France : l’islamophobie a failli tuer

Par Al-Kanz

Islamophobie. Après une relative période d’accalmie, la profanation de lieux de culte reprend son cours.

Islamophobie. Après une relative période d’accalmie, la profanation de lieux de culte reprend son cours. Dans la nuit de mercredi 7 au jeudi 8 août, à quelques heures de l’aïd al-fitr, une tentative d’incendie a eu lieu contre une salle de prière de la commune de Lesparre-Médoc, près de Bordeaux. Le CCIF rapporte les faits sur son site Internet.

Dans la nuit du mercredi 7 août, la salle de prière occupée par quelques fidèles qui veillaient pour la dernière nuit du Ramadan a subi une tentative d’incendie. De l’essence a été jetée sur la porte d’entrée et un papier enflammé glissé dans la fente de la boîte aux lettres fixée sur la porte. Un fidèle, alerté par l’odeur de brûlé a heureusement pu éteindre l’incendie avec un extincteur. Les gendarmes sont venus sur les lieux et ont découvert à ce moment-là, en même temps que les fidèles, une croix gammée peinte en orange sur la façade. Une enquête a été immédiatement ouverte.

Gironde: Une salle de prière vandalisée à plusieurs reprises

Le lendemain, « de nouvelles croix gammées sont peintes sur la façade de la salle de prière. La voiture d’un fidèle et celle du président du lieu du culte sont également taguées de croix gammées. Le PMU du coin est lui aussi pris pour cible et se voit affublé des mêmes croix gammées oranges. »

Deux jours plus tard, c’est un militaire qui est arrêté par les services de police non loin de Lyon. Ce dernier projetait un massacre en bonne règle le jour de l’aïd dans une mosquée de la ville de Vénissieux. Il n’est pas plus grande affluence à la mosquée que ce jour-là, avec celui de l’autre aïd, l’aïd al-adha. Enfants, femmes, hommes de tout âge se retrouvent en effet le matin de ce jour de fête à la mosquée pour célébrer la prière de ce lendemain de ramadan.

Devant la gravité des faits, Manuel Valls a été contraint de condamner cette tentative d’attentat. Il lui aurait été difficile de passer sous silence de tels faits, contrairement aux dérapages de policiers sur Facebook, dont nous avons fait état en juillet.

Lire : Le policier de Trappes sur Facebook : « oui, je sais qu’on se régale »



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (18 commentaires)

  1. nora [iPhone 4]    

    Salam Aleykum…et une nouvelle agression hier à Trappes d’une jeune sœur.

    1
  2. Daoud de Mulhouse    

    L’Islamophobie, la mosquée de Lyon et la fausse bonne conscience journalistique française…

    C’est bien connu, les milieux de la presse tant écrite que virtuelle sont, depuis les débuts de la défense de la liberté de la presse dans les 1850, traditionnellement à Gauche. C’est pour cela que lorsqu’un gouvernement de gauche mène une politique de droite et fait pire que la droite dans l’économie, la politique ou n’importe qu’elle gestion de crise, l’impact est minimisé dans les médias.

    Aussi, les médias communautaires musulmans francophone n’ont eut de cesse de dénoncer cette dernière décennie le phénomène récurrent de l’Islamophobie, lesquels appels au réveil citoyen et républicain furent suivi d’un déni total de l’islamophobie par les médias dits traditionnels, tant ces derniers sont maintenus par l’Etat (en difficulté depuis l’arrivée d’Internet), fustigeant leurs détracteurs à coup de Chalgoumisme et autres Fouresteries.

    Jusqu’à aujourd’hui, où avec étonnement, les BFM TV, ITV Le Monde et cie nous ont pondu des sujets sur l’islamophobie (terme qu’ils récusaient il y a de cela quelques semaines encore) suite à la tentative d’attentat contre une mosquée lyonnaise par un militaire français d’extrême droite. On aurait pu crier « hourra » et se satisfaire de la reconnaissance de facto de la dite islamophobie, cependant je n’en ressens pas le goût. Pourquoi ? Parce qu’en réalité, ils n’ont pas dénoncé l’islamophobie, la haine du musulman en tant que telle mais les agissements de mouvements d’extrême droite. Pour ses motifs ils sont passés du déni à la dénonciation.

    Conclusion : En France, vous avez le droit d’être islamophobe, sauf si vous êtes d’extrême droite, auquel cas la classe politique et leurs larbins les médias vous seront opposés. En revanche, si vous voulez cracher à la figure de ces femmes qui se voilent, de ces barbus en djellaba et si vous souhaitez voire proscrire tout signe d’appartenance à l’Islam, vous pouvez toujours entrer au PS ou à l’UMP où là vous ne serez pas considérés comme islamophobes mais comme des républicains agissant pour défendre la République et la laïcité.

    2
    • Al-Kanz    

      as-salâmu ‘alaykum

      Très juste. En France, l’islamophobe d’extrême droite est un facho. L’islamophobe de gauche est un républicain.

      2.1
    • Moustapha    

      tout à fait juste votre message .
      A l’UMP on accepte les arabes mais pas en grand nombre (rappelez vous ce que Ortefeux a dit, « un ça va mais » …)
      Néanmoins je pense que c’est de l’intérieur qu’on peut changer les mentalités. Boycotter les partis politiques n’est certainement pas la solution.
      Je suis persuadé que la solution réside dans l’engagement politique et l’utilisation effective de la carte d’électeur. Tout le reste n’est que du remplissage.

      2.2
      • Ahmed3    

        Non, le politicien ne peut se construire sans se détruire l’îmâne. Faut arrêter avec cet argument carte d’électeur = baguette magique. La démocratie, c’est du bidon.

        2.2.1
  3. Brahim[GT-I9505]    

    salam alaykoum wa rahmatoullahi wa batakatouhou les frères le vote c’est des conneries, c’est une chimère ça sert juste à élire un menteur de plus qui s’en contre fiche de la religion quelqu’elle soit car son dieu c’est le pouvoir et sa religion la democratie et la laicitė. Nous n’avons rien à faire dans un pays dans lequel on nous trompe sur la nourriture halal, où on frappe nos soeurs car elles obeissent à Allah azawajal, ou on te regardes comme si tu etait un chien quand tu sors dans la rue. Al hamdoullilah on est plus dans le temps où les mouhajirine attendaient la permission d’Allah subhanahou wa ta’ala pour faire la hijra on a la permission et le devoir de partir et arrêtons l’hypocrisie en disant qu’en restant on peut faire la darwa. on n’est pas prophète pour transmettre la guidėe,ni même capable de faire entendre le sourd ni rendre la vue à l’aveugle. sauvons nous acourrons vers notre salut soyons jaloux de notre religion préservons la, préservons nous du jour ou les anges diront « la terre n’était elle pas assez vaste? ». organisons nous prenons exemple sur les juifs qui n’hésitent pas à organiser des départs massifs. Bref c’est pas avec le mal qu’on chasse le mal et c’est pas avec le vote qu’on chassera le mal mais bien avec l’amour qu’on a pour Allah Azawajal. Ce qu’on vit est une épreuve il y en a qui reussiront d’autres non donc à chacun de se demander s’il veut rester sur la touche ou nom.

    3
  4. abdo    

    Assalamo aleykoum,

    @Brahim.
    Alors le commentaire à Daoud de Mulhouse,qu’est ce que tu en dis?

    4
  5. abdo    

    Personnellement,je ne me vois pas vivre dans un pays ou je serais quoi que je fasse considéré comme un immigré.
    De toute façon fuir n’est pas une solution.

    5
  6. brahim[GT-I9505]    

    salam alaykoum. abdo j’en dis que son commentaire fait de la peine à lire et est pejoratif vis à vis des pays qu’il cite. Il fait des amalgames rapide comme on en fait en France. dire par exemple que le maroc est le pays de la prostitution et de la pédophilie c’est reducteur et offensant pour les marocains (je ne le suis pas au passage) comme si tous les marocains cautionnaient cela et comme si le maroc était le seul pays touché. mais il oublie de dire que c’est l’occident qui est responsable de ces fléaux (lybie, maroc, tunisie, syrie etc.). j’ajouterais que les compagonons ont bien émigrés en abyssinie qui n’était pas musulmane mais tolérante et y a beaucoup de pays non musulmans qui sont tolérants ou du moins qui ne vont pas voter des lois et changer la legislation pour nuire aux musulmans (l’angleterre par exemple). bref hijra ne veut pas forcement dire aller dans un pays musulman meme si ça serait mieux. Pour finir meme des compagnons sont partis pour ne pas se faire tuer car ils n’avaient pas de tribu pour les protéger mais à en écouter certains ils ont plus de patience, de courage que bilal, jaffar, ammar et bien d’autres compagons. Ou peut être pense t ils que ça leur donnera le statut de martyre car bientôt sans aucuns doutes il y aura des lynchages

    6
  7. Tandouri    

    Salam aleykum

    Commentaires pertinents de notre frère Daoud dont je partage pas mal l’avis.
    Cependant il est vrai qu’il va un peu fort quant à la description de certains pays, mais qui reste en partie véridique.

    Quoi qu’il en soit, il faut toujours garder une vision large des choses, et savoir juger avec réflexion, analyse..

    Salaam

    7
  8. Umsinan    

    Depuis quand pratiquer son islam en Algerie est devenu un danger ????? Je rêve quand je lis ce genre de propos ….. Ben Ali est parti s’installer en Arabie Saoudite et non pas en Algérie ….
    Allez y faire un tour et vous verrez que prier ou porter le voile est une banalité pour laquelle nul algérien ne risque sa vie ….

    8

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE