Ramadan : même les casinos français misent sur les musulmans

Par Al-Kanz

Depuis plusieurs années, le mois de ramadan révèle à l’opinion publique le poids économique considérable des musulmans, dont nul ne peut plus se passer aujourd’hui.

dirham emirats arabes unis
Dirhams des Emirats arabes unis – © stepnout

Les jeux de hasard sont avec l’alcool, la pornographie, l’intérêt (riba) absolument proscrits en islam. Pour comprendre pourquoi lire l’article d’Anas Lala sur son précieux site : Qu’est-ce que le jeu de hasard (‘maysir’) ? Pourquoi est-il interdit en islam ? .

Cela n’empêche pas des musulmans d’en être adeptes. A l’instar d’une clientèle richissime, qui en été quitte le Moyen-Orient pour venir dépenser des millions en Europe, France compris. A Paris, Nice, Cannes, etc.

« Espérer la présence de la clientèle moyen orientale »

Dans son rapport semestriel publié le 30 avril 2013, la Société fermière du casino municipal de la ville de Cannes, qui appartient au groupe Lucien Barrière, déplore une baisse de l’activité au premier semestre, mais… « espère » un retour des clients musulmans du Golfe, qui depuis plusieurs années boudent l’Europe à cause du ramadan.

Perspectives
L’ensemble des activités a été impacté au cours du premier semestre. Des recettes moyennes par chambre en diminution, la baisse du nombre de couverts en restauration et un produit brut machines à sous en forte décroissance, confirment des tendances baissières dans tous les secteurs. Les tendances des premiers incitent donc à la plus grande prudence dans la gestion du Groupe, les perspectives du second semestre étant dépendantes de l’amélioration de l’environnement économique et d’une saison estivale favorable. Le Ramadan se situant cette année au mois de juillet, il est permis d’espérer une présence de la clientèle moyen orientale plus importante que les saisons précédentes.

Les musulmans, une puissance économique

Depuis 2008, le mois de ramadan traverse l’été. Il y a cinq ans la panique s’est emparée du tourisme suisse. Les richissimes touristes du Golfe ne voyagent pas pendant le mois de ramadan.

Lire : Le ramadan déprime les Suisses

C’est pourquoi tout le secteur touristique suisse, principalement à Genève, s’est plié en quatre pendant des années pour ne pas perdre cette clientèle importante pour l’économie helvétique.

Lire : Une limousine pour se rendre à la mosquée

Ces musulmans que l’on méprise tant au point d’interdire les minarets en Helvétie, de faire voter une loi contre les musulmans trop voilées ou encore de considérer que le voile de leurs épouses, de leurs mères, de leurs soeurs, de leurs filles, est un combat essentiel de la République française, sont pourtant indispensables à l’économie. Le cas des riches musulmans du Golfe a révélé au public cette réalité.

Mais, c’est aussi le cas pour les musulmans de France bien moins riches individuellement, mais qui en valeur absolue pris ensemble pèsent très lourd. Plus aucune enseigne de la grande distribution, par exemple, ne pourrait se passer aujourd’hui de cette clientèle.

La République a des valeurs : les dollars de Dubaï

Les autorités françaises le savent : depuis la fin du mois de ramadan, des dizaines de femmes en niqab déambulent tranquillement au nez et à la barbe des très nombreux policiers qui surveillent la célèbre avenue des Champs-Elysées. A Trappes, un policier « irréprochable » a pu s’en prendre à une enfant du peuple. A Paris, le ministère de l’Intérieur a donné consigne de laisser tranquille ces richissimes femmes. La République a des valeurs : le ryial saoudien, le dirham émirati ou encore le dollar américain dépensés par milliers dans les boutiques parisiennes.

Lire : En France aussi, la burqa sera autorisée aux riches musulmanes

Que les musulmans prennent conscience de leur poids économique, bien plus effectif et utile que la carte d’électeur, mirage qui pourrait tout au plus fonctionner lors des élections municipales. Ils obtiendront respect et plus aucun politique n’osera leur cracher dessus.

A propos d’hommes politiques, n’hésitez pas à interpeler deux islamopathes de l’UMP qui n’ont cessé et ne cessent de s’en prendre violemment aux femmes voilées de France, mais qui se taisent sourdement face aux nombreuses femmes en niqab qui se promènent dans les rues de leurs circonscriptions, à savoir Eric Ciotti et Lionnel Lucas. Voici ce que le premier écrivait hier encore à propos des musulmanes qui veulent faire des études à l’université. Là, le député gonfle la poitrine :

L’acharnement d’Eric Ciotti continue. Humilié par ses collègues à l’Assemblée nationale lorsqu’il a tenté il a quelques mois de faire voter une loi liberticide, le petit député du Sud de la France, communautariste sélectif, ne digère pas que son caprice n’ait pas été assouvi. Faire le coq contre des gamines qui veulent faire des études, c’est tellement viril, tellement républicain. Se coucher face à des étrangères qui contreviennent à une loi de la République, c’est normal. Elles sont riches.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. sam [iPhone 4]    

    Musulman et casino? Y’a comme un problème les jeux de hasard d’argent sont proscrit!

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE