Gabriel Cohn-Bendit : « la fausse laïcité est aujourd’hui une islamophobie »

Par Al-Kanz

Invité sur i-Tele, Gabriel Cohn-Bendit, professeur à l’université, a fustigé l’islamophobie qui se cache derrière la prétendue laïcité, brandie régulièrement contre les musulmans.

Gabriel Cohn-Bendit

Invité de la journaliste Laurence Ferrari sur i-Tele, Gabriel Cohn-Bendit, professeur et grand frère de Daniel – précision importante pour ne pas confondre les deux –, est revenu en début d’interview sur la charte contre les musulmans imposée par Vincent Peillon, ministre de l’Education.

Empêcher les signes religieux, une hypocrisie

Gabriel Cohn-Bendit : « Depuis longtemps, je mène une bagarre contre la fausse laïcité qui est aujourd’hui une islamophobie. On pourchasse les petites filles avec foulard. Et ça m’énerve. L’école doit être laïque. Elle n’est pas entre les mains de l’Eglise catholique, d’une idéologie non croyante marxiste ou tout ce qu’on voudra ou même laïque ni d’une autre religion. Mais à l’école, tout le monde vient avec ses croyances. On les confronte, on en parle. Mais cette histoire d’empêcher les signes religieux, c’est une hypocrisie. De même à l’université, moi je suis à l’université, il y avait des bonnes soeurs des curés qui venaient faire des études. Et alors ? Très bien. »

Laurence Ferrari : « Donc vous êtes d’accord avec la kippa, avec le turban, avec le voile, avec tout ? »

Gabriel Cohn-Bendit : « Mais bien sûr, avec tout. Les élèves n’ont pas à être laïque, il doit être comme ils sont. L’école doit être laïque. Elle est ouverte à tous. Alors, vous vous rendez compte, l’école catholique accepte les jeunes filles avec turban. On se moque de qui ? »

Les instances communautaires, atouts pour l’extrême droite

Mardi, comme nous l’avions prévu la veille dans un billet consacré à la charte dite improprement « de la laïcité » (lire : L’enfant et la laïcité, ce mensonge français), dans son allocution en présence de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, chargé des cultes, Joël Mergui, président du Consistoire, s’entête à exiger un régime d’exception pour les juifs de France.

Nous écrivions en outre à son propos qu’il « ne cache plus son inquiétude face à ces coups de boutoir dont les juifs font les frais de façon collatérale ». Joël Mergui a dit : « Il ne faudrait pas que la communauté juive soit une victime collatérale de ces nouvelles peurs » en se référant évidemment à l’islamophobie décomplexée qui traverse depuis plusieurs années la société française.

C’est tout naturellement que le président du Consistoire déplore que les juifs soient des victimes collatérales de l’islamophobie et non que l’islamophobie soit. Lors de la mission sénatoriale sur la filière viande, ce dernier refusa de participer en même temps que les représentants musulmans à la séance consacrée à l’abattage rituel.

Lire : Charte halal : le CFCM l’adoptera-t-il comme promis par M. Moussaoui ?

Ce que redoute Joël Mergui, c’est qu’une poignée d’étudiants ne bénéficient plus du favoritisme octroyé en toute impunité par Claude Guéant et Sarkozy au détriment de tous les autres étudiants de France.

Lire sur Mediapart – Grandes écoles : le coup de l’Elysée contre la laïcité

Il s’agit là d’un passe-droit insupportable. Si la discrimination positive est une insulte à tous ceux trop blancs, trop de souche, trop pas assez mal nés, ce privilège est pire. Ajoutons qu’il en serait de même si, parce qu’ils jeûnent pendant le mois de ramadan, des étudiants musulmans candidats aux concours des grandes écoles obtenaient un tel passe-droit. Usant allègrement du chantage très efficace à l’antisémitisme, Joël Mergui espère bien préserver ces aménagements, qu’il faudrait pourtant abolir.

Que les représentants juifs et musulmans se taisent.

Malheureusement, il peut compter sur le communautarisme sélectif du ministre de l’Intérieur. Malheureusement, car en continuant à demander explicitement, sans aucun complexe, des régimes d’exception Mergui et consorts alimentent une xénophobie qu’ils appellent pourtant à combattre. Plus encore aujourd’hui qu’hier, ces représentants communautaires, qu’ils soient juifs ou musulmans, sont les alliés objectifs d’une extrême droite particulièrement en forme ces dernières années. Qu’ils se taisent.

Pour écouter Gabriel Cohn-Bendit, cliquez sur le lien suivant : Gabriel Cohn-Bendit : « la fausse laïcité est aujourd’hui une islamophobie »



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (10 commentaires)

  1. mâchicoulis [iPod Touch 4]    

    « L’école doit être laïque mais pas les élèves ! » Il a tout dit ….. !

    1
  2. Aicha    

    As Salam Aleykum,
    BarakAllahoufik pour cet article.
    Je pense qu’il faut toujours se rappeler le sens premier du terme laicité qui est à la base positif mais autour duquel tout et n’importe quoi a été dit !!!!
    La laicité c’est la liberté de conscience, tout simplement.

    2
    • lm    

      assalamu alayki.
      Liberté de conscience? C’est positif! Ce que tu écris est aux antipodes de ce à quoi tu prétends.
      Allah ‘azza wa jal a envoyé les Prophètes alayhim ssalam et révélé Ses livres pour Ses créatures soient libres de croire ou non? Où est la jalousie pour Allah ‘azza wa jal quand tu vois quelqu’un qui te dit que Jésus est dieu ou que l’univers s’est créé tout seul?
      La laicité est une religion! Oui, une religion avec un ensemble de croyances tel que « les croyances doivent rester dans la sphère privée ». Et qu’est-ce que l-imaane/la foi : une parole de la langue, une croyance du coeur et un acte des membres qui augmentent avec l’obéissance d’ar-Rahman et qui diminue avec l’obéissance de shaytan!
      La croyance prend sa source dans le coeur et influence forcément le reste du corps comme l’a dit le Prophète, salla Llahu alayhi wa sallam. C’est pour cela qu’un croyant ne dira pas de vulgarités, ne volera pas etc de par ce qu’il porte en son coeur.
      Wa Llahu a’lam

      2.1
  3. Eric Perrin    

    Pourquoi « ne pas confondre les deux » ?

    Les deux sont très liés, politiquement même et je doute que Daniel ait une autre opinion sur le sujet.

    Opinion que je partage aussi d’ailleurs )

    3
  4. Mooslim-Univers    

    Il n’y a pas la vidéo sur youtube ?

    4
  5. sherazade [iPhone 4S]    

    Voilà il a très bien résumé c’est l’école qui est laïque, pas ses élèves.! c’est l’école qui doit être neutre sans distinctions de l’origine culture religion de ses élèves.

    5
  6. sherazade [iPhone 4S]    

    J’ai envie de dire si le cfcm avait la grande gueule de ce représentant juif on serait pas autant écrasé.

    6
  7. bolosse [iPhone 3GS]    

    Finalement le père noel n’est pas une ordure. Lol.

    7
  8. Abdallah[GT-N7000]    

    Au lendemain de la présentation de la charte de la laïcité, Pierre Gentillet, président des jeunes de la droite populaire, ironise sur la conception de la laïcité du ministre de l’Education Vincent Peillon. « La laicité chez #Peillon c’est de prénommer ses enfants : Salomé, Maya, Elie et Izaak » Normal quoi… #laicitéPS », écrit-il sur Twitter. 

    8
  9. Sonia [iPhone 4]    

    Il a tout a fait raison , que l’on interdise des signes religieux a l’école ne changera pas . L’école doit être laïque et accepter tous ses élèves

    9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE