Eviter les arnaques au hajj : les dépliants publicitaires

Par Al-Kanz

Hajj. Les dépliants publicitaires doivent fournir certaines informations indispensables. Dans le cas contraire, il faut se méfier.

mosquee medine
hikrcn / Shutterstock.com

Hajj. Après l’article consacré au choix de l’agence, poursuivons avec les dépliants publicitaires largement distribués plusieurs mois avant le hajj, mais sans toujours respecter loi et transparence.

Lire – Eviter les arnaques au hajj : bien choisir son agence de voyage

A la sortie des mosquées, sur les marchés ou à proximité des centres commerciaux, à partir de mi-ramadan, vous avez pu voir des personnes distribuer des prospectus faisant la promotion de telle et telle agence de voyage chargée de l’organisation du pèlerinage à La Mecque.

C’est en général le premier contact que vous avez avec l’agence organisatrice. Or, ne pas porter une attention particulière aux informations indiquées sur le prospectus risque de mener les futurs pèlerins aux devants de problèmes, si d’aventure l’agence en question n’est pas très nette dans son offre. Il convient donc de savoir décrypter les dépliants publicitaires.

Chaque prospectus doit faire apparaître très clairement les mentions légales.

Les dépliants publicitaires distribués par les agences de voyage organisatrices du hajj doivent obligatoirement faire figurer les mentions légales qui sont :

1- Les coordonnées de l’agence de voyage, c’est-à-dire son adresse, son numéro de téléphone, son numéro de licence et éventuellement son site Internet et son email. L’agence doit être immédiatement identifiable et joignable.

2- la mention du tarif toutes charges comprises (TTC). Vous devez pouvoir savoir combien vous coûtera votre pèlerinage (hors frais personnels). Une agence n’a pas le droit de chercher à attirer le chaland en mettant les tarifs hors taxe (hors TVA). Un hajj vendu 4 000 euros HT coûte en réalité 4 000 euros + 20 %, soit 4 800 euros. Ne vous laissez pas surprendre.

3- les dates de départ et d’arrivée avec mention du nom de l’aéroport de départ et d’arrivée. Nous vous conseillons de bien vérifier si les escales éventuelles sont mentionnées. C’est là un point très important. Prendre un vol escale, ce n’est pas prendre un vol direct. Cette évidence n’est pas toujours bien pris en compte. Une escale, c’est parfois plusieurs heures d’attente entre deux vols dans des conditions pour le moins difficiles. Vérifiez bien s’il y a une escale et le cas échéant prenez vos dispositions pour ne pas être pris au dépourvu.

4- le détail des formules proposées. Il faut en effet que le prospectus indique pour chaque formule : les noms des hôtels à Médine et à La Mecque et les distances exactes entre les hôtels et les mosquées.

Lire – Hajj : cartes des hôtels à La Mecque et à Médine

Vérifiez par ailleurs que les chèques Tanazoul pour les transports et le campement à Mina et Arafat sont compris dans le forfait. Même si les prix pratiqués par les agences sont excessifs, méfiez-vous des prix trop bas et vérifiez là encore chaque détail de la formule proposée.

5- la mention des documents à fournir et des vaccins à effectuer. Les vaccins sont obligatoires. Le prospectus doit vous rappeler ceux qu’il faut avoir fait faire avant le départ. Il importe par ailleurs d’informer le futur pèlerin sur la nécessité d’un passeport avec une validité de 6 mois minimum, la photocopie recto-verso de la carte d’identité ou de résidence pour les étrangers résidant en France, les photos d’identité, etc.

Chèques Tanazoul

Les chèques Tanazoul sont au nombre de deux :
– le premier, pour prendre le bus et bénéficier des soins médicaux
– le second, pour l’hébergement sous les tentes à Arafat et à Mina.
Ces chèques sont obligatoires. Chaque pèlerin doit posséder obligatoirement ces deux chèques, faute de quoi il lui sera interdit d’entrer à Médine et Djeddah. Notons qu’il reste possible des les acheter sur place.

Si un point nous a échappé, n’hésitez pas à nous en faire part en postant un commentaire en bas de page sous cet article.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Abou Ishaq[GT-N7100]    

    salam alaykoum
    il serait bien de faire un article sur la justification du prix du hajj. par exemple pourquoi augmente-t-il chaque année. comment sont reparties les sommes entre l agence la compagnie aérienne l’hôtel etc. ca manque de transparence et c’est une question que tout le monde se pose sans avoir jamais eu la réponse. la transparence est une chose qui peu assainir le marché du hajj et redonner du pouvoir aux pelerins…

    1
  2. nasser    

    salam,

    Aussi il est important que de faire savoir que désormais le passeport étranger au pays de départ est impossible.

    Par exemple un algerien, marocain, tunisien ou autres qui a la double nationalité et qui souhaite partir au hajj avec une agence française doit absolument avoir un passeport français.

    C’est nouveau je l’ai appris cette année, car mon premier Hajj en 2010 je suis parti avec mon passeport tunisien, et j’ai été forcé de faire ce passeport rouge a presque 90 €.

    2
  3. Miss nanou    

    Bonjour à tous.
    Je tiens à vous mettre en garde contre l’agence Kissi Voyage de Bondy.
    J’ai fais une OMRA avec eux en avril 2014 et cela c’est tres mal passé. Les organisateurs vous promettent mondes et merveilles pour votre argent mais la réalité du voyage est toute autre.
    Faites tres attention a l’agence avec qui ferez vitre hajj ou omra.

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE