L’islamophobie, avatar d’un racisme « imperceptible, donc socialement acceptable »

Par Al-Kanz

Dans une tribune publiée dans le Monde, Thomas Deltombe revient sur l’utilité de l’islamophobie comme avatar d’un racisme « socialement acceptable ».

Thomas Deltombe, éditeur et journaliste, signe une tribune qu’il faut absolument lire sur l’islamophobie utile, avatar d’un racisme « imperceptible, donc socialement acceptable ». Extraits.

L’événement qui peut être considéré comme l’acte de naissance de l’islamophobie en France s’est produit en janvier 1983. Confronté à un vaste mouvement social dans une industrie automobile en crise, le gouvernement « socialiste », décidé à ne rien céder aux ouvriers, discrédita les grévistes, dont beaucoup étaient immigrés, en les assimilant aux mollahs iraniens. « Des grèves saintes d’intégristes, de musulmans, de chiites! », s’enflamma le ministre de l’intérieur.

[…]

Car telle est la fonction de l’islamophobie: encoder le racisme pour le rendre imperceptible, donc socialement acceptable. C’est cette machine à raffiner le racisme brut, lancée par les socialistes en 1983, qui tourne à plein régime depuis trente ans, à gauche comme à droite. On ne parle jamais de « bougnoules » à la télévision et dans la presse, et assez peu d’Arabes et de Noirs.

Pour lire la tribune dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : Une idéologie rance et raciste abritée derrière un masque humaniste



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Abdel [iPhone 4S]    

    C’est indéniablement à la mode ce sujet, un peu beaucoup grâce à AlKanz, merci. Mais je ne pense pas qu’un énième pavé pondu par un énième « intellectuel » contribue à améliorer les choses pour la communauté musulmane. Il faut cesser ces débats hypocrites. Les politiques continueront à s’essuyer d’une manière ou d’une autre sur nous musulmans, c’est indéniable.

    1
    • NEB    

      Salam alaykoum.

      Cet « énième intellectuel » comme vous dites, a notamment écrit et publié le livre « L’islam imaginaire : la construction médiatique de l’islamophobie en France (1975-2005) » en 2005. Oui, en 2005. Que cela n’ait pas amélioré la situation des musulmans en France est fort possible, il n’empêche que le devoir de chacun est de faire de son mieux pour œuvrer à une société meilleure. Cet « énième intellectuel » en fait assurément plus que bon nombre d’entre nous…

      1.1
  2. Ya Ya[GT-I9300]    

    Bon article ! À lire les commentaires qui en découlent ça me donne de plus en plus l’envie de me casser. mais le prophète Mohamed ( salla Allahu alehy wa Salam ) ne nous a-t-il pas enseigné la patience. Wa Salam aleykum

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE