Dictature en Birmanie : « Les gens qui regardent Pékin Express savent-ils tout ça ? »

Par Al-Kanz

Théophane Desvages, directeur de l’agence de voyage Écovoyageurs, revient dans une tribune sur le Plus du Nouvel Obs sur sa décision de retirer la Birmanie de son catalogue.

ecovoyageurs birmanie

Mercredi 16 avril, l’agence de voyage Ecovoyageurs prenait la décision de retirer la Birmanie de son catalogue, tout en regrettant que l’un de ses employés ait commis l’erreur de sélectionner cette destination, alors même que s’y commet un génocide systématisé.

Lire – L’agence de voyage Ecovoyageurs retire la Birmanie de son catalogue

Théophane Desvages, directeur d’Écovoyageurs.com, a publié hier une tribune sur le Plus du Nouvel Obs. Il revient sur sa décision de retrait de la Birmanie de son catalogue et, plein de bon sens, considère qu’il « serait irresponsable de [la part de M6] de ne pas montrer les problèmes du pays ». La chaîne de télévision n’a éthiquement pas le droit de montrer, à l’occasion de l’émission Pékin Express, de superbes paysages de la Birmanie tout en taisant les drames qui s’y déroulent. Extraits.

En tant que directeur d’une structure qui se veut respectueuse des hommes et de la nature, j’ai décidé de retirer provisoirement la Birmanie de mon catalogue, par solidarité avec les minorités ethniques persécutées dans ce pays.
[…]

Les touristes financent un régime militaire

[…]

Il se trouve que dans ce pays, la majorité de ces infrastructures sont possédées par la junte, qui n’est plus officiellement au pouvoir, mais qui a toujours des intérêts économiques importants dans de nombreux secteurs touristiques. Les voyageurs qui dorment dans les hôtels qu’ils possèdent ou qui utilisent leurs agences de voyages, financent donc leurs actions.

Il faut aussi savoir que pour construire des paysages de carte postale, la junte a déplacé des populations et a organisé du travail forcé. Nous ne voulons pas participer à ça.

M6 doit informer les téléspectateurs

La majorité des agences de voyages ne parlent que de la beauté du pays, sans évoquer la réalité de la situation. C’est probablement ce que va aussi faire l’émission « Pékin Express ».

Même si M6 est une chaîne de divertissement, ça ne doit pas l’empêcher d’informer les téléspectateurs. Ça serait irresponsable de leur part de ne pas montrer les problèmes du pays. Il y a trop peu de sensibilisation à ce sujet.

Sans le savoir, les touristes qui vont loger dans des grosses infrastructures vont reverser leur argent à la junte. Pour que le tourisme bénéficie à la population, les voyageurs devraient au contraire privilégier des petites structures locales indépendantes ou des agences de voyage responsables.

Pour lire l’intégralité de la tribune, cliquez sur le lien suivant : « Pékin Express », un tournage polémique : en choisissant la Birmanie, M6 a été maladroit

S’agissant de Pékin Express, M6 a décidé de continuer à blanchir le régime dictatorial birman en laissant croire aux téléspectateurs que la Birmanie est un joli pays où tout est beau.

Pour en savoir plus

Pékin Express 2014 : la 10e édition tournée pendant le génocide en Birmanie
Contre Pékin Express 2014 : M6 divertit les téléspectateurs et sert la dictature birmane
– Génocide en Birmanie : Reuters reçoit le prix Pulitzer
– Sur M6, « Birmanie : silence, on tue » : mais, ça c’était avant…
– Ceci n’est pas Pékin Express, mais bien la Birmanie



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE