LIFE : « c’est une responsabilité devant Allah que d’appeler à collecter de l’argent »

Par Al-Kanz

Quatre ans après le Projet 99, l’ONG française LIFE revient avec de nouveaux projets et de la mâturité. Interview de son président.

LIFE_workshop 9 mars 2014
Workshop LIFE, mars 2014

L’association LIFE, qui s’est fait connaître au grand public en 2010 avec son Projet 99, est de retour, plus matûre, avec des projets plus ambitieux. Interview de son président.

Al-Kanz : après une longue période de silence, LIFE est de retour. Pourriez-vous au préalable pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas présenter l’association ?
Abdalkarim :
LIFE est une association de solidarité internationale dite « de développement » qui agit en faveur des minorités musulmanes qui vivent dans des pays majoritairement non musulmans.
Le développement consiste à travailler avec les populations locales pour qu’elles accèdent à une autonomie matérielle, spirituelle et religieuse. C’est un travail de bâtisseur qui s’inscrit sur le long terme. Pour LIFE, l’aide matérielle n’est qu’un moyen d’aider nos frères et soeurs à se renforcer pour mieux vivre leur relation avec leur Créateur. Le tout passe par l’éducation, coeur de notre activité. Nos projets s’articulent ainsi autour de trois domaines d’interventions :
– l’accès à l’eau
– l’accès à l’éducation
– la da’wah (prédication)

Lire – Projet 99 : 33 mosquées, 33 madrassas, 33 projets d’eau

Al-Kanz : on se souvient de la formidable campagne Projet 99 soutenue du reste par nombre de lectrices et de lecteurs d’Al-Kanz. Après une période riche en nouvelles, en photos et en vidéos, silence radio. Pourquoi ce choix ?
Abdalkarim :
Nous avons fait silence effectivement, mais nous avons toujours continué d’oeuvrer. LIFE a réalisé le Projet 99, suivi de Da’wah Tour au Bénin, Togo, Burkina Faso, Gabon et Cameroun, avec des prêcheurs comme Eric youyous ou Ismail Mounir, etc. Ce fut effectivement une réussite alhamdullilah (louange à Dieu). Nous avions l’intention de lancer une seconde campagne pour le Projet 99, mais les projets avaient été financés avant même que nous ayons pu communiquer.

dawah tour

Al-Kanz : Quel regard portez-vous sur l’engouement des jeunes musulmans français pour l’humanitaire ?
Abdalkarim :
L’action peut inhiber la réflexion. C’est pourquoi il est parfois nécessaire de prendre du recul de façon à analyser notre fonctionnement interne. LIFE n’est pas qu’une association qui met en place des projets de solidarité. LIFE a une mission qui porte une vision. La oumma (communauté) est en effervescence. C’est une miséricorde d’Allah. Mais, après une longue léthargie, on assiste à des phénomènes sociologiques classiques tels que le mimétisme et l’anarchie. Dans le milieu de la solidarité, cela se concrétise par la naissance d’un nombre important d’associations de solidarité avec des idées intéressantes, beaucoup de bonnes volontés, et de la sincérité. Ce sont les aspects positifs de ce renouveau.

A contrario, on constate un manque de professionnalisme et une propension donc au mimétisme. Aujourd’hui, on créé une association comme on ouvrait des grecs il y a dix ans. Mettre en place des projets humanitaires, c’est un métier qui ne s’improvise pas. Il ne suffit pas de créer un site Internet et un page Facebook pour collecter des fonds. Cela tout le monde l’a compris, c’est facile et à la portée de tous. D’ailleurs, c’est tellement facile que cela devrait nous effrayer, car c’est une responsabilité devant Allah que d’appeler à collecter l’argent des musulmans quand on n’est pas qualifié pour le redistribuer.

Pour éviter toute polémique avec mes frères et soeurs responsables d’association, cette réflexion part d’une observation du fonctionnement de LIFE que nous avons ensuite vérifié chez les autres acteurs. Nous sommes donc les premiers concernés par ce constat. Chez LIFE, nous nous sommes interrogés sur le sens de notre action. Notre réflexion s’est articulée autour d’une question centrale : comment la dimension islamique de LIFE doit-elle se traduire concrètement dans sa vision, son mandat, ses projets, sa communication et sa gestion ? Cette réflexion a duré six mois…

Al-Kanz : Dimanche 9 mars a marqué le retour de Life sur le devant de la scène avec un workshop, c’est-à-dire un atelier-travail à Boulogne en région parisienne. En quoi cela a-t-il consisté ?
Abdalkarim :
Le workshop a été organisé pour rencontrer nos donateurs et les leaders d’opinion de la communauté afin de leur livrer le fruit de notre travail et de le soumettre à débat. Le projet 99 est devenu le projet 999. Nous avons voulu mettre l’accent sur la transparence financière et l’éthique, telles que nous les concevons, dans les montages de nos projets.

LIFE_workshop9mars2014

Nos projets s’articulent autour de maqassid ashari’a (objectifs de la shari’a) qui sont au nombre de cinq : protection de la vie, protection de la raison, protection de la religion, protection de la famille et protection des biens. LIFE vise ces objectifs tout en hiérarchisant les priorités. Forer un puits dans un village est prioritaire à la construction d’une madrassa ou d’une mosquée.

Nous avons lors de ce workshop discutait de deux autres points, qui nous paraissent essentiels :
– la communication : nous considérons qu’il est légitime pour toute association de vouloir toucher les coeurs pour sensibiliser les donateurs à venir en aide à nos frères et soeurs qui souffrent à travers le monde. Pour cela, on peut toucher le coeur ou la raison. LIFE a choisi la raison, bien que nous ayons conscience que cela soit moins efficace en terme de collecte que de s’adresser au coeur.
Personne n’aime être dévoilé dans une situation d’extrême fragilité. Nous ne voulons pas mettre en scène la misère ni transformer la misère en spectacle. Nous voulons réussir à préserver la dignité – qui est souvent tout ce qui leur reste – de celles et ceux que nous tentons d’assister.
– la gestion des fonds collectés : notre approche est double. Il s’agit pour nous d’être en conformité d’une part avec la loi française, d’autre part avec l’éthique islamique. Notons que l’on peut tenir une comptabilité tout à fait légale sans être en accord avec les principes moraux de l’islam : un grand nombre d’association non musulmane recourent par exemple à des jeux d’écriture comptable qui permettent de diminuer le pourcentage de frais de gestion pour les transformer en frais de projets.

Sur le plan islamique, nous devons dire clairement à quoi sert l’argent collecté. Les frais de gestions sont nécessaires, car c’est ce qui permet à l’association de garantir la qualité et la pérennité des projets. Il n’est donc pas question ici de remettre en question ce fondement. Mais plutôt de le rendre transparent. Cela passe par la qualification des frais de gestion, par la mise en ligne du budget des frais de gestion et par la publication d’un rapport financier.

Al-Kanz : Terminons comme nous aimons le faire en vous demandant comment ceux qui vous liront et qui veulent vous accompagner dans cette nouvelle aventure peuvent vous soutenir et être des vôtres ?
Abdalkarim :
Lorsque je me suis converti, j’ai reçu « le » cadeau; Aujourd’hui, je ne suis pas en mode « je viens demander quelque chose à la communauté ». Aujourd’hui, je suis venu modestement, mais sûrement apporter ce que je peux à ma communauté :
– en aide concrète sur le terrain, avec la construction de puits dans les villages, les mosquées, les madrassas
– en organisant des d’événements comme le workshop pour rassembler la communauté afin qu’elle produise et enrichisse ce qui existe déjà
– en leadership en faisant fructifier au sein de LIFE le fruit de toute la réflexion et des recherches menées avec l’ensemble des acteurs avec qui nous travaillons de près ou de loin : notre conseil des sages, nos équipes techniques, nos partenaires et même les donateurs, à qui nous prêtons une attention et une écoute particulière.

Toutes celles et ceux qui veulent être utile à la communauté et qui se retrouvent dans l’esprit Life sont les bienvenus parmi nous: Qu’ils nous contactent, le reste se fera naturellement in cha’a-Llah : contact@life-ong.org.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (8 commentaires)

  1. Abouelyes    

    Salam, Macha Allah,
    Enfin une association qui remonte le niveau de la ummah.
    Ça fait plaisir de constater que dans notre communauté il y a des structures dont le sérieux et le professionnalisme n’a rien à envier aux non musulmans. Une identité islamique assumée couplée à un avant-gardisme en terme de solidarité.
    Continuez ainsi et puisse Allah vous couvrir de sa miséricorde.

    1
  2. abou balkis    

    Machaallah. le constat fait par le président de LIFE est très juste, notre communauté est trop dans le « moutonnisme » (le fait de suivre les autres comme un mouton…): on l’a vu avec les taxiphones, les grecs, les pizzerias.. on le voit aujourd’hui avec l’humanitaire. La démarche de prendre du recul pour se remettre en question afin de mieux revenir et le fait d’atteindre les coeurs par la raison (non pas par les passions..) démontre vraiment que vous n’etes vraiment pas comme les autres, et ça j’aime bien!
    qu’ALLAH vous assiste et vous facilite dans vos actions. Amine

    2
  3. Zelina    

    Pour moi ce qui ressort de cet interview c’est une sorte de sérénité, le sentiment que l’équipe LIFE sait ou elle veut aller et surtout une entière confiance en cette ONG …
    Qu’Allah les aident et les récompense.

    3
  4. recreARTion    

    « On peut toucher le coeur ou la raison. LIFE a choisi la raison, bien que nous ayons conscience que cela soit moins efficace en terme de collecte que de s’adresser au coeur.
    Personne n’aime être dévoilé dans une situation d’extrême fragilité. Nous ne voulons pas mettre en scène la misère ni transformer la misère en spectacle. Nous voulons réussir à préserver la dignité – qui est souvent tout ce qui leur reste – de celles et ceux que nous tentons d’assister. »

    Témoignage empreint de sincérité. Vous avez touché le cœur ET la raison.

    Fraternellement.

    4
  5. leonidasdespartes [iPhone 5]    

    Qu’Allah récompense ceux qui œuvrent dans le chantier d’Allah pour élever la communauté …..Life un vrai exemple ONG qui allie besoin vitale , éducation et spiritualité à travers tout ces projets …. Ainsi nos frères oublier d’Afrique peuvent croire à un meilleur avenir incha’Allah .

    5
  6. Je m'appelle Mounira, j'ai 14 ans et je suis morte...    

    […] Lire – LIFE : « c’est une responsabilité devant Allah que d’appeler à collect… […]

    6
  7. oum ayoub    

    as salem alaykoum wa rahmatulahi wa barakatuh enfin des gens qui se bougent pour la umma je suis si heureuse de voir sa j’ai quelques questions j’aimerais faire un don. mais je voulais savoir actuellement qu’elle pays vont ils aider c une simple question

    7

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE