Observation du croissant de lune : « Comme si Dieu voulait que tous lèvent les yeux au ciel »

Par Al-Kanz

Dans un sermon, l’imam Rachid Abu Hudheyfa a offert à l’assistance les clés de compréhension relative au début du mois de ramadan.

hilal
Shutterstock

Vendredi dernier, quelques heures avant son sermon, l’imam de la mosquée de Brest, Rachid Abu Hudheyfa, annonçait sur Twitter qu’il le consacrerait à la détermination du premier jour du mois de ramadan. Il devait ainsi aborder la question de la vision lunaire, par laquelle chaque mois est annoncé, et du calcul astronomique.

Le sermon du vendredi pour rétablir quelques vérités élémentaires

L’imam Rachid Abu Hudheyfa ayant l’habitude de s’exprimer comme l’exige notre religion, autrement dit avec des arguments solidement fondés sur le Coran et la Sunna, il a été l’occasion d’approfondir le sujet, au-delà des éléments de langage et autres approximations qui se répètent ces derniers jours.

Tout le monde a le droit au savoir

Il faut saluer cette initiative, car elle répond à un principe fondamental de notre belle religion : le savoir est accessible à tout le monde, le savoir est dû à tous. Le petit, le grand, le riche, le pauvre, l’étranger, l’homme, la femme, l’enfant, le lettré, l’illettré, le pieux, le pécheur, le musulman et même le non-musulman. Notre noble Prophète (paix et bénédiction sur lui) n’est-il pas une miséricorde pour l’humanité ? N’a-t-il pas été envoyé à l’humanité toute entière ?

Nul ne peut dire : « Taisez-vous. Vous, vous ne savez pas. Nous, nous savons. Suivez-nous. »

Pas seulement aux Arabes de l’époque, ni aux seuls Arabes d’aujourd’hui. L’islam est une religion qui s’adresse à tout le monde. Nul n’a le droit, absolument personne n’a le droit de dire : « Taisez-vous. Vous, vous ne savez pas. Nous, nous savons. Suivez-nous. » C’est là l’attitude de cette Eglise qui fit tant de mal en Europe que le peuple s’en est séparée. Dieu soit loué, il n’existe pas de clergé en islam. Ces procédés sont étrangers à l’islam, il faut le répéter.

Comprendre à la lumière du Coran et de la Sunna

Nombreux sont celles et ceux qui veulent comprendre – et les derniers événements autour de la fitna préparée et entretenue depuis quelques jours par certains l’attestent – pour bien pratiquer leur religion. A ces personnes, il convient d’apporter méthodologie, explication et preuves (adilla, pluriel de dalil) très clairement fondées sur le Coran et la Sunna la compréhension des pieux prédécesseurs et le consensus des savants. Qu’elles soient avancées en islam ou absolument novices.

Il serait méprisant de considérer que cette soif de savoir ne doit être étanchée ; tout comme il serait inacceptable de répondre sciemment de façon absconse et sophistique en détournant les sujets qui nécessitent approfondissement et clarification vers d’autres sujets prétendument plus importants.

Le sermon de Rachid Abu Hudheyfa va précisément dans le sens de ce respect dû à tous. C’est pourquoi nous vous invitons à l’écouter avec attention et à le partager sans modération. N’hésitez pas à prendre des notes pour ensuite approfondir les points que vous aimeriez comprendre plus avant.

Nous vous conseillons vivement de compléter ce sermon par cette autre vidéo du prédicateur et imam Hatim Abou Abdillah al-Maliki qui, textes à l’appui, démontre solidement l’unanimité des quatre écoles sur l’obligation de l’observation lunaire.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (6 commentaires)

  1. Mademoiselle_FK[SM-G900F]    

    Salam aleykoum

    Merci beaucoup pour cet article qui résume bien les choses de façon simple.

    Nous étions justement en train d en débattre avec mes frères et soeurs. ils ne voyaient pas le problème du calcul. Moi non plus l an dernier jusqu’à à ce qu une amie s indigne en rappelant que c est une Sunna de notre prophète bien aimé sws.
    Ça a tout de suite régler la question pour moi. Ça réglera la question pour mes parents.

    Pour mes frères et soeurs il va falloir la version thèse avec bibliographie. Quelqu’un peut m aider? Je lis l anglais et eux peuvent lire l arabe.

    Merci beaucoup à tous.

    1
  2. housman jodah[GT-S5830]    

    asalamu aleykoum
    i need to know about 15 chaban people are celebrating it they say is a big night ? (you can answer in fransh )

    2
    • Redouane    

      Salam A3layka akhi Housman,

      I heard about something related to that and I am forwarding you an email with the proof of the bid3a to celebrate that night in particular with the ahadiths associated with which are Da3if for one and Mawdou3 for the other one: Here is a part of an email I received from some brothers (The first part that I haven’t pasted is about another hadith related to but not to your question):

      2.1
    • Redouane    

      Il n’y a pas d’adoration particulière a pratiquer durant cette nuit ou le jour qui suit car il n’y a aucun texte authentique du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) sur ce sujet. Les ahadiths qui sont rapportés à ce propos sont faibles ou inventés.

      Parmi ces ahadiths:

      – « Lorsque vient la nuit du milieu de Cha’ban alors priez durant sa nuit et jeûnez sa journée ».

      Ce hadith a été jugé faible par l’imam Ibn Al Djawzi (Al ‘Iala Al Moutanahiya n°923), par l’imam Dhahabi (Talkhis Al ‘Ilal Al Moutanahiya n°534), par l’imam Chawkani (Al Fawaid Al Majmou’a Fil Ahadith Al Mawdou’a p 63), par Cheikh Albani qui l’a jugé inventé (Daif Al Jami’ n°652)

      – « Ô Ali! Celui qui prie durant la nuit du milieu de Cha’ban 100 unités de prières en récitant 1000 fois – Qoul Houwa Allahou Ahad – Allah lui accordera toute chose qu’il aura demandé ».

      Ce hadith a été jugé inventé par l’imam Ibn ‘Adi (Lisan Al Mizan 5/512), par l’imam Dhahabi (Tartib Al Mawdou’at n°505), par

      2.2
    • Abuljoud    

      salaam…

      Look the answer at this link :

      http://islamqa.info/fr/49675

      and translate it

      2.3
  3. Abdenour de Tourcoing    

    Salem alaikoum
    Quand le sage montre la lune (vision oculaire) certains preferent regarder son poignet ( sa montre autrement dit le calcul)

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE