calendriers UOIF qui sont très largement vendus dans les librairies et les mosquées, est très problématique pour le jeûne.

Rappelons que l’angle 12° pour les horaires de prière a été retenu pour résoudre le problème des musulmans d’Europe du Nord où l’heure de la dernière prière (‘isha) est très tard et l’heure de la première prière (subh) très tôt. Si cet angle peut avoir sa pertinence dans ce cas, pour la France et surtout le Sud, son application a des conséquences graves. Explications.

Angle 12° et danger du jeûne caduque

Si l’on suit l’angle 12° et que l’on observe le ciel à l’heure du subh (prière de l’aube), on se rend compte très vite que l’aube est déjà levée. Or, chacun sait que s’agissant du jeûne, il faut cesser de manger avant l’aube. C’est l’heure du subh qui d’ailleurs pose la limite. Précisons qu’en matière d’horaire de prière le constat visuel prime sur les calculs.

Cela signifie que celui qui aura choisi l’angle 12° pour jeûner, tout en cessant de manger à l’heure du subh indiqué dans un calendrier basé sur cette angle, aura manger après l’aube, ce qui pose sérieusement question sur la validité de son jeûne. Ajoutons qu’il y a aussi un problème avec l’horaire de la prière du ‘icha (la dernière prière), mais c’est moins problématique que pour le subh.

Cesser de manger bien avant l’heure ou choisir le 15° ou le 18°

C’est pour cette raison que nous ne voulons pas prendre la responsabilité de diffuser des horaires qui pourraient compromettre le jeûne de chacun. Pour l’heure du subh donc, qui correspond à la fin du sahur (repas du matin) lorsque l’on jeûne, nous vous déconseillons de suivre les horaires de prière selon l’angle 12°, utilisé dans le calendrier de l’UOIF, qui a fait le choix de l’angle 12°. Si vous tenez absolument à garder votre calendrier 12°, pour le jeûne, qu’il s’agisse du jeûne du mois de ramadan ou du jeûne facultatif, prenez une précaution en cessant de manger non pas à l’heure du subh, mais une demie-heure avant. Vous ne risquerez ainsi plus de rendre caduque votre jeûne. Vous pouvez par exemple cesser de manger à l’heure de l’imsak, qui généralement figure sur lesdits calendriers papiers.

Ajoutons pour finir que s’il faut prendre soin de cesser de manger avant l’aube, il faut aussi de ne pas prier avant l’heure. C’est pourquoi ce qui est recommandé, par précaution, c’est pour le jeûne choisir l’angle 18° et pour la prière l’angle 15°.

Malheureusement, ce sujet est polémique. De nombreuses personnes plutôt que de vérifier par elles-mêmes la validité des affirmations ci-dessus s’empressent de verser dans la calomnie et la polémique partisane. Il leur suffirait pourtant de se pencher sérieusement sur la question pour se rendre compte que le jeûne risque d’être compromis si l’on s’en tient à l’angle 12°. Des chuyukhs l’ont constaté et l’ont confirmé de leurs propres yeux. Il ne s’agit ici ni d’avoir raison ou d’avoir tort, mais de validité ou non du jeûne. La question est bien trop sérieuse pour verser dans la polémique.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (9 commentaires)

  1. Mehdi    

    C’est toute la problématique de ces multiples horaires. Si on en suit un on mange après l’heure et suit on suit l’autre on prie avant l’heure… donc il n’y a pas de bonne horaires et ça c’est pas normal…

    Je vais partager mon expérience pour ceux que ça intéresse. J’avais posé la question a un cheikh en arabie qui m’a conseillé de suivre le 18° degrés tout en priant en groupe avec la mosquée en 12° (la majorité des mosquées sont en horaires 12°). Et je lui ai posé la question pour l’ichaa sachant que la prière « a l’heure » est aussi primordiale que la prière en groupe. Il m’ a dit que cela ne posait pas de problème de prier l’ichaa plus tôt en groupe. J’ai été a demi rassuré, car prier avant l’heure ne me reconforte pas… Mais Allah ou 3alam sans preuve je ne contredirais pas son avis.

    Sinon première réponse qu’il m’a donné quand je lui ai dit « nous avons 2 horaires (je lui ai même pas dis 3 pour pas compliquer le problème) en france » Il m’a interrompu direct « comment ça vous avez 2 horaires? »

    Le problème est la et pas ailleurs il faudrait une fois pour toute observer à l’oeil tel que sont décrites les horaires de prière par le prophète sallah aleyhi wa salam. Et verifier quel est le calendrier qui s’en rapproche le plus et adopter ce calendrier. Mais aujourd’hui on semble très loin de cette solution…

    1
  2. Mehdi    

    quid du Quiam Layl qui n’en est plus un si on suit le calendrier 18° et qu’on prie dans une mosquée en 12°. On prie le quyam layl en groupe alors que pour nous on est déjà a l’heure du fajr ou les prieres surérogatoires sont déconseillés.

    c’est vraiment une question a laquelle il faut vite trouver une reponse. Parce que suivre l’angle 12° n’est pas non plus une solution car a titre personnel j’aurais l’impression de manger après l’heure…

    2
  3. Mohammed    

    As salâmou alaykoum,
    les horaires des prières doivent être établis selon l’observation. Celle ci effectuée , on constatera que: la prière la ^icha correspond à 12° selon tous les madhab sauf celui de l’imam Abou Hanifah (que ALLAH l’agrée) :18° après le maghrib.Quant au fajr, il a été observé à 18° av le lever du soleil selon l’unanimité

    3
  4. Mohammed    

    As salâmou ^alaykoum,
    même en arrêtant de manger avec l’imsak de 15°, le fajr est déjà rentré: j’ai assisté à un cours où ont été montrées des photos prises minute par minute, et croyez moi, il vaut mieux respecter la rêgle des 18°.D’autant que de nos jours l’entrée du fajr est très difficile à établir à cause de la pollution lumineuse (lampadaire, immeubles, pubs au néon…)est ce qu’il vaut la peine d’invalider son jeûne pour une 1/2 heure?

    4
    • Mehdi    

      salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatu

      il s’agissait de quoi comme cours? on vous a montré quoi exactement?

      C’est sur pour la pollution visuelle mais si on s’eloigne un peu des villes on peut peut etre essayer d’observer non? c’était mon idée un moment mais je l’ai pas encore fait.

      4.1
    • Ahmed3    

      Suivre les 15° est une position valide.

      4.2
  5. celine    

    c’est dommage que pour une telle question on est pas un article avec des argument de choyoukhs, je lis les commentaire des on m’a dit c’est pas sérieux, et c’est dommage car un eclarcissement de Sheikh patel nous aurait fait du bien, et allah ou ahlem

    5
  6. hassen    

    Salam arlikoum mon frere
    c’est dommage que tu ne laisse les explication du calcul à 12° que donne UOIF
    peux tu me dire pourquoi car ton explication de faciliter les travailleurs ??

    6

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE