Aïd al-Fitr : fin du ramadan, prenez un jour de congé

Aïd al-fitr. Longtemps on a dû choisir entre fêter l’aïd ou se rendre au travail ou à l’école. Aujourd’hui les choses ont évolué.

Aïd : prenez un jour de congéSource : Flickr – Sandip

Aïd al-fitr. Pendant longtemps on a dû choisir entre fêter l’Aïd ou se rendre au travail ou à l’école. De fait, il n’était pas autorisé de s’absenter de l’école le jour de l’Aïd (Aïd al-Fitr ou Aïd al-Adha) ou de chômer un jour à l’occasion de cette fête. Depuis quelques années, en matière d’absence pour les fêtes religieuses les choses ont changé pour l’ensemble des religions. Toutefois, selon que l’on travaille dans le privé ou dans le public, les règles ne sont pas les mêmes.

Dans le secteur privé

Les choses sont très simples : il n’existe pas à proprement parler de textes de loi évoquant expressément un droit à congé pour motif religieux. Si vous travaillez en entreprise, dans le secteur privé, et que vous voulez prendre un jour de congé pour l’Aïd al-Fitr , il vous faudra en parler avec votre employeur et lui demander son accord, voire négocier avec lui. Il y a quelques années, la Ligue des droits de l’homme (LDH) proposait à cet effet des pistes intéressantes.

« La négociation individuelle étant à l’évidence précaire pour le salarié, qui pourra difficilement négocier dès l’embauche d’éventuelles absences pour motif religieux, c’est au plan collectif, par accord d’entreprise ou par voie de convention collective, qu’on peut envisager d’accommoder la norme commune afin de respecter la liberté de religion. Déjà, certaines conventions collectives ou certaines entreprises du bâtiment contiennent des dispositions en ce sens, prévoyant notamment la possibilité pour les salariés de chômer pour la fête de l’Aïd El-Kebir

Source : « Entreprise et religion : Quelles dispositions pour une liberté fondamentale ? », Homme et Libertés – Ligue des droits de l’homme, n°129

A l’école

La règle, c’est l’assiduité au cours. Toutefois, la prise en compte de la réalité confessionnelle du pays a amené l’État à s’adapter. Ainsi, les textes permettent qu’un élève puisse s’absenter à titre exceptionnel à l’occasion des fêtes religieuses. Il revient au chef d’établissement d’accorder l’autorisation d’absence. Ces absences ne doivent pas nuire aux élèves et « doivent être compatibles avec l’accomplissement des tâches inhérentes à leurs études et avec le respect de l’ordre public dans l’établissement » (extrait d’une lettre de l’inspection d’académie aux directrices et directeurs d’école).

Cette année, l’Aïd al-Fitr a eu lieu au mois d’août avant la rentrée des classes. La question ne se posera donc pas pour la fin du ramadan ; ce qui n’est pas le cas, en revanche, pour l’Aïd al-Adha, qui aura lieu cette année aux alentours du 16 octobre in cha’a-Llah. Écoliers, collégiens et lycéens pourront donc s’absenter pour l’Aïd al-Adha prochain sans que ne leur soit reprochée cette absence. Nous n’y sommes pas encore, mais rappelons que mettre un petit mot dans le carnet de correspondance de l’enfant est une précaution qui devrait être appréciée.

Personnels du service public

Chaque année paraît, au Bulletin officiel, un texte rappelant aux chefs de service de la fonction publique les dates des fêtes religieuses qui peuvent donner lieu à une autorisation d’absence pour les fonctionnaires des différentes confessions.

Le texte est très clair : tout agent de la fonction publique peut prétendre à un congé pour cause de fête religieuse dès lors que son absence ne perturbe pas le fonctionnement normal du service. Pendant des années, l’administration diffusait la circulaire autorisant aux agents publics de s’absenter à l’occasion de fêtes ou de cérémonies religieuses. En décembre 2012, il a été décidé que cette circulaire, renouvelée habituellement tous les ans, devenait pérenne. C’est la circulaire du 10 février 2012 qui fait désormais, et pour les années à venir, autorité.

Circulaire du 10 février 2012 relative aux autorisations d’absence pouvant être accordées à l’occasion des principales fêtes religieuses des différentes confessions

La circulaire FP n°901 du 23 septembre 1967 a rappelé que les chefs de service peuvent accorder aux agents qui désirent participer aux cérémonies célébrées à l’occasion des principales fêtes propres à leur confession, les autorisations d’absence nécessaires.

Vous voudrez bien trouver ci-joint, à titre d’information, les cérémonies propres à certaines des principales confessions et pour lesquelles une autorisation d’absence peut être accordée.

Je vous serais obligé de rappeler aux chefs de service placés sous votre autorité qu’ils peuvent accorder à leurs agents une autorisation pour participer à une fête religieuse correspondant à leur confession dans la mesure où cette absence est compatible avec le fonctionnement normal du service.

ANNEXE
Fêtes catholiques et protestantes
Les principales fêtes sont prises en compte au titre du calendrier des fêtes légales.

Fêtes orthodoxes
– Téophanie : – selon le calendrier grégorien – ou selon le calendrier julien.
– Grand Vendredi Saint. – Ascension.

Fêtes arméniennes
– Fête de la Nativité. – Fête des Saints Vartanants. – Commémoration du 24 avril.

Fêtes musulmanes
– Aïd El Adha. – Al Mawlid Ennabi. – Aïd El Fitr.
Les dates de ces fêtes étant fixées à un jour près, les autorisations d’absence pourront être accordées, sur demande de l’agent, avec un décalage en plus ou en moins. Ces fêtes commencent la veille au soir.

Fêtes juives
– Chavouot (Pentecôte). – Roch Hachana (jour de l’an : deux jours). – Yom Kippour (Grand pardon).
Ces fêtes commencent la veille au soir.

Fête bouddhiste
– Fête du Vesak (« jour du Bouddha »).
La date de cette fête étant fixée à un jour près, les autorisations d’absence pourront être accordées, sur demande de l’agent, avec un décalage en plus ou en moins.

Chacun aura noté la précision suivante : « Les dates de ces fêtes étant fixées à un jour près, les autorisations d’absence pourront être accordées, sur demande de l’agent, avec un décalage en plus ou en moins. Ces fêtes commencent la veille au soir. » Cette précision est très importante pour les agents publics qui pensent que l’application de la sunna dans la détermination du jour de l’Aïd est un problème. L’administration française vous rassure. Si, comme le veut la tradition, vous ne pouvez connaître la date exacte de l’Aïd que la veille, cela ne posera aucun problème puisque que cette circulaire vous permettra de prévenir à l’avance votre employeur. A vous de préciser que vous prenez bien un jour de congé, mais que ce sera soit le 8 soit le 9 août, mais que vous ne serez fixés que le 7 au soir.

La fin de ramadan est en effet prévue aux alentours du 8 août. Le dernier jour du mois de jeûne devrait correspondre au 7 ou au 8 août 2013 in cha’a-Llah. La date définitive sera connue la nuit du doute, le 7 août prochain in cha’a-Llah.

Remarque : En islam, il n’existe que deux fêtes et seulement deux fêtes. Al-Mawlid an-Nabawi n’est pas une fête et la naissance du Prophète (saws) n’a pas à être fêtée.

Lire aussi : Aïd al-fitr : prendre un jour de congé, cas pratique.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (22 commentaires)

  1. tiza    

    salam aleikoum

    je me souviens que le jour de l’aid au lycée et au collège même les non musulmans ne venaient pas et mettaient la justification « fête religieuse » lol

    1
  2. Ahmed    

    Salam Al Kanz !
    Aid El Mawlid n’est il pas une Bidra’ ?

    2
    • Al-Kanz    

      as-salamu ‘alaykum

      vous, vous n’avez pas lu l’article jusqu’au bout :)

      2.1
    • Jalila    

      Non ça dépend l’école religieuse à laquelle tu dépends… Chez les Malikites (courant majoritaire en Afrique du Nord) c’est une fête sacré… Il faut faire attention à tous ce qu’on attend dans la presse ou dans la bouche de certain imams, car souvent ils sont influencés par des courants hanbalites ou chafiites voire wahabites (Arabie Saoudite)… Chacun est libre mais pour ma part je rejoins la sagesse des Malikites.

      2.2
  3. Hassan[LT26i]    

    Si la naissance de notre Bien Aimé prophète Mohammed (sAs) n est pas une fête j aimerais savoir qu’ elle autre naissance et digne d étré fêté celle de nos enfants…… La divergence et une miséricorde de Dieu mais pas la rupture sa c est un châtiment de Dieu donc laissons ce qui veulent fêté le faire respectons ce qui ne fête pas BarakAllah o fikoum wa Salam

    3
  4. sandra [iPhone 4]    

    Il est dommage que la mention « compatible avec la nécessité de service »soit un prétexte pour un chef pour ne pas autoriser l’absence.

    4
  5. Kdr    

    Salam,

    Je suis fonctionnaire et ça n’a jamais posé de problème, mon chef de service sait que je peux déterminer mon absence que la vieille au soir et ça ne dérange pas. Il y a quelques années le jour de l’Aïd était même offert (non déduit des congés annuel).

    Je pense que pour que la France accepte le fait qu’il y ai des musulmans Français, il faut commencer par les aider à comprendre ce genre de choses. Et non pas que les musulmans Français adapte leur religion!

    5
  6. Aziz [iPhone 4]    

    Assalamu aleykoum,

    La question est de savoir si le prophète sws a feté lui même son anniversaire ? Et ses compagnons qui l’aimaient d’un amour sans borne ? Après vous avez votre réponse…s

    6
  7. sandra [iPhone 4]    

    Malheureusement-malgré une préparation et une information claire sur la demande d’absence-le chef de service a refusé au nom du fonctionnement du service.

    7
  8. Umm Amina [iPhone 4]    

    D’après Anas (qu’Allah l’agrée): Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est arrivé à Médine ils (1) avaient deux jours durant lesquels ils se divertissaient.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: Quels sont ces deux jours ?
    Ils ont dit: Nous avions l’habitude de nous divertir durant ces deux jours dans la Jahiliya (2).
    Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah vous a remplacé ces deux jours par deux jours meilleurs: le jour du sacrifice et le jour de la rupture du jeûne ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1134 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

    (1) C’est à dire les gens de Médine.
    (2) C’est à dire la période avant l’Islam.

    8
  9. Umm Amina [iPhone 4]    

    Le hadith n’est-il pas assez clair ?
    La sagesse c’est lorsqu’il y a divergence, en l’occurrence il n’y aucunement divergence sur la question d’al mawlid, il y a idjma3 sur le fait que fêter la naissance du Prophète constitue une innovation. Comment pouvoir prétendre que la sagesse des malikites c’est de fêter al mawlid, alors que l’imam malik a lui même réprouvé fermement cette innovation !
    @ Jalila, tu dis qu’il faut faire attention à tout ce qui se dit dans la presse ainsi que dans la bouche de certains imams, donc suit tes conseils et réfère toi au qor’an et à la sunna et tu trouveras la réponse à cette question, et cette réponse te permettra de comprendre que al mawlid n’est pas une fête (à célébrer qui plus est). Par ailleurs, si je comprends ton écrit, les malikites c’est la sagesse par essence, cependant les chafi3ites et les hanbalites qui « influencent la presse » selon toi sont dénués de sagesse ? Quelle image dénigrée souhaites-tu faire passer par ton pseudo appel à la sagesse et à l’union ? La divergence dans le Fiqh est une ni3ma et tu viens désapprouver les autres écoles. Je reste persuadée que celles et ceux qui se revendiquent d’une école en connaissent très rarement toutes les résultantes, je doute que tu pratiques at-tafaku’ pour le mariage etc…
    Au passage, pourras-tu m’éclairer de ta lumière en me définissant ce qu’est un wahhabite ?
    @Hassan oui oui tu as bien raison aucune naissance n’est digne d’être fêté, c’est ce qui nous est d’ailleurs demandé, Nahi ‘an-il Munkar ça fait parti de l’islam cher frère, et nous ne devons pas laisser dire une telle hérésie !
    Si le Mawlid était un acte purement bon ou prépondérant, les prédécesseurs auraient été les plus empressés à la pratiquer que nous, puisqu’ils aimaient le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et le respectait plus que nous, et puisqu’ils tenaient plus que nous à faire le bien.
    Comment vouloir prétendre se rapprocher d’Allah en commettant des actes non agréées de Lui ?
    Hadith :  » Quiconque accomplit un acte non conforme à nos enseignements le verra rejeté. »
    La seule divergence qu’il existe réellement sur al mawlid c’est la date exacte de celui-ci…
     » Attachez-vous donc à ma Sunna ainsi qu’à la Sunna des califes bien guidés qui me succéderont. Agrippez-vous-y becs et ongles !
    Et prenez garde à ce que l’on introduit en religion, car toute innovation est égarem

    9
    • Shaq127    

      Salamoualeikoum à tous et à toutes, qu’ALLAH nous facilite ce jeune

      Je ne voulais pas répondre, car ça n’est pas un mois de polémique, cependant
      Lorsque quelque chose de faux est mis en avant, il est du devoir du musulman de rectifier avec sagesse, selon sa connaissance.

      Oui ,la naissance bénie du prophète (sallallahou ‘aleihi wa Sallam) n’a pas été célébré par les 3 premières générations, mais parmi ceux qui l’on célèbres ou défendus, on trouve les sommités de la science islamique, donc sont ils des innovateurs idiots ?
      Voici la liste avec référence :
      -L’imam SUYUTI-Husnul maqsad fi ‘amali Al mawlid
      -L’imam AL ‘IRAQI-Al mawridu Al Hani fi Mawlid annabi
      -l’imam SAKHAWI-fatawa as-sakhawi
      -L’imam AL QASTALANI-commentateur du sahih Boukhari-Al mwahib al du noya
      -L’imam SHAWKANI-al badr tali
      -Le savant hanafite MULLA ALI QARI-Al Mawrid al rawi fi Mawlid an nabawi
      -L’imam ABU SHAMA-sheikh de l’imam NAWAWI-Alba ‘ith’ ala inkar al bida Wa al hawadith
      -Al hafidh IBN AL JAWZI-Mawlid al ‘arus
      -Al hafidh IBN KATHIR-al bidaya wa an-nihaya tome 3

      Et pour finir, 2 paroles de savants qui font autorité chez certains :

      -IBN QAYYIM AL JAWZIYYA-madarij as salikin: écouter une belle voix célébrer l’anniversaire du prophète ( sallallahou ‘aleihi wa Sallam ) ou célébrer l’un des jours saints de notre histoire apporte la paix dans le cœur , et apporte au coeur de l’auditeur la lumière du prophète (sallallahou ‘aleihi wa Sallam )

      -sheikh IBN TAYMIYYA-majmou’ fatawa IBN taymiyya-volume 23: célébrer et honorer la naissance du prophète ( sallallahou ‘aleihi wa Sallam ) et en faire un moment exceptionnel comme le font certains, est une bonne chose en laquelle réside une grande récompense, à cause de la bonne intention d’honorer le prophète ( sallallahou ‘aleihi wa Sallam )

      Ce qui est important de comprendre, c’est que même si tu es contre, des savants bien au dessus de nous tous réunis,en ce qui concerne la science, sont d’accord sur la liceite du Mawlid et ne considèrent pas que c’est un acte non agréé par ALLAH.

      Sans parler du fait qu’en Arabie saoudite, il y’a une fête d’une semaine pour Mohamed IBn Abdel wahhab ( fondateur du wahhabisme), par contre le Mawlid est bid’a…

      Salamoueikoum-Lire les livres des gens qui n’ont pas les même avis que nous est toujours enrichissant

      9.1
  10. gedeon al fahdoun [iPhone 4]    

    Au sein des armees c est un jour d absence « cadeau » pour chaque fete sauf biensur si le personnel est en manoeuvre ou en mission
    Et bien souvent pour clouer le bec a nos camarades identitaires je prenais la garde pour noel volontairement…

    10
  11. raachid    

    je pense qu il existe une différence entre Aid qu on fête, ihtifal et Dhikra qu on cellebre commemore. Les fêtes clôt des piliers d l islam avec des prières collectif, aumône et sacrifie.
    commémoration sont surerogatoire avec conférence ou lecture, ou rappel.

    11
  12. Umm Amina [iPhone 4]    

    Ton argumentaire fallacieux est plus faible que la toile d’araignée.
    Tu as écris que « lorsque quelque chose de faux est mis en avant il est du devoir du musulman de le rectifier », je vais donc agir selon ta bienséance. Tu indiques que les plus grandes sommités en science ont approuvé al mawlid, primo, les hommes sont-ils infaillibles ? Je doute fort que tu prennes la science des savants « qui font autorité chez certains », tu uses et abuses de tabliss et de taldiss, ne crains-tu pas Allah d’attribuer des paroles à des savants qui ne sont pas les leurs, de falsifier la traduction et de sortir de son contexte un extrait de 3 lignes alors que Shaykh ibn taymiyya écrit des pages et pages sur l’illégitimité d’al mawlid dans majmou3 fatawa et dans iqtida as-sirat al mustaqim, la traduction employée est fausse, il n’y ait pas dit que « al mawlid est une bonne chose », ibn taymiyya ne tire pas cette conclusion, loin de là, il expose le caractère de la maslaha sur al mafsada, de plus il utilise « قد » ce qui inclut la possibilité et non l’affirmation. Secondo, la malhonnêteté intellectuelle et religieuse dont tu fait preuve visant à faire croire qu’il existe une bid3a mahmuda, manduba ou hassana est FAUSSE. Il convient au musulman de s’employer à faire vivre les pratiques enseignées par la Sunna et à faire disparaître les innovations et de n’engager aucune action avant de connaître le jugement d’Allah à son propos.
    Fêter al mawlid constitue clairement une innovation, une imitation des chrétiens prétendant célébrer la naissance de 3issa. Et pourtant le Prophète nous a averti des excès commis par les chrétiens envers 3issa et en perpétrant cette innovation vous prenez le même chemin.
    Celui qui aime le prophète tente d’accomplir les actes qu’il faisait, d’obéir à Allah, de se conformer au qor’an et à la sunna. Tu ne limites pas ton amour à un jour donné, Le Messager se passe volontiers de cette cérémonie innovée (dans la religion) et se contente de ce qu’Allah a institué pour le vénérer et témoigner de son respect. Pas besoin d’une fête pour témoigner de son amour, renouveler son souvenir et exhorter les gens à le suivre.
    Quant à tes propos concernant une fête d’une semaine pour célébrer AbdelWahhab, si cela était vrai, ce serait aberrant et je serai la première à dénoncer cela, par contre, après vérification effectuée il s’avère que c’est une nouvelle fois une information inventée, ramène moi la preuve d’un site officiel saoudien indiquant que de manière annuelle il y a une « fête d’une se

    12
  13. Umm Amina [iPhone 4]    

    …ramène moi la preuve d’un site officiel saoudien indiquant que de manière annuelle il y a une « fête d’une semaine » pour commémorer AbdelWahhab ?
    Wa Allahu a3lam

    13
  14. Ahmed    

    Aïd el-Fitr 2013 doit être célébré le jeudi 8 août 2013 dans la plus grande partie du monde

    http://www.makkahcalendar.org/fr/aid-el-fitr-2013.php

    14
  15. Fethi    

    il faudrait arreter ce debat, qui nous monte les uns contre les autres
    celui qui ne veut pas feter le mawlid ne le fete pas, celui qui veut feter mawlid le fete

    de grands savants sont pour et d’autres contre, et nous nous continuons de mettre an avant ce qui nous sépare

    15
  16. FANTY    

    Salam Aleykoom

    Difficile de convaincre une personne qui est né dans une famille qui a pour tradition de fêter tel ou tel événement ……

    Dieu nous donne LA bonne compréhension … Celle qu’Il agrée …. Amin…

    Ps: jalila, fais attention à la formulation de tes propos…. Ils seraient influencés par untel, ou untel VOIRE untel…. Cette tournure insinue qqchose de négatif sur ceux que tu cites…. Attention ! On rendra compte de nos opinions….. Attention….

    Wa salam Aleykoom .

    16
  17. Umm Amina [iPhone 4]    

    @ fanty, oui tu as raison, il est toujours difficile de remettre en cause l’éducation que nous avons reçu, certains parmi nous, avons des parents qui ne mangent pas hallal, d’autres qui utilisent des moyens douteux de protection, un petit talisman par ci… Et lorsque nous prenons connaissance et sommes convaincus du non-fondés de ces attitudes, habitudes, nous parvenons à les remettre en cause fermement sans pour autant créer une révolution au sein de nos familles afin d’éviter tout risque de rupture.
    @ Fethi, ce qui est prépondérant en islam c’est le qor’an et la sunna et ceux même avant les fatawa des savants (qu’Allah les préserve et les récompense pour l’immense bien qu’ils nous font, et oui ce sont bien les héritiers des Prophètes), et encore une fois, le consensus des savants sur le caractère illicite d’al mawlid n’est en rien discutable, après si tu veux chercher une minorité de personnes qui l’ont rendu licite, tu pourras le faire, mais prends garde à accorder du crédit à des gens qui n’en n’ont pas auprès d’Allah. Et c’est incroyable de faire croire que c’est de la sagesse de laisse ceux qui font mawlid en toute impunité, à titre personnel, je n’irai pas voir quelqu’un qui le fête sans prendre un certain nombre de paramètres en compte et de l’inviter à la vérité, mais sur un site internet comme celui-ci je n’hésiterai pas à contrecarrer le venin de certains qui mentent sur les propos du savant, certes proscrire le mal a des règles.
    Délaisser la polémique ça relève d’un certain contexte.
    Qu’Allah nous unisse dans le bien et qu’IL nous éloigne de

    17
  18. laabadi    

    pourquoi fait ton le jeune la vielle du l’Aid

    18
  19. Lahcène    

    Salam Alaykoum,

    Le Collège Camille Sée 75015 où est scolarisée ma fille, a rejeté le mot d’abscence exceptionnel à l’occasion de la Fête du Sacrifice (Aïd el Adha).

    Commentaire du rejet : Motif d’absence non recevable.

    Ce jour d’absence est notée dans son livret comme « Abscence deux demi-journée sans motif valable ».

    Je souhaite avoir les textes officiels dont vous faites allusions « les textes permettent qu’un élève puisse s’absenter à titre exceptionnel à l’occasion des fêtes religieuses ».

    Merci pour votre retour
    Wa Salam Alaykoum

    19

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés