Début de ramadan : pourquoi nous devons suivre le CFCM

Par Al-Kanz

Ramadan 2014 – 1435. Parce que l’on ne peut indéfiniment se taire sous prétexte de ne pas alimenter une polémique, Rachid Abou Houdeyfa, imam de Brest, prend une nouvelle fois la parole.

olmf ramadan lune
©OLMF

Dans la vidéo qui suit, l’imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa explique pourquoi il faut suivre le CFCM dans la déclaration officielle du premier jour du mois du ramadan. Contrairement à l’an dernier, cette année le CFCM a décidé de rester fidèle tant à l’esprit et à la lettre des Textes qu’à l’attachement naturel de la communauté musulmane de France à cet esprit et à cette lettre.

Travestir l’un des cinq piliers de l’islam pour des raisons purement politiques, justifiées (sic) par deux considérations pratiques (pouvoir réserver une salle pour la prière de l’aïd et poser un jour de congé à une date connue à l’avance), n’est pas acceptable, n’a pas été accepté en 2013 et n’est pas accepté aujourd’hui.

Le choix de la raison et de la sunna

La mosquée de Paris l’a compris. La commission de théologiens qui la compose était du reste, l’an dernier, farouchement opposée au rejet de l’observation lunaire, comme le précisa Chemseddine Hafiz dans un débat organisé par Oumma.tv. Mais elle n’a pas eu le dernier mot. Sous pression de l’UOIF, Dalil Boubakeur et l’ensemble du CFCM s’étaient résolus, à tort, à imposer aux musulmans sans aucune concertation ni explications une position incompréhensible.

Cette année, Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris et président du CFCM, s’est rangé du côté du bon sens et de la sunna, laquelle n’exclut pas le calcul astronomique, contrairement à la désinformation qui court depuis plusieurs semaines. Comme nous l’écrivions dès les premiers jours du mois de ramadan 2013 et, encore le mois dernier, le calcul astronomique doit accompagner la sunna, pas la remplacer.

Se défaire de tout esprit partisan

Si nous devons suivre cette position du CFCM et de Dalil Boubakeur, c’est précisément parce qu’elle est celle qui rassemble l’écrasante majorité des musulmans en France et dans le monde. Là est toute la grandeur de l’islam qui nous protège de l’esprit partisan. D’aucuns voudraient emprunter une troisième voie, entre la prise d’otage de l’UOIF et une prétendue duplicité du CFCM dans le choix qu’il fait d’adopter ce que pourtant tout le monde attend, à quelques exceptions près.

Soyons sérieux. On ne peut raisonnablement fustiger le CFCM lorsqu’il décide de porter le travestissement d’un acte d’adoration, puis continuer à le désavouer quand finalement il adhère à ce que l’on défend. Affirmer, comme nous avons pu l’entendre, que suivre aujourd’hui le CFCM dans l’annonce du début de ramadan c’est lui donner une crédibilité qu’il ne mérite pas relève de cet esprit de clans, cet esprit tribal, tant dénoncé par le Prophète (paix et bénédiction sur lui).

Une annonce fondée juridiquement

On ne peut non plus dénoncer, comme on a pu le lire chez Saphirnews, « le mythe de la nuit du Doute à la grande mosquée de Paris » sous prétexte que lors de cette réunion le ciel n’est pas scruté à la recherche du croissant de lune par ceux-là mêmes qui annoncent en France le début du mois de ramadan. Parler de « mythe » n’est pas sérieux et tendancieux.

Depuis 1978, les Turcs de France ont opté pour le calcul, sans jamais chercher à imposer ce choix. Tel est le respect de la divergence.

Pas sérieux, car il est de notoriété publique qu’on n’observe pas la lune à la mosquée de Paris lors de la nuit du Doute. Il suffit de se souvenir de toutes ces années où l’annonce du mois de ramadan a eu lieu bien avant le coucher du soleil en France. Ajoutons qu’il a été très clairement dit que la décision sera prise après que d’autres pays musulmans auront eux-mêmes fait l’annonce. Ce choix est non seulement conforme au Coran et à la sunna, mais plus encore il est celui de trois écoles juridiques sur les quatre que compte l’islam.

Tendancieux, car il s’agit là de jeter le discrédit sur la mosquée de Paris à qui l’on ne pardonne pas de ne pas avoir participé au coup de force des musulmans de France par l’UOIF en évacuant coûte que coûte la sunna au profit du seul calcul.

Terminons en vous invitant à lire l’interview par Fouad Bahri de l’astrophysicien Abdel-Haqq Guiderdoni, lui-même partisan de la détermination du début et de la fin de ramadan par le calcul astronomique. Ses propos sont accablants pour l’UOIF. Le vernis scientifique de la décision politique craque de toutes parts : Ramadan 2014 : « La lune ne sera visible nulle part vendredi soir ».

Il est encore temps que l’UOIF revienne sur son choix qui aujourd’hui se retourne contre elle et qui continue d’alimenter le trouble dans les mosquées et parfois au sein d’une même famille. L’unité des musulmans sera préservée et l’UOIF en sortira grandie. Les musulmans de France pourront enfin trouver la sérénité et la joie d’accueillir ramadan. Il nous tarde de laisser la place au jeûne, à la prière et au recueillement, même si la situation nous impose de ne pas nous taire dans une telle situation.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (6 commentaires)

  1. Fethi    

    Salam,

    Pourquoi scrute t’on le ciel étant donné qu’astronomiquement la lune n’est pas visible dans notre coin du globe ?
    Si elle est vue (ou déclarée vue), la décision sera invalidée par le fait qu’elle est censée ne pas être visible, je me trompe ?

    1
    • Sofiane    

      Asalam Alaykum Fathi,

      C’est la foie… C’est notre religion. Allah et son prophete on dit, on obeit ! C’est la cle du succes.
      Le fait de vouloir faire rentrer sa logique humaine n’est parfois pas necessaire et ne mene parfois pas vers la bonne direction:

      Pourquoi se mettre en habit d’ihram quand on fait al hajj ou la omra ? En plus ca donne chaud et il fait suffisament chaud comme ca…
      Pourquoi doit-on quand meme faire al woudou pour prier quand on vient de se champoigner ? L’eau a pourtant touche tout mon corps…
      Pourquoi dit-on Allah Akbar plein de fois dans la priere alors qu’une seule fois est suffisante pour l’entendre ?
      Pourquoi faisons-nous l’istighfar juste apres la priere alors que nous venons tout juste de prier, qui n’est pas un pecher ?

      La tradition prophetique est de regarder la lune, alors regardons la lune !
      L’astronomie dans ce cas est a utiliser en tant qu’accessoir, pour avoir une idee, pas en tant juge qui vient changer les regles.

      Wa Allah A’lam

      1.1
  2. Mohamed    

    As Salâmu alaykoum,

    je prie l’auteur de ce site d’arrêter d’alimenter la polémique ! J’aime Al Kanz quand il me parle entrepreneuriat éthique, des talents de la Oumma ou encore quand il dénonce l’islamophobie. Par contre, je pense que vous franchissez une limite que seuls les gens de science et responsables communautaires peuvent franchir ! Même si je suis d’accord avec l’avis juridique classique, tout le monde ne peut pas commenter, argumenter ou encore décider sur ces questions !
    De grâce, ne profitez pas de l’audience de votre site pour intervenir dans un débat complexe qui apporte beaucoup trop de confusion !

    L’erreur s’éteint d’elle-même si l’on cesse de souffler sur les braises.

    wa astaghfirul-Lâh

    2
  3. salah    

    Salam

    J’ai les larmes aux yeux en écrivant ce message, de voir dans quelle état on se trouve aujourd’hui. Toujours la division Haram…
    La 7awla wa la 9owata ila bi Allah.

    3
  4. didi    

    Merci,mais soubnallah quand allons nous enfin nous unir,et laisser la politique de côté.

    4
  5. Oum Ibrahim    

    As salamou 3alaykoum,

    L’astronomie a atteint son apogée dans l’Antiquitée grecque en 700avJC donc si cette méthode était LA meilleure notre prophète salla Llahu 3alayhi wa salam nous aurait dit de la suivre mais comme toujours il a suivit la simplicité et la facilité scuter le ciel…Elhamdoulilah pourquoi vouloir imposer d’autre quand celle ci est celle recommandé…

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE