Massacre en Syrie : « Je pleurerai plus tard sur la destruction des sites culturels syriens »

Par Al-Kanz

On nous parlera de pudeur. On nous dira que ces images font mal, qu’elles blessent, qu’elles heurtent celui qui les regarde.

On nous reprochera d’avoir publié, qui plus est en une du site, la photo de ce charnier. On nous dira, comme l’on nous a déjà dit notamment sur Twitter, qu’il n’est pas utile de publier de telles images.

On nous dira que tout le monde sait ce qu’il se passe en Syrie. On nous dira qu’il est irrespectueux pour la mémoire de ces morts de les exposer ainsi publiquement.

On nous parlera donc de respect. On nous parlera de pudeur. On nous dira que ces images font mal, qu’elles blessent, qu’elles heurtent celui qui les regarde.

Pas de telles images en une, pas de telles images sur le site, pas de telles images sur le net, pas de telles images dans nos vies confortables ici en France dans un pays en paix, dans un pays où être musulman n’est certes pas toujours confortable, mais n’est pas une condition suffisante pour perdre la vie. Etre musulman en France n’est pas mortel.

A contrario, il y a un risque létal à être musulman, à être sunnite dans la Syrie du tyran Bachar Al-Assad. Etre musulman sous ce voyou sanguinaire peut être fatal. Etre sunnite est mortel. Des enfants ont été froidement assassinés. Des femmes, des hommes, des papas, des frères, nos frères, nos mamans, nos soeurs.

« Aimer pour Allah, c’est aimer quelqu’un que tu n’as jamais vu », rappelait le prédicateur Eric Younous. Ces morts, nous les aimons. Ces morts, nous devons les aimer. Nous les aimions vivants, sans jamais les avoir vus. Nous les aimons morts et nous les regardons, comme nous regarderons toutes les malheureuses victimes à venir.

Nous les regarderons de nos yeux aveugles. Nous les regarderons de nos coeurs endurcis. Nous les regarderons pour leur demander pardon. Nous les regarderons pour espérer leur clémence. Nous les regarderons et nous pleurerons. Nous pleurerons sur notre sort et non sur le leur. Nous pleurerons de notre indifférence coupable.

« Aimer pour Allah, c’est aimer quelqu’un que tu n’as jamais vu », Eric Younous.

Et nous implorerons encore leur pardon. Pardon d’avoir été absents. Pardon d’avoir perdu nos consciences, pardon d’avoir détourné nos regards, pardon d’avoir invoqué une impuissance à changer leur situation, là où ils nous demandaient simplement de prier pour eux, de leur offrir amour et empathie. Ils voulaient mourir avec le coeur plein de notre fraternité. Ils voulaient mourir avec le souvenir de ces musulmans qui en France vivent dans la paix, mais pleurent les leurs dans la guerre. Ils voulaient mourir lovés dans l’amour que nous devrions avoir pour eux. Ils sont morts seuls, massacrés.

Nous les aimons morts et nous les regarderons pour que nos yeux le jour du Jugement témoignent contre les ordures qui les ont assassinés. Nous les aimons morts et nous les regarderons pour être les témoins d’une gigantesque épuration qui dure depuis trop longtemps. Nous les aimons morts et nous les montrerons pour déchirer ce voile de pudeur qui couvre nos consciences pour en dissimuler la laideur de notre indifférence..





Ignace Leverrier, ancien diplomate, chercheur arabisant, qui tient un blog sur la situation en Syrie (http://syrie.blog.lemonde.fr), a rendu ce soir un peu de leur dignité à ces enfants, à ces parents, à ces innocents morts d’être musulman. Qu’il en soit publiquement remercié.

Qu’Allah nous pardonne notre insouciance et qu’Il soigne nos coeurs malades.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. Lila [iPhone]    

    Un des plus poignant article que j’ai lu. Al kanz, ton engagement me touche au plus profond de moi. Ton engagement par ton témoignage, tes recherches, ton travail faramineux sont inimaginables par ceux qui te lisent. On sent à travers tes articles un degré d’exigence extrême qui ne nous permet pas, nous lecteurs, de critiquer ces articles quelques soient nos avis.

    1
  2. zaman[GT-S7560]    

    salam alaykoum. je suis profondement triste (pr nos freres et soeurs muslim) je n ai pas peur de le dire que je ne peux me retenir en voyant ce Massacre impuni de l europe qui en est complice ,qui n a pas honte. et qui *oublie* de mediatiser une affaire plus qu importante.que l on prefere faire passer nos freres pour des sauvages pdt des semaines pour monter la tete des gens. …

    2
  3. wass [iPhone 4]    

    aoudou-billah-mina-sheitan-rajim- k Allah le
    Maudisse lui et son armée ! jsui choquée écœurer y’a ALLAH pardonne nous d être des spectateurs devant ce drame ! Y

    3
  4. Raja [iPhone 4]    

    As-salamou alaikoum,
    Baraka Allah u fik pour votre article .. Très touchant… Article qui nous fait voir la réalité de notre insouciance

    4
  5. ali hassan    

    j’ai juste trop mal au fond de moi , je ne sais quoi faire pr eux j mal!! ya Allah ansourhoum ya rab al alamine :'(

    5
  6. nur [iPhone 4]    

    Es selam aleykum aidons les agissons nous tous frères et sœurs musulmans du monde entier

    6
  7. Z[SM-N9005]    

    BaarakAllahoufik de m’avoir envoyé au lit avec des larmes
    on devrait se réveiller nombreux en plein milieu de la nuit et invoquer Allah azawajal pour nos frères et Contre les alaouites qui sont les frères de sang des sionistes depuis Abdullah ibn saba

    7
  8. abouayoub[Archos 40 Titanium]    

    salam
    il faut au contraire diffusé un maximum. on nous a bourré le crâne avec leur photos et films sur la shoah 70 ans après et avec leur devoir de mémoire. pour nos frères et soeurs en Syrie et ailleurs c est un devoir de savoir.
    wa choukran. salam

    8
  9. naila[SM-N9005]    

    Qu’Allah leurs ouvre toutes les portes dans le plus haut degré paradis. Amine

    9
  10. Ayla    

    C’est pour ça que je vous aime d’un amour sincère akhi. Vous ne vous contentez jamais d’écrire des articles de pure dénonciation. Vos mots sortent toujours du coeur et c’est pourquoi ils nous touchent toujours au plus profond de notre humanité, et de notre foi.

    Car plus que de l’impuissance ou de la pitié (et au contraire c’est de l’admiration que nous devons avoir pour le peuple syrien dont le courage et la détermination semblent inépuisables), c’est une honte coupable que nous ressentons aujourd’hui, et ô combien est-elle justifiée.. Quoi que nous faisons, nous ne ferons jamais assez pour nos frères et soeurs qui se font massacrer en silence depuis maintenant trois longues années, parfois sans provoquer autre chose en guise de réaction que des remarques indécentes et profondément dégoutantes sur le « respect dû au mort ». Quand vous décidez de taire la souffrance de vos frères et soeurs, c’est votre respect qui est mis en jeu, pas celui du peuple syrien, qui reste intact.

    10
  11. salman al farisi [iPhone]    

    Qu’Allah me pardonne car hier j’étais en train de me plaindre en mangeant un bon repas de ne pas avoir fait mon chiffre, alors que mes frères et sœurs en islam se faisaient sauvagement assassinés… Et ça dans le monde entier! J’ai honte! Merci pour votre image qui est un rappel pour ma petite personne!

    11
  12. NourG [iPhone 5]    

    السلام عليكم
    On est dans nos petites vies tranquilles , sans vrais tracas , on ne se rend pas compte de ce que certaines personnes endurent pendant que nous nous lamentons pour des broutilles .
    Merci pour ce bref aperçu de la vie de ces personnes , qu’Allah les récompense à la hauteur de leur épreuves . Même en voyant cela nous n’imaginons pas une seconde ce que c’est que de vivre en voyant des tableaux tels que celui ci chaque jour , à fortiori lorsque ces individus sont nos mères , nos pères , nos frères ou encore nos enfants .

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE