Alexis Corbière : « La laïcité est un rapport de force. Il n’y a pas de laïcité apaisée. »

Par Al-Kanz

Pour Alexis Corbière, secrétaire national du parti de gauche, « il n’y a pas de laïcité apaisée ». La laïcité est un combat contre les religions.

alexis corbiere laicite

Alexis Corbière n’appartient pas au camp de Claude Goasguen, qui a fait de son amour aveugle pour Israël la clé de voûte de son islamophobie. Non, Alexis Corbière est un homme « de gauche ». Conseiller de Paris, premier adjoint à la mairie socialiste du 12e arrondissement de la capitale et secrétaire national du parti de gauche, parti coprésidé par Martine Billard et Jean-Luc Mélenchon. Soit.

Contre le financement public de l’Institut des cultures d’islam

En avril 2013, Alexis Corbière expliquait sur son blog pourquoi il avait voté contre l’Institut des cultures d’islam, car financé en partie par des fonds publics. Nous ne pouvons à cet égard que le suivre. Il faut absolument et de toute urgence que plus un centime d’argent public ne vienne financer les projets de mosquées, comme c’est la tradition depuis des décennies dans toutes les villes de France, de droite comme de gauche : on finance les mosquées pour s’attirer la bienveillance des musulmans ; ce qui s’est jusque-là traduit par une allégeance des responsables de mosquées à l’édile pourvoyeur.

« Il n’y a pas de laïcité apaisée. » Alexis Corbière

Peu importe que l’élu, lorsqu’il est député, crache sur les musulmans quand il est à l’Assemblée nationale ou devant les micros des journalistes. Au niveau local, son clientélisme est utile. Il faut que cela change.

Pour le financement privé des lieux de culte

Ce sont aux musulmans et seulement à eux de financer leurs mosquées, comme l’écrivait en avril dernier Alexis Corbière.

Au PG, nous connaissons les difficultés que rencontrent parfois nos concitoyens musulmans. Nous connaissons et nous dénonçons le lourd climat malsain de suspicion qui pèse au dessus de chacun d’entre eux. Mais, les lieux de cultes musulmans qui se construisent ces dernières années, environ une dizaine par mois, le sont dans un total respect de la loi. C’est cela qu’il faut encourager et montrer comme exemple. L’alternative n’est donc pas : soit Islam des caves (comme m’a répondu avec morgue Daniel Vaillant) soit bricolage pour contourner la loi laïque.

Source : Alexis-corbiere.com : Pourquoi nous avons voté contre l’Institut des Cultures d’Islam (ICI)

D’une gauche dogmatiquement laïque

Pour autant, Alexis Corbière n’en est pas moins dangereux tant son dogmatisme laïque est martial. Lors d’une réunion publique, le secrétaire national du parti de gauche n’a pas caché sa conception liberticide de la laïcité, qu’il n’envisage non pas comme un principe d’apaisement, comme les politiques aiment à le répéter, mais comme un outil de coercition de la parole religieuse. La laïcité a vocation à mettre à l’amende les religieux.

Voici in extenso son propos que vous pouvez écouter en cliquant sur le lien suivant : Débat de la table ronde sur la laïcité et l’extrême droite.

« Je n’accepte pas que l’on dise qu’il y aurait un dogme laïque, les laïcards, la religion tel que cela a été dit, qu’au bout d’un moment on défendrait trop la laïcité, ça donnerait liberticide. Les amis n’utilisez pas ce vocabulaire. C’est le vocabulaire depuis un siècle des ennemis de la laïcité.
La laïcité est un rapport de force. Il n’y a pas de laïcité apaisée.

Dans ce pays, ça a mis des siècles à arracher à une religion qui avait une position dominante, qui était une religion d’Etat, et à lui arracher un pouvoir financier politique et religieux. La laïcité faut la défendre parce qu’elle veut être remise en cause par des gens qui eux effectivement veulent faire en sorte qu’il y ait une communautarisation, qu’aujourd’hui le libéralisme aille de paire pour seul projet de société de la religion de la religion de la religion pour expliquer les inégalités.

Le monde d’aujourd’hui est dégueulasse. Parce que le monde est dégueulasse, on vous propose une spiritualité qui vous dit ici c’est inégal, mais dans le ciel ça ira mieux. Ça a toujours été la ruse des religions. M…. Même si je défends la liberté de conscience (sic). »

Remplacez « laïcité » par « religion ». Revendiquez publiquement le droit à une religion de combat, une religion qui ne peut être apaisée. Essayez donc et comparez avec les réactions qu’il n’y a pas eu après les propos dogmatiques du militant du parti de gauche.

Alexis Corbière était assis à côté de Caroline Fourest, celle qui prise les doigts dans le pot de confiture a supprimé des mots dans le texte qui a consacré l’islamophobie médiatico-politique à partir de 2003.

Lire
– Islamophobie : quand Caroline Fourest supprime des mots dans son texte de 2003

– 2003-2013 : démasquée, Caroline Fourest enterre le mot « islamophobie »

Au fond, qu’attendre de mieux d’hommes politiques qui s’associent avec celle qui a été maintes et maintes fois démasquée ? Rien.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Mohamed    

    Salam,

    Merci pour ce rappel en période électorale. N’acceptons la laïcité galvaudée qu’on nous sert !

    En quelques mots :
    Agissons ! Attendre la bouche ouverte que l’on veuille bien y déposer des restes avariés pour s’en contenter c’est d’un autre temps !
    Passons du côté des cuisines, du service…
    Mobilisons nous !

    Lisons mais agissons surtout.
    Agir c’est contribuer à l’amélioration de notre quotidien commun par petites touches. Un exemple : Impliquons nous dans les conseils d’école. Je suis consterné de voir à quel point il est difficile de voir des parents d’élèves s’impliquer dans l’organisation de la vie de l’école.
    Les exemples ne manquent pas.

    Tu viens de lire cet article, tu te dis que ça suffit, tu veux changer le monde : c’est bien ! Mais que dirais tu plutôt de te fixer un objectif simple et atteignable pour lequel tu feras le nécessaire.

    Ce message n’est pas un coup de gueule, il est juste un rappel nous enjoignant à agir : cesse de passivité fataliste !

    1
  2. Ibn khaldun    

    Salam,
    Zzzzzzzzz,
    commencer par une onomatopée est plus perspicace en effet la soupe est servie elle n’ est pas bonne . Elle manque de sel . Alors chiche la fin des financements des édifices religieux ? Bon on commence par les synagogues où les églises construites avant la loi de 1905 ? J ‘ imagine déjà votre tête ! Quoi le contribuable athée que vous êtes paie pour entretenir des églises ? Grand combattant et sauveur de la République : je ne voterai plus jamais pour les cocos .

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE