ADABéo – 2 : Chut ?

Par Al-Kanz

La prière du vendredi doit être un moment de silence et de tranquillité pour le fidèle qui doit faire preuve de recueillement dans son cœur et dans ses actes. Donc chut ^_^.

Après celui d’hier :

ADABéo

Celui d’aujourd’hui :

ADABéo

Selon un autre hadith, rapporté par Abu Hurayrah (ra), le Prophète (saws) a dit : « Si tu dis à ton voisin « Écoute ! » au moment où l’imam est en train de prononcer le sermon, tu es considéré comme ayant parlé inconsidérément. » C’est le terme « laghw » qui est employé ici et que l’on traduit régulièrement par futilité, terme français moins péjoratif que le terme arabe. Lorsque l’imam est en plein sermon, il est donc formellement interdit de parler, même pour enjoindre quelqu’un de se taire.

La prière du vendredi doit être un moment de silence et de tranquillité pour le fidèle qui doit faire preuve de recueillement dans son cœur et dans ses actes, eu égard aux connaissances et prêches livrées à cet instant précis et dont ont besoin les fidèles. Il est interdit de s’adonner à une discussion, qu’elle soit pour ordonner le bien et interdire le mal ou non. On ne doit même pas prononcer le mot « chut » ou «silence ».

Source : Islamqa

Et vous dans votre mosquée, arrive-t-il souvent que des gens parlent pendant le sermon ou c’est un travers qui n’y existe presque pas ? Dites-nous tout ^_^.

Demain in châ’a-Llâh…

ADABéo

Faites-vous plaisir, offrez-vous le DVD ADABéo spécial mosquée. Cliquez sur l’image suivante pour l’acheter en ligne.

ADABéo



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Ahmed    

    D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) est rentré dans la mosquée alors que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) faisait la khotba (1).
    Il s’est assis à côté de Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) et l’a interrogé sur une chose ou lui a parlé sur quelque chose mais Oubay (qu’Allah l’agrée) ne lui a pas répondu.
    Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a pensé qu’il était énervé.
    Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a terminé sa prière, Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a dit: Ô Oubay ! Qu’est ce qui t’a empêché de me répondre ?
    Il a dit: Certes tu n’as pas assisté avec nous à la prière du jumu’a.
    Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a dit: Pourquoi?
    Il a dit: Tu as parlé alors que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) faisait la khotba.
    Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) se leva et se rendit auprès du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et il lui a mentionné cela.
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Oubay a dit vrai, Oubay a dit vrai, obéis à Oubay (2) »
    (Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°719)

    (1) c’est à dire le sermon du vendredi.

    (2) c’est à dire que celui qui parle alors que l’imam fait son sermon le vendredi, il a alors annulé sa récompense, mais sa prière du vendredi est valable.

    1
  2. Céline [iPhone 3GS]    

    De nos jours si on parle pas, on entend du beyonce shakira ou bien anashid durant prière et prêche avec les GSM, ce qui déconcentre plusieurs fidèles en même tps c’est donc pire

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE