Ma vie, mes études : Nadia, interne en médecine

Par Al-Kanz

Ma vie, mes études. Nadia, jeune interne en médecine, a répondu à nos questions.

ecole de medecine
©marko8904

Ma vie, mes études. C’est le nom que nous avons donné à une nouvelle série d’articles que nous aimerions partager avec vous. Plus précisément des interviews. L’idée est de donner la parole à des étudiants, de préférence en fin de cursus, ou à des anciens étudiants afin qu’ils partagent leur expérience et ainsi montrent et démontrent aux plus jeunes qu’il est possible de choisir telle filière, telle discipline, pour exercer tel métier quand on est musulman en France. Aujourd’hui, c’est avec Nadia, une jeune interne en médecine qui a bien voulu inaugurer cette nouvelle rubrique.

Al-Kanz : Pourriez-vous expliquer à celles et ceux qui ne savent pas exactement à quoi cela correspond ce que signifie « interne en médecine » ?
Nadia :
Les études de médecine sont composés de trois cycles. Le premier cycle correspond à la première année et la deuxième année de médecine. Le deuxième cycle correspond à la troisième jusqu’à la sixième année. Le troisième cycle correspond l’internat. Pour être encore plus claire, à partir de la quatrième année de médecine appelée DCEM2 (deuxième cycle des études médicales 2), on est externe, on passe la moitié du temps à l’hôpital et l’autre en cours. Ensuite après le concours de fin d’étude, on accède à l’internat. Nous devenons médecins, mais nous ne sommes toujours pas docteur. Il faudra passer sa thèse et finir son internat pour ça. Lorsqu’on est interne, on passe tout son temps à l’hôpital. Tous les six mois nous changeons de lieu de stage.

Al-Kanz : Qu’est-ce qui vous a amené à des études de médecine ?
Nadia :
Depuis toute jeune, j’ai voulu m’orienter vers ces études. Quand je dis toute jeune, c’est vers la primaire. Je disais déjà que je voulais être pédiatre. Bon entre temps j’ai changé d’avis. Comme une vocation je dirais, je ne me suis jamais posé de question, c’était soit ça soit rien.

Al-Kanz : Le plus souvent, les enfants d’immigrés regrettent n’avoir pu être au fait des différentes filières existantes. Diriez-vous que vous avez été bien orientée au cours de votre scolarité ?
Nadia :
Je n’ai pas eu besoin d’être orientée, car je savais déjà ce que je voulais faire et j’étais déterminée. Je me rappelle juste d’une professeur qui me décourageait en me disant que je n’arriverais jamais à devenir médecin. Et une autre professeur qui essayait de me faire changer d’avis pour plutôt m’orienter vers une école préparatoire.

Al-Kanz : A quoi ressemble la vie d’une étudiante musulmane en médecine qui porte le voile ?
Nadia :
Je vais pas vous le cacher, ce n’est pas toujours facile. Pendant les premières années, il n’y a pas encore de difficultés. C’est quand commence les stages à l’hôpital que les difficultés commencent. A ma grande surprise, les difficultés se posent avec certains collègues et non avec les patients. On a pourtant tendance à penser le contraire. Le patient nous perçoit en tant que médecin ou étudiant hospitalier. Dès lors que nous sommes compétents et à l’écoute de ses attentes, les malades nous acceptent tel qu’on est. En revanche, les collègues, enfin certains, peuvent avoir des réflexions désagréables. On est parfois jugé sur ses apparences et non sur ses compétences.

Al-Kanz : Auriez-vous à nous raconter une anecdote heureuse en rapport avec votre voile ?
Nadia :
Il y en a tellement. Je vais essayer de vous raconter celle qui m’a le plus marqué. Je n’oublierai jamais le soutien de notre doyen de l’époque qui nous a permis de porter une charlotte de façon permanente. Il nous a toujours soutenu. Autre anecdote : je me rappelle d’une vieille dame algérienne musulmane, de plus de 80 ans, dont je m’étais occupée. Ce qui m’avait le plus touché, ce sont ses invocations lors de son départ, invocations qui d’ailleurs se sont exaucées.

Al-Kanz : Et au contraire une anecdote malheureuse ?
Nadia :
Malheureuse c’est un bien grand mot. Je dirais désagréable et encore… C’est les réflexions de collègue du genre « t’as des poux », parce que je portais une charlotte. Ou bien « Laura Ingalls » [nom d’un personnage d’une célèbre série américaine, NDLR], mais encore ça ce n’est pas méchant. Des petits pics comme ça au quotidien. Rien d’important.

Al-Kanz : Pour finir, que conseilleriez-vous aux jeunes filles qui veulent entreprendre des études de médecine ?
Nadia :
De bien réfléchir avant de faire ce choix. Il faut se mettre dans la tête que l’on part dans un long et périlleux périple de neuf ans ou plus si on fait une spécialité. Je tiens aussi à casser le mythe de « c’est la première année le plus dur. Après ça va ». Ce n’est pas vrai, c’est de pire en pire chaque année. Ce sont des études difficiles et ça demande beaucoup de sacrifices, surtout pour une femme. Si en plus de ça vous êtes voilée, réfléchissez encore plus, car votre parcours pourra – ou non – être encore plus difficile sur le plan moral. Ce n’est pas toujours facile de toujours devoir se justifier, toujours devoir prouver plus que les autres ses compétences. C’est comme si nous n’avions pas le droit à l’erreur. Quand vous aurez pesé le pour et le contre, prenez enfin votre décision, mûrement réfléchie. Si j’ai tenu autant d’années, c’est que c’était une vocation sinon je ne pense pas que j’aurai continué. Pour moi, le chemin a été long et éprouvant pour diverses raisons, mais al HamduliLlah (louange à Dieu), j’en vois bientôt le bout in cha’a-Llah.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (44 commentaires)

  1. Amigos    

    Bravo Nadia je te soutiens dans ta démarche de vouloir sortir du R et je penses que tout les gens comme moi qui sont au RSA te soutienne !!!

    1
  2. Sofia[GT-N7100]    

    selem aleykoum.

    Barakallah oufik pour ce message. Je suis infirmière et je souhaite simplement que le plus dur vient des collègues de travail et on pas des patients. parfois ce sont même les près des patients qui, involontairement, nous rappelle pourquoi nous avons choisi l’hôpital comme lieu de travail.

    courage à celles qui s’oriente vers ces métiers.

    Selem aleykoum.

    2
  3. linda[GT-I9100P]    

    bravo !!!! bonne continuation …

    3
  4. imad[HTC One]    

    Machallah rien à dire

    4
  5. Une soeur    

    As salam alaykoum masha Allah à notre soeur Nadia qu’Allah lui facilite ! Je suis externe (M1 appelé anciennement D2) et c’est clair que c’est à l’hôpital que ça peut s’avérer compliqué. Je ne porte pas encore le voile (qu’Allah nous facilite à toutes) ce que je peux dire à toutes celles qui veulent faire médecine n’hésitez pas si c’est cela que vous voulez faire, chacun peut y arriver grâce à ALLAH !!

    ps : Ce n’est pas la 1ere année la plus dure, je confirme !!!

    5
  6. Kmel [iPhone 4S]    

    Continue ma sœur je te souhaite bcp de courage ! Et prends soin de nous !

    6
  7. dr biza[GT-I8190N]    

    je trouve que vous (Nadia) exagérez un peu. je suis également médecin et ait fait mes études sur Paris. effectivement on ne manque pas de vous rappeler que le hijab est un boulet qui pourrait vous faire couler… mais hamdoulilah quand on passe la première année c’est quand même les vacances jusqu’en dernière pour le concours de l’ecn. il faut motiver nos frères et soeurs à se lancer dans ses études il faut juste de la rigueur et beaucoup de motivation. je ne dis pas que c’est simple les gardes réviser tous les week end…. on est couper du reste du monde. et puis il faut noter que le corps médical est assez rigide et j’ai plusieurs amis noirs africains qui ont subit le racisme anti noir pendant leur cursus

    7
    • Latifa B    

      Salam aaleikoum.

      Le dêbut de votre message est un peu en contradiction avec la fin. C’est peut être les « vacances » en 2ème année et peut être la 3eme mais plus après! Sauf si vous préparez l’ecn en quelques mois…

      7.1
    • batata    

      Salam,

      Un étudiant en médecine aujourd’hui ne vit pas vraiment la même chose qu’un étudiant d’il y a 8-10 ans.
      Suffit de voir l’évolution de l’image de l’Islam dans les médias pour le comprendre.

      Moi aussi je peux dire qu’étant plus jeune, je ne connaissais pas le racisme. On pouvais faire l’aïd sans pb, porter le voile était plus facilement acceptée.
      Mais aujourd’hui, avec le matraquage médiatique et l’incapacité de bcp de s’instruire en dehors des meRdias, les choses sont toutes autres.

      7.2
  8. Nora[HTC One]    

    MachaAllah !! Qu’Allah te facilite la fin de tes études ainsi que la suite de ta carrière.

    8
  9. Manssour[GT-I9300]    

    qu’Allah t’ouvre les portes et te facilite les épreuves

    9
  10. FRINGADINE    

    Es selem aleikum,
    Je suis ravie de savoir que des sœurs et des frères se lancent dans ces branches car on est ravie de tomber sur eux à l’hôpital.
    Qu’ Allah facilite votre carrière.

    10
  11. Nessy    

    Salamou aleykoum,
    Mach’allah la soeur a un beau parcours qu’Allah lui facilte la suite inch’allah.
    Cependant je trouve cet article assez démotivant pour les personnes qui souhaitent entamer des études de medecine, je ne minimise pas les difficultés rencontrées pas la soeur mais une once d’espoir et d’encouragement n’aurait pas fait de mal à mon avis.Notre oumma a grandement besoin de cadres dans tout les secteur, encore plus dans le secteur médicall où nos soeurs ont beaucoup de difficultés parfois à trouver ne serait-ce qu’une femme medecin, et encore plus de difficultés à trouver une femme medecin musulmane. Il faut inciter nos enfants à faire de longues études, il n’a y qu’avec ça qu’on pourra avancer inch’allah.
    Je vous encourage à poursuivre cette serie qui est trés interessante mach’allah.
    Fi amanilah

    11
  12. Mimi    

    Salam alaykoum.

    Je suis également médecin et voilée. Pour être sortie du cursus universitaire il y a peu je confirme ce que la sœur dit.
    Je n’ai jamais eu aucun problème avec les patients qui ont toujours accepté mon hijab sans problème, par contre la difficulté principale c’est l’attitude de certains collègues, pour ma part surtout des femmes qui ne supportait pas de voir une femme voilée sur leur lieu de travail. Je n’ai jamais eu de réflexions directes mais on ressent clairement qu’on n’est pas la bienvenu et qu’on est simplement tolérée.

    Je confirme également que la 1ère année n’est pas la plus dure, que c’est un investissement quotidien et qu’il faut forcément faire certains sacrifices pour y arriver. Je ne pense pas que la sœur soit excessivement négative, simplement elle essaye d’être pragmatique et de montrer tous les aspects du métier pour que celles et ceux qui envisage de se lancer dans ces longues études le fasse en connaissance de cause

    12
  13. dsmax [iPhone 4S]    

    Salam
    Ce n’est pas vrais on a 3 femmes médecin dans la famille, elles sont voilées , et tous ça passe bien sans difficulté énorme

    13
  14. Sandra    

    Salam aleyki ma sœur !! Ma cha Allah ca me fait vraiment trooop plaisir qu’il y ait des filles comme toi qui en soit arrivée là. Qu’Allah te facilite puisqu’on m’a raconté également que c’était dur par rapport au hijab. J’aimerais travailler dans la santé comme toi et c’est bien d’avoir des exemples de sœurs qui ont réussi. Nous sommes voilées et nous pouvons au même titre que les autres réussir même si on doit travailler encore plus.

    14
  15. muslima    

    Macha’Allh. Allah yahfadhak ya benti (si je peux me permettre), Allah y wafiqak.

    15
  16. Sage-femme    

    A dsmax: el hamdoullilah si ça s’est
    bien passé pour les 3femmes voilées de votre famille.Peut-être sont elles + âgées? Et n’ont donc pas connu les années noires de l’islamophobie qu’on traverse actuellement? Ou peut-être ne sont-elles pas passées par la même ville que Nadia,dont je connais très bien les hôpitaux,la population,le personnel,et pour lequel je peux témoigner du climat fort Islamophobe qui y règne.
    Je me rappelle notamment un stage au cours duquel les infirmières de bloc opératoire critiquaient,ne sachant pas que j’étais présente,le voile islamique,en disant mot pour mot: »il y en a de + en +!ca fait peur! » Ou encore cette sage-femme qui voulait faire un signalement à une patiente en jilbab,pensant qu’elle était battue par son mari(cliché:voile=soumission=domination de l’homme etc).. Et c’est bizarre,mais les 2seules filles voilées de ma promo ont dû arrêter leurs études..(A l’époque je ne le portais pas encore… Ce pourquoi je n’ai pas été « éjectée » comme les autres..).Leurs stages se passaient très très mal…Et la professeur ne pouvait pas les supporter…
    Du coup elles ont eu la pression jusqu’à poser leur démission..(bien-sûr il fallait ke ça soit « propre »,on ne pouvait pas les « virer » sans leur consentement..).
    Heureusement pour Nadia,ceux qui ont choisi la filière médecine avaient un doyen très ouvert et compréhensif! Sur lequel ils pouvaient s’appuyer..Un ami à mon frère lui avait même demandé avant de débuter le semestre si ça le dérangeait qu’il vienne avec son turban et sa djellabah.. Le doyen l’avait rassuré en lui disant qu’il pouvait venir habillé comme il veut,qu’il ne dérangeait personne..
    Mais bon,pour les stages,je confirme,Nadia n’est pas tombée sur un hôpital avec un personnel ouvert,et a dû faire face certainement à bcp de difficultés du fait de son voile…Et chapeau à elle,machaallah,d’avoir tenu le coup!!! Je me rappelle comme si c’était hier,le jour des résultats… La 1ère fille voilée à descendre les marches de l’amphi en choisissant MÉDECINE. Quelle fierté!!! :))

    16
  17. fai[GT-I9100]    

    salem a’laykom.

    félicitations ma soeur. que Allah te facilite pour la suite wa ajma’in.
    Je pense qu’il faut quand même dire que quand on veut on peut. chacun ses épreuves. Il faut pas s’en arrêté aux malades (racistes).
    faites votre vie. C’EST ALLAH QUI DONNE. Remettez vous en à Lui!

    17
  18. Oumm    

    salamu’alaykum

    Un témoignage de réussite qui nous prouve que toutes les portes ne sont pas fermées pour les musulmanes, j’en remercie pour cela l’auteure et lui souhaite le meilleur pour la suite.
    Ceci dit, en me mettant un instant dans la peau d’une jeune musulmane qui serait tentée par de telles études, je serais quelque peu découragée à la lecture de ce témoignage. Oui, il faut rappeler que ce sont des études longues, des études qui exigent du travail, de la rigueur et du sérieux. Mais énumérer de cette façon tous les obstacles qui se posent devant elles (études difficiles, femme, voilée) sans terminer sur une note positive, c’est peut-être achever de décourager des jeunes filles qui sont déjà poussées par ailleurs à renoncer à des études soit-disant « incompatibles avec leur pratique religieuse », alors même qu’elles en ressentent les capacités.

    18
  19. rebeu 93    

    Salam Alaykum
    Ancien etudiant en medecine, je sais de quoi elle parle…bon a la difference que je suis un mec donc pour un boulehya c’est moins dur qu’avec le hijab.
    Peu importe que ce soit medecine ou autre, je recommande à tous les musulmans et toutes les musulmanes jeunes de faire des longues études, ya que comme ca qu’on s’en sort, qu’on se fera respecter. Et le pire c’est qu’on peut toujours trouver sa voie et s’éclater en étudiant

    Coran sourate 58 verset 11
     » Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. Allah est parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. »

    Au boulot les minots :) et au plaisir de lire de nouveaux billets de ce genre !

    Que Dieu vous guide, Salam à toutes et tous et que Dieu facilite Nadia et nos soeurs dans des situations similaires

    19
  20. Interne hijabiste    

    Salam a3likoum,
    Je suis interne en médecine générale et je viens appuyer les propos de nadia et vs remotiver. Equilibre entre crainte et espoir tjs…
    Moi j’aurais voulu qu’une nadia me dise toutes ces choses en sortant du bac. Le lendemain des résultats du concours une dernière année ns avait lancé « fuyez avant qu’il ne soit trop tard » et la j’étais juste tétanisée pcq j’allais vers l’inconnu.
    Alors la moi d’aujourd’hui voudrait dire à la moi d’hier ne t’inquiète pas c’est ton mektoub et « Allah n´impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité »
    Dc c’est pas pr décourager les gens ms tt le monde n’est pas fait pr 10 ans d’études prenantes et 2 concours de la mort (ou même ton père a envie de pleurer en t’y accompagnant) dc on veut juste vs préparer.
    Le 2e concours est 10x plus difficile que le 1er, 8000 personnes vs 2000 , 18 ans tt frais post-bac vs 24ans ac 6ou 7 ans de partiels chaque année en bagage.

    On a vu des gens arrêter à toutes les étapes même très proches du but. Se rendre compte qu’on ne supporte pas la vue du sang, ou même les patients, après avoir eu la P1 c’est dommage.
    80% des inscrits n’auront pas le concours et auront perdu 2ans dc on s’inscrit en médecine pr l’avoir pas pcq on passait par là et qu’on a vu de la lumière…
    Ms si on a vraiment la vocation et une réelle motivation ca en vaut vraiment la peine pcq :
    1 On se doit de représenter la oumma dc on fonce et en tant que musulmans on se doit d’exceller.
    Encore plus en tant que femmes musulmanes (+/-voilées) pr montrer que l’islam veut que la femme soit éduquée et active dans la société. Muslima power !
    2 Pdt 10 ans vous allez étudier la création d’Allah et vraiment 3ajiiib ! Un rappel continuel.

    Ex le cours sur les grands brulés, au 2e degré (epiderme ) et au 3e (epiderme + derme ) on se dirait logiquement que au 3e degré on est « plus brulé » dc plus de douleur et non c’est le contraire pcq au 3e on a grillé les nerfs dc on est anesthésié. Et la tu comprends pq Allah redonnera une nouvelle peau encore et encore en Enfer … Et encore bien d’autres exemples.
    4 Ca va être éprouvant dc ca va me laver de qques pêchés
    3 je me lève le matin et toute la journée je sais que je vais aider des gens, si je mets la bonne nia je vais ramasser bien plus que mon salaire, alhamduLilah alhamdouliLah.
    Au total : Une science utile, – pêchés, + hassanates, au service de la oumma et de l’humanité.
    Qui dit mieux ?

    20
  21. Nadia    

    Salam aleykoum à toutes et à tous. Baraka Allahou fikoum pour tous vos messages d’encouragement, ça fait énormément plaisir. Amine pour vos douaas également. Je tiens à préciser qu’à travers cette interview, je n’avais aucunement l’intention de décourager les sœurs qui voudront s’orienter vers ce cursus incha Allah. Je voulais juste les informer des en éventuelles difficultés qu’elles pourraient rencontrer ou pas d’ailleurs. On est toujours mieux préparer à l’adversité quand on sait à quoi s’attendre. Désolé si mon discours paraît négatif, encore une fois ce n’était pas le but. Je suis la première à encourager les sœurs plus jeunes que moi que je rencontre à la fac à poursuite leurs études et à ne surtout pas lâcher. Qu’Allah facilite à toutes et à tous.

    21
  22. Abdel [iPhone 4S]    

    Merci pour tout ces commentaires, c’est très instructif. Bonne continuation à vous, je vous souhaite la réussite !

    22
  23. rebeu 93    

    @ Nasser :
    J’ai bossé dans un CHU où je voyais des soeurs en hijab avec leur blouse blanche ! T’as pas vu ca ?

    23
    • Nasser    

      @rebeu 93. Salam ‘alaykum. Je suis actuellement en stage, et non, les sœurs voilées ne peuvent pas porter un voile répondant aux critère du voile islamique dans ce service. N’en déplaise à certains, c’est un triste constat. Et le conseil sincère envers nos jeunes sœurs consiste à leur exposer « le pour et le contre », toutefois la vérité reste amère pour certains. Wallahu musta’an.

      23.1
  24. semcheddine69 [iPad]    

    Salam air likoum en tout cas moi wallah je suis grave toucher par le reussite de nos soeurs voilees encore plus que les autres car elles doivent eesuyer des remarques quotidiennes wallah sa me fait trop plaisir que vous reussissiez important pour notre communaute que des soeurs soient presentes dans la medecine toutes vos anecdotes sont machallah qu allah zawajale vous aide et aides nos futurs soeurs amine

    24
  25. Ahmed3    

    Désolé de ne pas apporter de valeur ajoutée au blog al-kanz ça doit être dur

    25
  26. Safia    

    Salam alaykoum
    Étant moi même interne en 8eme année de médecine, pratiquante mais non voilée , je comprends la note négative du commentaire de Nadia . Effectivement c’est un parcours long et semé d’obstacles mais ça en vaut la chandelle .le prophète sws n’a t’il pas dit « le meilleur d’entre vous est le plus utile à autrui  » et nombre de savants reconnaissent qu’après la science du coran , la medecine est une voie noble ? .. Allah n’a t’il pas dit  » celui qui sauve une vie à sauvé l’humanité « … N’y a t’il pas un hadith dans lequel le prophète sws explique que celui qui visite un malade aura 70000anges invoquant Allah en sa faveur ?.. Allah ajoute  » n’as tu pas visité ton frère malade, tu m’aurais trouvé auprès de lui « ?.. Et le prophète sws ajoute « cherchez la science même si elle se trouve en Chine « ?
    Lancez vous dans cette magnifique voie non seulement pour vous même avec tout le bien qui en découle mais aussi pour la communauté qui est en état de faiblesse actuellement.bismilleh!

    26
  27. mohamed    

    Une fois le concours passe ….. certes c est dure …. mais rare sont les filières qui offrent ce que médecine dentaire ou pharmacie proposent …. Et Oui … c est en quelques sorte les « vacances » .. … meme si ce sont des « vacances ». ultra studieuses ….. ou vous étés déconnectés du rrste du monde ….. Mais …. Au bout du « tunnel » …. Vous avez un bagage intellectuel et humain …. une vision scientifique transversale de la réalité qui vous entoure …. Vous étés polyvalent ….

    PS : pour ceux qui voudraient Faire de l argent pour l argent : un BTS force de vente suffit amplement …

    Demandez donc a ceux qui n ont resussi le concours …

    27
  28. soeur    

    Les réponses que Nadia a donné auraient été celles que j’aurais à mon tour donné si l’on m’avait interrogé sur mon quotidien en tant qu’avocat. Enfin à peu de choses près. Qu’Allah facilite la vie de toutes ces femmes qui ont voulu entreprendre de loooooooooongues études!

    28
  29. khayr in shaa Allah    

    Assalamou’alaykoum

    Félicitation aux soeurs et je leur souhaite la réussite dounia wa dine. Je crois que les études de médecines en France sont une référence.
    In shaa Allah que cela sera Lillah (je ne parle pas du salaire), au RU la santé des gens est un business, le système est horrible. Pour 30 minutes de consultation ils facturent 98 livres anglaises, ne parlons pas des examens etc. A côté de cela il y a les NSH gratuit mais les docteurs ne soignent pas, si vous tombez sur quelqu’un qui vous ausculte c’est déjà pas mal, même malade ils font trainer les examens et vous laisse souffrir.

    Ceci dit si je pouvais avoir les coordonnées d’une des soeurs pour des renseignements, pas pour devenir médecin mais pour moi-même, Al-Kanz est-ce possible ? (médecins, femmes et musulmanes, je pense qu’elles comprendront in shaa Allah)

    29
  30. doudou [iPhone 4S]    

    Bon courage dans vos études, notre communauté à besoin de gens comme vous. Merci. Salam aleykoum

    30
  31. Sandra    

    Salam aleykoum, comment avez-vous fait les sœurs voilées en 2e année pour le stage infirmier? Etant donné qu’on doit porter une tunique-tshirt et que je ne pense pas qu’on puisse couvrir ses bras. Pour ce qui est des stage, si on s’impose peut-on au moins garder un grand bandeau qui cache tous les cheveux? Mes questions concernent dentaire, médecine et pharmacie

    31
    • Rania    

      Salam aleykom! Sandra il faut que tu ailles voir le chef de clinique ou même le doyen pour lui demander qu’est ce que tu as le droit de porter sur la tête! Comme ça si le chef du service dans lequel tu tombera te fait une réflexion tu pourra lui dire que ce sont tes droits de porter telle ou telle chose. Par exemple La chef de clinique m’avait dit que j’avais le droit de couvrir tous mes cheveux avec le voile en le mettant « en arrière » c’est à dire en ne couvrant pas le cou.. J’ai une amie qui ne le savait pas du coup quand le chef de clinique lui a demandé de retirer son bandeau et de mettre une charlotte elle la fait ! Alors que c’était dans son droit (d’après la chef de clinique) de porter un bandeau… Qu’Allah te facilite! Et un conseil : sois/reste toujours pédagogue au cas où tu rencontres une difficulté par rapport à ça, réponds intelligemment et sois patiente :) Bon courage!

      31.1
      • soeur    

        Salam aleykoum rania et toutes les soeurs interne hijabiste comment avez vous pr les manche courte on ma dis que quand on soigne le patient on devait se mettre en manche courte. Baraka Allahu fikoum

        31.1.1
  32. LetudianteVoilee    

    Salam aleykoum Al kanz baraka Allahu fik pour le témoignage, pouvez vous continuer cette série que je trouve très interessante in sha Allah ? Surtout par rapport aux longues formations et comment les sœurs l’ont vécu ça serait très bien pour nous donner une idée de ce qu’on pourrait subir -ou pas- en tant qu’étudiante voilée.

    32
  33. nad    

    Salam alaykoum wa rahmatuLlah. Vous pourriez le dire ce qui nous est autorisé a porter durant nos stages. Est-ce qu’il est possible de faire ses stages a l’étranger ? Ou bien de se faire muter ? Pour rien ai monde je n’enleverai mon hijab char3i. Est-ce que ce ne serait pas mieux d’étudier au bled.

    33
  34. asoum    

    s’il vous plais je veux une explication sur les études médicales et les condition pour passer au concoure d’internat et ce qu’on a le choix de notre spécialité ou c’est selon le classement

    34
  35. soeur    

    As-Salamou’alaykoum warahmatuLLAH wabarakatuhu,

    je ne sais pas si la loi sur la « laïcité » en france est la meme qu’en belgique car j’ai a ce jour reussi mon concours de premiere année alhamdouliLLAH et je devrai sous peu effectuer un stage infirmier à l’hopital insha’ALLAH. Je suis voilée et j’aimerai avoir le temoignage de soeurs qui sont passées par la insha’ALLAH. Peut on gardee un bandeau qui recouvre tout les cheveux ? Ou une charlotte ? Baraka ALLAHu fikum

    35
    • Okhtokom    

      Wa aleykoum Salem wa rahmatouLlahi wa baarakatouh
      J’aimerais être en contact aussi avec des sœurs qui ont eu leurs concours ou qui sont en internant ou qui sont en première année . Ça serait super pour s’entraider , ect .
      Si on peux se contacter ça serait bien okhty ))

      35.1
  36. Oum Souhayla    

    Asalam aleyki’ oukhty, qu’Allah te facilite dans tes etudes.
    Je suis infirmière en IDF je sais a quel point c’est difficile, je suis confrontée quotidiennement a tes problemes, ceci étant nous les charlottes ne sont pas vraiment autorisées a moins de travailler au bloc…mais al Hamdoullilâh quand on croise des musulmans lors de soins ça me rejouie de savoir qu’on a pu avoir un impact pour aider la Oumma, c’est tout ce qui compte !!!

    36
  37. Ayat    

    Salam Aleykoum, j’aimerai savoir comment on fait a l’hopital pour le voile? est ce qu’on l’enleve? on a le droit a un turban et col roulé?

    37

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE