Un nouveau CFCM, désir de Manuel Valls, grand mufti de la République

Par Al-Kanz

Manuel Valls a un énorme problème avec l’islam et les musulmans. Il a donc décidé de créer son propre clergé.

manuell valls sur RTL

La France, République devant l’Eternel, a un mufti. Il s’appelle Manuel Valls. Cet été, après le contrôle par des policiers « irréprochables » d’une jeune femme portant le niqab et les émeutes qui ont suivi, le ministre de l’Intérieur a émis une fatwa sur les ondes de la radio RTL : « Le voile intégral n’a rien à voir avec l’islam de France ».

Une banalité française

Avant Manuel Valls, en mai 2010, Michèle Alliot-Marie avait osé l’ineptie suivante :

« Des Etats islamiques ont, eux aussi, banni cette pratique [niqab et voile intégral]. C’est même interdit à La Mecque. »

Il s’agissait évidemment d’une bêtise grotesque, largement partagée par la classe politique à des fins de propagande. Michèle Alliot-Marie voulut en faire trop à partir d’une information juste – pas de voile intégral au moment du hajj –, mais qui relève de l’exception, comme nous l’expliquions a posterio dans un article en mode fact-checking.

Lire : Le voile intégral n’est pas interdit à La Mecque

A l’époque, un fonctionnaire du ministère de l’Intérieur déplora, en off, cette précipitation des politiques qui préfèrent les déclarations tonitruantes au risque du ridicule et des dommages collatéraux sur la société. C’est là pourtant une banalité bien française.

La République et ses obligés musulmans

Manuel Valls est légèrement plus futé. Cet été, il déclara que le voile intégral n’avait non pas rien avoir avec l’islam, mais avec l’islam de France. Mais qu’est-ce que l’islam de France ? A l’heure actuelle, c’est l’islam des consulats. Des représentants quasi tous venus du bled, qui ont réussi à obtenir la nationalité française et qui souvent – hors seconds couteaux – ont un parcours universitaire et professionnel brillant (docteur ès, cadre supérieur, profession libérale, etc.). Ils ont énormément plu aux autorités françaises, car ils sont dociles et savent accabler la communauté musulmane quand il faut, comme il faut. Leur allégeance à des pays étrangers était acceptée. Elle faisait partie du jeu, pensait-on au ministère de l’Intérieur.

Cet islam de France, aussi méprisable que méprisant, est une nécessité pour Manuel Valls, comme il l’a été pour Nicolas Sarkozy. Le CFCM n’a jamais eu d’autre vocation que d’être l’organe de gestion sécuritaire et de contrôle des musulmans de France. On comprend dès lors que les principes démocratiques s’y vantaient contre les musulmans n’ont jamais été appliqués dans le cadre des élections du CFCM et du choix de son président actuel, Dalil Boubakeur, cadi de la IIIe République. Comme l’indiquait triomphalement, sans réussir à cacher un nationalisme affligeant, le quotidien algérien Le Liberté « l’Élysée et le ministère français de l’Intérieur et du Culte, dit-on, ont contribué » au choix de ce dernier.

Lire : Le CFCM, c’est l’UMP sans la COCOE

Valls veut son clergé musulman

Manuel Valls s’inscrit dans cette tradition républicaine déjà en cours au temps des colonies. Le ministre est irrité non par l’institution CFCM, mais par le spectacle désolant qu’offre ses composantes, qui, précisons-le, se sont toujours crêpé le chignon. Mais aujourd’hui Manuel Valls doit compter avec les Internets, Facebook et l’affreux Twitter, que craint vraiment le ministre.

Lire : Se rêvant président, Manuel Valls a peur de Tariq Ramadan… et de Twitter ?

Les scènes de ménage et le ridicule qui constituent le quotidien du CFCM discréditent l’Etat français et, avec, le ministère de l’Intérieur. Manuel Valls en a assez. C’est pourquoi, en grand mufti de la République française, il va lui-même renvoyer les actuels représentants, qui sont dociles à souhait mais qui ne savent pas se tenir. Le ministre veut aussi mettre un terme au jeu du chat et à la souris permanent entre Paris, Alger et Rabat. Cette fois, les souris seront fidèles à la France, rien qu’à la France et le fromage en sera que français.

Nous sommes de toute évidence dans un scandale d’Etat. Un ministre va violer les principes élémentaires de la laïcité pour mettre en place un clergé musulman – hérésie en islam. Pourtant, ni les médias ni les politiques ni la société civile ne trouvera à redire : l’islam par la République est une zone de non-droit ou plutôt une zone de tous les droits. C’est ce qui explique par exemple que Manuel Valls a pu violer la séparation des pouvoirs en commentant dans l’enceinte sacrée de l’Assemblée nationale la décision du tribunal lors du procès en appel de la crèche Baby Loup. En République, il aurait dû être condamné, au moins symboliquement. Contre les musulmans, il a été applaudi.

Manuel Valls a toujours un énorme problème avec l’islam et les musulmans. Il émettra prochainement une fatwa qui installera un prochain clergé. Au moins dans ses rêves.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (11 commentaires)

  1. abdallah[GT-I9000]    

    lol sacré manuel! pret a tout pour plaire au musulmans qui sont tenu par des ficelles lol

    1
  2. ibrahim daniel [iPhone 4]    

    Vals c’est comme Sarko : l’islam est accepté quand on le contrôle ou quand on ne le remarque plus. Mais l’islam c’est pas de la pâte à modelet!

    2
  3. Umm Amina [iPhone 4]    

    Valls : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ». Son épouse est juive, donc pas si Anti-religion que cela Monsieur Le Ministre !
    Par ailleurs, comme le souligne le frère Aziz, c’est avant tout le pouvoir économique et la pression qui fonctionnent.
    Sherazade pourquoi votes-tu blanc ? Autant ne pas voter du tout, faire ce geste « citoyen » c’est se conformer à leur ripoublique ! Sachant qu’en plus en France, le vote blanc n’est pas comptabilisé.

    3
  4. Fs    

    Assalamoualicoum,
    Sarko version 2.0 avec correction de bugs « plus subtil, design revu et parlant mieux le francais »

    4
  5. stéphane    

    As salam aleykoum,

    Pour eux, tous sera bon pour faire de l’islam ce que le christianisme et devenu… Une religion d’arrière, arrière, arrière plan.
    En faire une religion méconnue des musulmans aux pratiques délaissées et aux fondements oubliés.

    5
  6. leylilou [iPhone 4]    

    Ils ont qu’à y mettre La Chalghoumite ça lui irait très bien ce rôle lol

    6
  7. fai[GT-I9100]    

    Salem A’laykom.
    Comme vous l’avez si bien dit, la religion de la France est l’euro.
    Les musulmans doivent donc s’unir petit à petit et trouver une solution intelligente afin de faire pression et déstabiliser ceux qui sont contre nous.
    Vous verez, il vont finir par se prosterner. Quel vie fragile ils ont
    ..

    7
  8. Mehdi    

    Salam aleykoum wa rahmatoullah

    J’ai pas tout suivi là. Ou il a été dit qu’il voulait un nouveau CFCM?

    8
  9. najette    

    Les sikhs qui portent leur gros turbans n’ont aucun soucis avec les élus de la répu(gnante)blique..leur épouse,qui portent le voile aussi,et la gommette rouge ou blanche au milieu de leur front amusent et enchante les politiques et bien d’autres….Ils sont tranquilles ces humains là..pourtant ils ont la peau foncé,ils respectent leur religion polytéiste,(boudhisme ou indouisme),ont fui l’Inde ou le Sri Lanka.En France,on ne leur a jamais fait d’opprobre,rarement on parle d’eux aux élections..pourtant ils vivent à leur façon..et personne ne leur reproche rien…et ils sont nombreux!!

    L’acharnement est à l’égard de L’Islam et des Musulmans…les pauvres,ils essaient d’éteindre la lumière et la chaleur du SOLEIL avec un verre d’eau..

    9
  10. sherazade [iPhone 4S]    

    Tu te trompes najette, je sais plus quand c’était mais un jeune sikh s’était vu refuser l’accès de l’établissement scolaire parce qu’il portait le turban. Il y a eu polémique à ce sujet parce que certains disaient que c’était culturel d’autre que c’était un vêtement religieux

    10

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE