Le riche ramadan de La Vache qui rit en Algérie

Lors d’un précédent ramadan, le groupe Bel, avec la Vache qui rit et Kiri, a connu une croissance de 33 % de son chiffre d’affaires en Algérie. Gigantesque.

Recettes ramadanesque - La Vache qui rit
Campagne ramadan en Algérie pour La Vache qui rit

Voici ce que l’on peut lire dans le rapport financier 2011 du le groupe Bel, propriétaire entre autres des marques La Vache qui rit, Kiri, Leerdammer, Boursin, Babybel, Bonbel, Gervais, Apéricube.

La Vache qui rit en Algérie - ramadan

ALGERIE – La vache qui rit® et Kiri® unis pour le Ramadan
Depuis quatre ans, La vache qui rit® Chef est devenue une référence pour cuisiner, notamment pendant la période du Ramadan. Cette année, Bel a choisi de promouvoir l’usage de Kiri® dans la cuisine sucrée et a connu une croissance de 33 % de ses ventes dans le mois. Complémentaires, les deux marques ont été soutenues par un dispositif complet de communication.

La Vache qui rit en Algérie pendant ramadan
Campagne pendant le mois de ramadan 2011 sur les bus algériens – © Kassab Media Algérie

Après les excuses de La Vache qui rit et d’Apéricube sur leur page Facebook respective, suite à une question malvenue sur l’emballage d’un Apéricube, un avocat très au fait du monde des affaires en Algérie nous indiquait que les bénéfices du groupe Bel en Algérie sont colossaux. L’Algérie est en fait le numéro 1 des ventes mondiales de Vache qui rit.

Lire : La Vache qui rit et le « problème du foulard islamique »

Le rapport financier 2012 nous apprend que si en Europe on consomme moins de fromages Bel le manque à gagner est compensé par la consommation des Africains et du Proche et Moyen Orient.

On observe une décélération de la croissance au deuxième trimestre, sous l’effet conjugué d’une baisse des prix des produits industriels dérivés de l’activité fromagère, et d’un ralentissement de la consommation des ménages sur certains marchés d’Europe de l’Ouest.

Le résultat opérationnel du Groupe s’inscrit en hausse de 14,9 %, à 104 millions d’euros, contre 90 millions au premier semestre 2011. Le développement soutenu de l’activité des zones Grande Afrique et Proche et Moyen Orient a en effet permis de compenser largement les hausses de prix des matières premières et l’atonie des marchés d’Europe de l’Ouest.

Il n’est finalement que les musulmans eux-mêmes pour ne pas mesurer leur puissance économique phénoménale. Sans eux, le monde cesserait de tourner. Sans rires.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. fs [iPhone 4S]    

    Excellente phrase de conclusion

    1
  2. sherazade [iPhone 4S]    

    C’est ça que les politiciens n’ont pas compris. Si demain on clôturait tous nos comptes, faudrait voir un peu la tête qu’ils tireraient tous

    2
  3. Anas    

    Assalamou 3alaykoum,

    La présence des entreprises françaises en Algérie ne date pas d’hier mais de plusieurs années voir avant l’indépendance de l’Algérie en 1962.
    Si vous prenez par exemple la marque Orangina (même si ce n’est pas le sujet principale), cette dernière a été bâtie pour la première fois de son existence en Algérie à Boufarik par Léon Beton (http://fr.wikipedia.org/wiki/Orangina).
    La Vache qui Rie n’en est pas loin : elle a été introduite en Algérie bien avant la libération de l’Algérie du colonisateur français. Elle a toujours été la marque préférée des Algériens de par sa qualité et de sa différence de gout aux autres fromages locaux (Tassili, Djeben …). Personnellement, je connaissais la vache qui rit quand j’avais déjà 5 ans, ie en 1978 !
    La tendance sur les fournitures alimentaires françaises vers l’Algérie ne risque pas de s’arrêter (en plus de l’Italie principalement).
    Par contre, sur le plan industriel et pour la première fois, la Chine passe devant la France il y a quelques semaines !!!
    D’autre part, sur le plan des boissons gazeuses, Hamoud Boualem (depuis 1878) est pour moi (perso) la meilleure de tous les temps (de loin meilleur que Coca Cola !!!) :
    http://www.hamoud-boualem.com/

    En espérant inchallah que mes informations vous ont été bénéfiques.
    N’hésitez pas si vous avez besoin d’informations sur l’historique des produits alimentaires en Algérie :)

    Baraka allahou feekoum,
    Assalamou Alaykoum
    Votre frère Anas

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés