Vivre ailleurs : le Qatar

Par Al-Kanz

Partir. Badubai est un expatrié français. Un jeune homme qui vit désormais au Qatar, à Doha, où il vit et travaille. Interview.

badubai qatar 2
© Badubai

Partir. Badubai est un expatrié français. Un jeune homme qui vit désormais au Qatar, à Doha, où il travaille, dur. Célibataire, il compte y faire sa vie, y fonder une famille. Pour autant, Badubai porte un regard très intéressant sur la France que nous invitons à découvrir.

Al-Kanz : Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous dire comment vous avez atterri au Qatar ?
Badubai :
Badubai est un jeu de mot avec Dubaï car j’ai d’abord quitté la France pour Dubaï avant de jongler entre mes déplacements professionnels entre les Émirats Arabes Unis et Doha, avant de poser mes valises ici il y quelques années déjà au Qatar. C’est assez paradoxal mais je n’avais jamais réellement envisagé de quitter la France. Travailler à l’international oui, mais depuis la France. Puis mes diplômes en poche, le marché du travail s’est révélé quelque peu différent des théories qu’on nous décrivait à l’école. En tout cas, pas pour tout le monde.

Al-Kanz : Question naïve : le Qatar, c’est comme à la télé ?
Badubai :
Tout dépend quelle chaine vous regardez. Je dois avouer qu’on voit un peu tout et n’importe quoi, qu’on lit aussi tout et son contraire. Le Qatar serait le pays le plus riche du monde, donc forcément propice à tous les discours. J’ai cependant trouvé un reportage sur France 2 « un Oeil sur la planète » qui m’a semblé assez réaliste. Il y avait une autre émission, « Envoyé spécial » je crois sur France 2 toujours, avec l’histoire d’un jeune Abdel de la région lyonnaise plutôt réaliste aussi. Mis à part ces deux reportages TV, je pense que nous sommes plus dans le divertissement que dans l’information. Les ingrédients argent, gaz et pétrole assurent un certain audimat.

Al-Kanz : Vous y vivez et y travailler depuis quelques années. Comptez-vous y rester et y fonder une famille ou n’êtes-vous là que provisoirement ?
Badubai :
Lorsque j’ai débuté ma carrière professionnelle dans le Golfe, non, mon but premier était avant tout de découvrir un autre monde et avoir une réelle expérience dépaysante. Mais aujourd’hui, si Dieu me le permet, je compte bien y rester le plus longtemps possible oui. Y fonder une famille aussi in cha’a-Llah. Fonder une famille est l’une des plus lourdes responsabilités, l’environnement est donc crucial. Vivre dans un pays qui compte l’un des taux de criminalité les plus bas au monde est rassurant pour son épouse et ses enfants. Faire grandir vos enfants au Qatar, c’est l’assurance qu’ils auront des cours d’arabe et même de religion, même à l’école française. Les enfants disposent des outils nécessaires pour devenir les meilleurs acteurs possible dans ce monde : l’éducation dans un environnement sécurisé, le français maternel, l’anglais et l’arabe à l’école, et l’éducation religieuse dès le plus jeune âge. Concilier tout cela en France dès leur petite enfance me semble quasiment impossible, à moins d’opter pour la scolarisation à domicile, qui a ses avantages et ses limites.

badubai qatar
© Badubai

Al-Kanz : La semaine dernière, Taqiya, une Française, qui a vécu à Dubaï quelques années, et qui aujourd’hui vit en Tunisie n’envisage pas de revenir en France, pays qu’elle trouve désormais hostile. Vous sentez-vous vous en aussi désormais en décalage avec la France ?
Badubai :
C’est un phénomène tout à fait vrai. Je rentre un maximum en France pour rendre visite ma famille et à mes amis. Décalage est effectivement le mot. Ce décalage est frappant entre les problèmes pratiques des gens (travail, pouvoir d’achat, prix de l’essence, loyers, etc.) et la télévision où l’on parle d’islam, du voile, de viande halal, etc. et non de ce quotidien difficile. Je peux comprendre qu’on en ait ras-le-bol de la France. Ceux qui n’en peuvent plus ont raison de partir.

Al-Kanz : Y a-t-il à proprement parler une communauté d’expatriés français musulmans au Qatar ?
Badubai :
Il me semble qu’il y en a une oui. Il me semble, car j’avoue que je préfère parler avec le serveur indien, l’ouvrier sri-lankais, le cadre mexicain ou l’informaticien japonais. Les Français, j’en ai côtoyés toute ma vie. Quant aux musulmans, je trouve infiniment plus enrichissant de converser avec ceux venus d’ailleurs que de France. Des frères qui ne parlent pas comme moi, ne s’habillent pas comme moi, ne mangent pas comme moi, ne sourient pas comme moi, mais à la mosquée, s’agenouillent comme moi pour prier le même Dieu, Unique, que moi. Rencontrer des musulmans au Qatar, c’est un peu voyager dans l’espace et dans le temps, tout en restant à Doha.

Al-Kanz : La difficulté à trouver du travail en France pousse certains Français de confession musulmane à rêver des Emirats arabes unis ou du Qatar. Ont-ils le rêve qu’il faut ?
Badubai :
Je pense avant tout qu’une décision aussi radicale dans une vie ne doit pas partir d’un rêve. Plus que jamais, il faut être bien réveillé et pragmatique. Je déconseille aussi de partir uniquement par ras-le-bol. C’est rarement constructif sur le long terme. On ne quitte pas la France par dégout. On vient au Qatar ou aux Émirats avec une stratégie et une volonté claire. La concurrence est rude. Les 35h de travail sont quasi bouclés en deux jours. Concrètement si la motivation est purement religieuse, à titre personnel, j’ai quelques réserves. Sur les réseaux sociaux je le vois, on me le dit souvent depuis des années, il y a une idéalisation islamique des pays du Golfe à laquelle je n’ai pas envie de participer.
Je vois dans le Golfe des comportements islamiquement exemplaires, comme j’y vois l’indigne. J’y vois des minarets, des appels à la prière, des mosquées et des salles de prière dans les centres commerciaux. J’y vois aussi des travailleurs aux conditions de vie déplorables. J’y vois des distribution de repas aux pauvres. J’y vois aussi des salaires à 200 euros par mois. On pourrait s’y étaler plus longuement. Ce que je veux dire, c’est que je vois en France de l’islamophobie répugnante et inacceptable même aux plus hautes fonctions de l’État. J’y vois aussi une protection en cas de coup dur. Même sans argent, voire en situation irrégulière, vous êtes hospitalisé d’abord, et on vous demande si vous avez une carte vitale ensuite. Et si vous n’avez rien, on ne va pas vous « dé-soigner ».

badubai qatar 2
© Badubai

Le RSA est évidemment insuffisant, mais il existe. Et ceci vient aussi de l’État. Vous savez, quand j’étais en France, je ne voyais pas tout cela. Puis une fois que vous êtes à l’étranger et qu’arrive un pépin de santé, vous relativisez. Avant même que la France ne donne un revenu minimum aux pauvres, l’islam il y a 1400 ans n’a-t-elle pas instauré la zakat ? L’impôt social ? Je ne dirai pas que la France est musulmane, Caroline Fourest peut dormir tranquille, mais je veux dire que parfois les comportements islamiques ne sont pas toujours où on l’imagine. Ou peuvent parfois être là où on n’imagine pas. Dans le Golfe, il n’y a pas de revenu minimum. Si vous perdez votre travail, vous avez trente jours pour trouver un autre travail ou quitter le pays.

Al-Kanz : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent s’y installer ?
Badubai :
Le premier, c’est de faire la prière de consultation. Puis de partir avec une bonne intention. Pour les frères ayant déjà une famille, je conseillerais d’imprimer une centaine de CV. De prendre un mois de congés et de venir sur place. Ne payez jamais pour un site Internet dit « spécialisé » dans les annonces d’emploi dans le Golfe. Ciblez avant les secteurs ou les entreprises que vous souhaitez intégrer. Le meilleur moyen quand on ne connaît personne est le porte-à-porte. Rassurez-vous, ce n’est pas un fonctionnement à la française. Les recruteurs sont accessibles ici. Vous montrerez votre motivation et dans un environnement de forte concurrence, c’est toujours un avantage. Le bac+5 est je pense le juste milieu. En dessous vous postulerez pour des postes aux rémunérations vraiment limite avec une famille. Au-dessus vous ferez peur, car trop diplômé. L’anglais scolaire est largement suffisant. Ayez des notions tout de même. Tout le monde n’est pas parfaitement bilingue en arrivant. Mais ne comptez pas non plus sur le Qatar ou Dubaï pour améliorer votre anglais. Ni même votre arabe littéraire qui vous sera malheureusement moins utile que l’anglais. Ne quittez pas la France avec femme et enfants sur une promesse d’embauche. Commencez, passez votre période d’essai et amenez ensuite votre famille. Enfin, faites des invocations. Demandez que Dieu vous facilite si c’est un bien pour vous, qu’Il vous en éloigne si ce n’est pas un bien pour vous.

Al-Kanz : Vous avez pas mal voyagé dans la région. Hormis le Qatar, y aurait-il selon des pays intéressants pour qui veut émigrer ?
Badubai :
J’ai beaucoup aimé le sultanat d’Oman… Ce pays est extraordinaire. Mais leur pratique de l’islam m’a un peu laissé perplexe. Je dirais que si vous privilégiez le confort allez à Dubaï. Si vous privilégiez la vie de famille, allez à Abu Dhabi ou au Qatar. Et si vous privilégiez Allah, allez d’abord à la rencontre de vous-même, et Allah, Maître des cieux et de la terre, de tous les cieux et de toutes les terres, ne sera jamais bien loin. Et Dieu sait mieux.

Suivez Badubai sur Twitter : @badubai



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (35 commentaires)

  1. Baya [iPhone 4S]    

    Salam aleykoum,

    Je vous remercie pour ces articles. Il est très intéressant d’avoir le point de vie d’expatriés musulmans. Cela permet de définir un futur projet d’expatriation in shaa Allah.

    Salam

    1
  2. GL    

    salamou aleykoum

    Avec les deux témoignages qu’il y a eu, ça me conforte encore plus dans mon idée de partir, qu’ALLAH facilite.
    barak ALLAHou fikoum pour ces articles .

    2
    • BOUAOUD    

      Salem alikom
      j’aimerai bien connaître votre point de vue et où en êtes vous avec votre projet ?
      merci de votre retour
      baraka allahou fikoum
      salem alikom

      2.1
  3. ibou93500 [iPhone 4]    

    Jazakoum Allahu khairan pour ce partage d’expérience fort intéréssant!!! Moi même je me suis posé la question à plusieurs reprises. Qu’Allah swt te facilite dans ton entreprise de vouloir fonder une famille mr.Bandubai

    3
  4. petitefleur    

    et oui Oman à l’air magnifique mais ils sont je sais plus quoi ni sunnites ni chiites, un truc bizarre…

    4
    • Perlimpinpin    

      As salam alaykom

      Ils sont ibadites (« truc bizarre » ^^)
      Ceux sont les descendant des kharijites à l’époque de la fitna. Descendant parce que contrairement à leurs pairs ils condamnent le meurtre religieux (meurtre autorisé contre un musulman qui n’en serai pas un au vue de sa pratique par exemple). Leur théologie est très proche du mutazilisme (théologie sunnite qui fut un temps la fierté sunnite puis condamné très fermement puis aujourd’hui à la fois condamné dans certaines sphères ou de nouveau réfléchi dans d’autres) et leur jurisprudence et très proche de l’islam malikite très rependu au Maghreb. Les communautés ibadites se trouvent en Algérie, sur l’île de djerba et au sultana de ´Oman principalement. Tu vois c’est pas bizarre, c’est just différent. :)
      As salam alaykom

      4.1
  5. NaS[GT-I9305]    

    BarakAllahou fikoum pour ce beau témoignage recueilli, comme dit précédemment, un frère qui semble objectif et ouvert d’esprit ! Et très belle conclusion !

    5
  6. Mouhammad[GT-S5839i]    

    @petitefleur: ibadites.

    Ne me demande pas quesce que c’est;)

    Quelqun parmis vous en connait un peu sur le Koweit?

    6
  7. reni    

    salam aleykoum

    J’ai beaucoup aimé le témoignage du frère qui m’a répondu à pas mal de question.

    7
  8. lazi[GT-I9505]    

    Salam alikoum,

    Pour avoir egalement etais labas et avoir cotoyer les emiraties au emirats et dans d autre pays, forcé de constater qu’ils prennent les maghrebins pour des « arabe de seconde zone ».
    Ils nous meprisent réellement et tout ce qu’ils cherchent dans notre culture magrhebine (notemment la marocaine) ce sont nos femmes qui « savent bien mieux cuisiner et sont plus jolie »
    Pour avoir entendu a plus de 10 fois et surtout ayant vu le mépris qu’ils ont pour nous j ai eu une tout autre image de ces pays…..
    Et quand tu boss labas pour on te prend ton passeport seul ton patron peut te donner le droit de sortir du pays je trouve ca inadmissible….Plusieurs histoires vrai sur ce sujet notamment un joueur algerien passé sur france 2 il me semble bloqué labas sans salaire et sans accord de son patron pour quitter le pays et d’autre encore….

    8
  9. Z    

    Salam,
    Je vis au Qatar depuis quelques moi après avoir vécu des années aux uae. Je peux vous dire une chose… Le qatar est une énorme blague en terme d’infrastructures et les droits de l’homme sont inexistants.
    Même avec un haut salaire et un bon posté vous êtes soumis à des règles ridicules qui vous font sentir comme un esclave de votre entreprise. Et pourtant je travaille dans l’une des meilleures entreprises du pays. Donc j’imagine les autres.

    Contrairement aux Émirats je pense qu’il n’y a jamais eu de vision long terme pour ce pays… Rien que circuler dans la ville vous le fera comprendre.

    [propos modérés : pas de racisme sur Al-Kanz]

    Qu’Allah aide le qatar… Et préserve dubai !

    9
    • bouaied    

      salem aalikoum je suis un frére qui vie en france d origine algerienne je suis soudeur semi automatique tig mig avec ans d éxperience marie enfants je parle francais écrie et parle tres l arabe je veut venir travailler au qatar c est possible ??soudeur j ai besion de conseille , merci de me répondre

      9.1
  10. akim[GT-I9300]    

    salam

    temoignage interessant.
    n oublions pas que a cote fe ceux qui reussissent bcp souffrent notamment les travailleurs du ss continent indien et indonesien.
    avec la coupe du monde…les abus et les violences faites aux salaries seront legions.
    une pensee pour eux…

    10
  11. Mehdi    

    Salam alykom,

    Jolie interview. Merci à vous deux pour ce beau travail.

    Salam

    11
  12. zizou[GT-I9505]    

    salam alikoum.

    Trop féerique cette interview. On oublis les passeport detenu par les patrons a votre arrive a l aeroport, impossible de sortir du pays sans son accord…
    Les rares qui vivent bien (sans etre enchainé par les patrons) sont les expatriés venuent avec leurs sociétés et donc non salarié d un patron émirati…
    Expatriez vous dans vos pays d origine pour les arabes ou attendez qu il se developpent encore…

    12
  13. usé    

    Salam
    Encore une frustration :(. Ça fait des mois et des mois que je lis les tweets de @badubai avec attention et admiration, mais je ne connais toujours pas son métier …

    Salam

    13
  14. Tiza    

    salam aleikoum

    « Et si vous privilégiez Allah, allez d’abord à la rencontre de vous-même, et Allah, Maître des cieux et de la terre, de tous les cieux et de toutes les terres, ne sera jamais bien loin. »
    cette phrase est magnifique machaallah

    14
  15. Hicham[HTC One SV]    

    assalam alaykom.
    Barak Allah fik pr le témoignage. j’ai essayé de contacter le consulat français par de réponse probante. avez-vous des liens utiles pr commencer à prospecter sur place. logement..billet….yerhem walidine
    je suis architectes de formation.

    15
  16. laz[GT-I9505]    

    salam alikoum.

    renseigne toi bien pour chaque ses conditions.
    Certains pays demande a ce que tu sois associé a un local pour travailller en liberale. il detiendra 50%.
    Cela est risqué des histoires ont fuitées sur des expat notamment francais qui apres avoir pris leurs envoles se sont fait jeter comme des mals propre et les locaux ont pris tout les clients….il aura egalement le pouvoir de te donner l autorisation ou non de quitter le paus

    16
  17. Batoul[GT-S5839i]    

    Assalamu aleykum

    barakalawfikum pour ce partage, cela fait bien longtemps que je cherchais des témoignages plus pragmatiques, dénués de jugements
    ou d’ ostentation. Vous répondez à de nombreuses questions avec raison et simplicité et c’ est ce dont nous avons besoin.
    Qu’ Allah ta’ ala vous facilite.

    17
  18. Sianat    

    Baraka Llâhu fikum pour ce témoignage intéressant.

    18
  19. ben    

    Salam
    Les pays du Golf peuvent remercier la France pour les investissements engagés en faveur de ses jeunes diplômés qui partent faute de perspective et de justice sociale. En fin, bon vent à tous ceux et celles qui souhaitent partir vivre ailleurs.

    19
  20. Karim    

    Assalmou alaykoum,

    barakAllahou fiqh pour les commentaires critiques des internautes permettant de relativiser la vision idyllique de l’article.

    20
  21. taoufik [iPad 3]    

    Salam wa leykoum
    Je viens de lire l’article j’en ai eu des frissons etant dans le même cas et different pays je ne pouvais pas mieux repondre aux questions si ce n’est comme tu l’as fait mon frere .
    Qu’Allah te donne force et courage dans les bons et les mauvais moments …

    21
  22. laz[GT-I9505]    

    salam alikoum,
    Rien sur la prise d otage de footballeur francais au qatar…..?
    Une pensée pour nos freres musulman notamment zahir Belounis originaire du val de marne bloqué avec sa famille par ses employeurs qui lui refusent de lui rendre son passeport….

    22
  23. Eskee    

    Salam Aleykoom

    J’ai été touché par le souci qu’à Badubai d’être connecté au dine ! MashaAllah ! Il est important de garder Dieu en tête pour ne pas devenir un vulgaire adorateur du dinar et du dirham ( ou de l’euro, du dollar, du riyal ou que sais-je encore)…. Alhamdoulillah Rabbil alamine!

    23
  24. Farasha    

    Salemoualeykoum

    Serait il possible d avoir le mail de badubai svp?

    24
  25. Line    

    Salam a tous,
    Article très intéressant. A vrai dire je suis tombée dessus par hasard au décours d’une recherche sur l’ibadisme.
    En effet, jeune convertie qui cherche a approfondir sa foi, ce que j’ai observé de l’ibadisme sont des informations tres superficielles ou a visée historique. Tres peu de donnée sur la pratique. Mis a part cette notion tres présente de tolérance et de non violence (mais ceci-dit présente également chez certains pratiquants sunnites).
    Peut-être ce qui m’a le plus interpellée sont les témoignages des expat au Sultanat d’Oman. Et aussi parce qu’il est difficile d’être musulmane en France qui plus est quand vous êtes jeune convertie, blanche et « non assimilable » par ce fait a une réelle communauté…ou que tout simplement je recherche un monde un peu meilleurs.
    Merci de bien vouloir nous en dire plus s’il est possible sur ce qui vous a laissé perplexe quand aux pratiques ibadites et sur la coutume en général.
    Bien cordialement.
    Maa salama.

    25
  26. sofiane    

    Je vois que vous critiquez fort la france, les français. moi pour vous dire, c’est grace à la france que vous êtes bien installé la bas. vous ne seriez pas français, ou aviez pas fait des études en france, jamais vous auriez cette considération de leurs part. dites, vous plutot partir la bas, c’est parce qu’il y a de l’argent. si c’est pour l’islam, vous devriez partir pour l’Algerie, tunisie, etc etc, la bas aussi c’est musulman. Tout ça c’est hypocrite de votre part. et je le soutiens, et moi, je suis une personne qui veut partir la bas, parce que c’est mieux payé, par la suite revenir en france

    26
  27. badubai    

    @Sofiane.

    Salam. Vous avez tout à fait raison. Les français d’origine maghrébine sont plus respectés que les maghrébins. Aucun doute et je ne manque pas de dénoncer ça? Tout comme je ne manque pas de reconnaitre aussi les avantages en France. Je vous invite à relire calmement in sha Allah.

    Quant à mon « hypocrisie » ou ma réelle motivation de vivre au Qatar pour « l’argent » ou encore « si j’avais voulu l’Islam je devrais partir en Algérie, tunisie etc etc » je vous laisse seul responsable de vos interpretations. Et à l’appreciation du lecteur. Je suis responsable de ce que je dis, ce qui est déjà grave. Pas la façon dont je serai compris. Wa Allahou a’lam.

    Salam

    27
  28. bent ba    

    Salem aleykoum, je comprend pas d ou vient cette idee que les passeports sont detenu par les employeurs des notre arrivé, perso mon passeport est toujours en ma possession. Apres effectivement il faut une autorisation pour quitter le territoire et on peut trouver sa inadmissible mais je pense que si on decide ( ou plustot si on a l opportunité ) d aller la bas et bien on accepte  » cette règle ».

    28
  29. ben    

    salam,

    merci beaucoup frère pour ces éclaircissements.

    moi bientôt incha allah je ferai hijra vers un des pays musulmans obligations pour tous musulmans de faire hijra. mais je ne voudrais pas me retrouver sans emploi sur place je suis juste diplômé de la 6ème secondaire(belgique). je suis aussi diplômé entant qu’entraîneur de football UEFA A y a t’il une opportunité dans ce millieu(football) la je te remercie de ta réponse.

    salam

    29
  30. Selma    

    Salam aleykoum,

    Certains commentaires sont pathétiques, inspirés d’ignorance et de jalousie.

    Témoignage réaliste, une vue sur le Moyen Orient intéressante, merci pour tout cher frère

    ps : dans un commentaire, j’ai bien aimé « qu’Allah préserve Dubaï » je crois que c’est un peu trop tard lol..

    30
  31. Ibrahim Djamaludine    

    Très beau témoignage. Le frère n’a pas perdu le nord. Rare sont ceux ayant franchit le pas vers ces pays sans tomber dans une certaine ostentation. Mais comme lui, j’aurai opté pour ces pays par rapport à une sécurité qu’on ne retrouve pas chez nous, ou, qui se fait rare.

    Longue vie à Al Kanz.

    31

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE