Zakat al-fitr : des familles en ont bénéficié en nature

Par Al-Kanz

Une association a décidé de revivifier une sunna délaissée en permettant à des familles après ramadan de bénéficier de la zakat al-fitr sous forme de denrées alimentaires.

ab-soona

Après le mois de ramadan, les musulmans s’acquittent d’un impôt purificateur la « zakat al-fitr » que l’on traduit parfois par « aumône de la rupture ». Cet impôt, outre sa dimension purificatrice, a vocation à soutenir les pauvres afin qu’ils profitent eux aussi de l’aïd al-fitr et ne se retrouvent pas démunis en ce jour de fête.

Comme nous le rappelions dans un précédent article, la zakat al-fitr est une obligation pour toute personne qui a de quoi manger pour un jour et une nuit et qui possède un surplus de nourriture. La charge revient au chef de famille qui s’en acquitte selon un montant ou une quantité que détermine la composition de son foyer. Un père de famille, marié et ayant cinq enfants à charge, payera la zakat pour lui, pour son épouse et pour ses cinq enfants.

Selon un montant ou une quantité, car il y a en la matière deux écoles : on compte d’une part ceux qui considèrent que la zakat al-fitr ne peut être donnée que sous forme de denrées alimentaires, d’autre part ceux qui pensent qu’il est possible de s’en acquitter en donnant de l’argent. Les deux avis sont respectables et à respecter.

Cette année, une toute nouvelle association, AB Soo’na, a décidé de revivifier une sunna, celle de la zakat al-fitr octroyée sous forme de denrées alimentaires. Son action a permis d’offrir près de 10 000 euros en bons de 50 euros, soit près de 200 bons d’achat, qui ont été données à 87 familles. Plus de détails sur le site d’AB Soona : bilan zakat al-fitr et en vidéo.

Visitez le site d’AB Soona : www.soona.fr.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Ibn Adam    

    essalam alaykoum,

    En fait, on ne peut pas vraiment dire que cette association a revivifié cette sounna, car alhamdoulillah elle est mise en pratique depuis l’époque du prophète (sws).
    Cette sounna n’a jamais disparue meme si beaucoup de gens, notamment en France, l’acquitte en argent. Il existe des mosquées qui ont toujours fait un rappel sur cette sounna se basant sur les fatwas des savants tels que Shaykh AL Othaymine, Shaykh Albani, …

    wa essalam

    1
  2. bensafia    

    salam depuis sa creation la mosquee de Wattrelos dans le nord organisons la collecte de denrées alimentaire et non de l’argent ceci est fait en collaboration avec la mosquee de hem et d’une de Roubaix donc ca n’est pas une nouveaute

    2
  3. AB SOO'NA    

    Selem alikom,

    En tant que président de l’association AB SOO’NA, je remercie le frère d’al Kanz pour son article sur notre association.
    Pour répondre aux quelques commentaires postés, bien entendu, nous ne prétendons pas être les seuls à faire vivre cette sunna, et nous sommes heureux de voir que beaucoup d’autres s’en préoccupe.
    Par « revivifié » il faut entendre que celle ci (cette sunna) est malheureusement délaissée au profit de la solution de facilité, qui consiste à s’acquitter d’une certaine somme d’argent.
    Solution de facilité pour beaucoup et véritable contrainte pour d’autres, qui ne savent pas à qui distribuer de la nourriture.
    C’est dans ce cadre que l’association, comme beaucoup d’autres, s’est chargée de la distribution de la zakaat en denrées alimentaires.

    Et Allah est plus savant.

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE