Se dire « salafi », oui mais…

Par Al-Kanz

De jeunes musulmans s’autoproclament « salafis » et n’hésitent pas parfois à excommunier leurs coreligionnaires. Et pourtant.

Le Centre éducatif du palmier (www.centre-palmier93.fr) a mis en ligne l’intervention d’AbdelHay Abou Ishaq qui revient sur une gangrène qui touche la communauté musulmane depuis des années.

Notons que ce ne sont pas seulement ceux qui s’autoproclament « salafi » qui doivent entendre ce rappel. Qui parmi nous se lève pour prier la nuit ? Qui parmi nous lit le Coran dans son intégralité au moins une fois par an ? Qui parmi nous connaît au moins 2 hizb (le Coran en compte 60).

S’agissant du hadith évoqué, selon la suggestion fine de cheikh Ayyub, plutôt que de traduire par « menteur » les deux occurrences suivantes « kadhib » et « kadhdhab« , il est préférable de choisir pour « khadib » le mot « menteur » et pour « khadhdhab » l’expression « fieffé menteur », qui correspond pleinement au sens du mot « khadhdhab« .

Pour parler comme les jeunes, un kadhib est un mytho, alors qu’un kadhdhab est un gros mytho.

Addendum – 11h28. Ce que sheikh Fawzan dit.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (8 commentaires)

  1. sarhane [GT-N7100]    

    salem aleykoum
    je pense qu il faut bien se demarquer des innovateurs en precisant quelle voie on suit

    1
  2. abou idriss    

    Assalamoileykoum,

    se dire salafi ne veut pas forcement dire que la personne est parfaite c’est simplement être sur la bonne Aquida des pieux prédecesseur , je ne pense pas que la majorité des personnes qui se disent Salafi « se font leurs propre éloge »
    comme cheick Albani nous le fait savoir:

    Il y a des frères avec un bon manhaj qui n’autorisent pas que quelqu’un se dise « salafi », parce que c’est faire son propre éloge.

    Que dites-vous à propos de cela ?

    Cheikh Al-Albānī :

    Est-ce que cela a un lien avec la question : « Es-tu un croyant ? »

    S’il fait partie de ceux qui disent : « Je suis un croyant si Allāh veut », alors nous disons : « Je suis un salafi si Allāh veut. »
    Mais je crois qu’il ne sera pas d’accord avec cela non plus.
    Qu’en penses-tu ?
    Tu le connais…

    2
  3. sarhane [GT-N7100]    

    salem aleykoum
    je pense qu il faut bien se demarquer des innovateurs en prec
    isant quelle voie on suit

    3
  4. Amir abou Hafsa    

    Salam aalikoum,

    Comprenons par ce passage de notre frère AbdelHay ne veut pas souiller la salifya qui est pure insouillable…

    Mais il veut mettre en lumière, un problème de notre communauté qu’est : « La prétention ».

    Nous ne disons pas ne vous dîtes pas salafi ? ou dites vous salafi ? (question juridique sur lequel les savants divergent) mais plutôt que tu le prétends ou pas, marche sur les pas de nos pieux prédécesseurs par ton doge pure, ton comportement avec autrui, tes adorations au jour le jour, ton amour au prophète et ses compagnons… Et dans tout ce qu’aime Allah.

    Prends garde aussi à l’innovation et à ceux qui la propagent !

    Rapproche toi d’Allah chaque jour un peu plus !

    Et enfin que tu le dis ou pas, l’important est ce que tu es au près d’Allah et pas ce que tu prétends être aux yeux de tous !

    Moi je suis fière de dire que j’aime la salafiya et que j’espère être parmi les salafis, et qu’Allah pardonne mes fautes sur son chemin…

    Fin de citation

    4
  5. Bilal    

    Esselamu aleykum
    Est-ce que le mot Salafiyya apparaît dans le Qur’an et la Sunna? Si oui, pourriez vous me préciser les hadiths en question?

    5
  6. Sofiane    

    aSALAM aLAYKUM,

    Combien de pseudo salafis sont des salafis ? telle est la question mon cher Watson ^^

    6
  7. ali91[GT-I9300]    

    cette mode date depuis 1990 avant j’avais vu ça de ma vie mais il faut voir aussi le lien géopolitique avc l’Arabie saoudite

    7
Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE