Porc halal chez Oriental Viandes : un faux fabriqué par un salarié mécontent

Par Al-Kanz

Un employé mécontent a fait circuler une fausse étiquette pour nuire à son employeur. La rumeur a commencé à prendre sur les réseaux sociaux.

Pour tuer une marque destinée aux musulmans, une marque qui s’affiche halal, dites, montrez, prouvez qu’elle contient du porc. L’information se propagera comme une traînée de poudre, plus encore avec les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête.

Des rumeurs friandes… mais fausses

Rappelez-vous en 2010, ce SMS selon lequel la marque Isla Délice, contrôlée alors par l’organisme de contrôle et de certification AVS (A votre service), contenait du porc.

Lire – Simone Veil chez Isla Délice, AVS et la rumeur

L’objectif de ce SMS était évidemment de tuer la marque Isla Délice et avec elle AVS. Il fut rapidement découvert que la rumeur avait été lancée par des industriels de la viande. Qui avait lu le SMS pouvait d’ailleurs se rendre compte d’une teneur assez particulière qui laissait penser que l’auteur n’était pas musulman.

Lire – Rumeur contre AVS et Isla Délice : un coup bas des industriels

Citons en outre la fameuse et fumeuse rumeur sur Coca-Cola qui contiendrait du cochon.

Lire – « Coca-Cola contient du porc, selon BFM TV » ?

Ou encore une rumeur qui depuis 2007 abîme l’image d’une chaîne de supermarchés à Singapoure.

cochon halal etiquette

Lire – Cochon halal : la rumeur qui dure depuis plus de six ans

Et enfin en ce début d’année 2014 la rumeur de la mort de cheikh Abu Bakr Al-Djazaïri.

Lire – Rumeur : Abu Bakr Al-Djazaïri n’est pas décédé

Si nous vous reparlons de toutes ces rumeurs, c’est parce que depuis quelques jours, et même quelques semaines, une photo circule de smartphone en smartphone et sur les réseaux sociaux, tels que Facebook et Twitter. La photo, la voici.

Oriental Viandes et le foie de porc halal

oriental viandes porc halal

Comme on le voit et le lit sur la photo, un produit de la marque Oriental Viandes, une « terrinette campagnard » contiendrait, à la lecture de l’étiquette, du gras et du foie de porc.

Plutôt que de vérifier auprès de qui de droit avant de diffuser à leur tour cette photo, de nombreux internautes ont contribué à répandre la rumeur, fausse. Si l’étiquette est réelle, ce qui est indiqué dessus, en l’occurrence la mention « porc », est le résultat d’une « action malveillante », comme a tenu à le préciser la direction d’Oriental Viandes.

Et d’ajouter : « Cet incident est le fait d’un salarié malveillant ayant accès aux données informatiques et qui a pu modifier le libellé de l’étiquette ; cela délibérément et illégalement, en remplaçant le mot ‘volaille’ par ‘porc’, et ceci afin de porter préjudice à l’entreprise ».

Selon nos informations, le salarié en question, en conflit avec sa hiérarchie, ne devait pas être reconduit dans ses fonctions : son contrat de travail était arrivé à échéance. Son poste l’autorisait à accéder aux fichiers qui lui permirent de procéder aux modifications sur l’étiquette. C’était sans compter le système informatique : la direction n’eut aucun mal à remonter jusqu’à son employé mécontent. Une plainte a été déposée. L’auteur des faits a été interpelé. Il devrait passer devant le tribunal avant la fin de cette année.

Propager sans vérifier, être un menteur

S’agissant de la rumeur elle-même et du fait qu’elle ait été propagée sans vérification par de nombreux musulmans, il est impératif de rappeler ce hadith qui nous met en garde et dans lequel il est dit, en substance, qu’il suffit à quelqu’un de rapporter tout ce qu’il entend – même si c’est vrai – pour être considéré comme un menteur.

Le mensonge en islam est une abomination. Etre musulman, c’est être attaché à la vérité et à la véridicité, au vrai dans un propos, dans un fait. Nous n’achetons ni consommons les produits Oriental Viandes, car ils sont certifiés par l’ACMIF-mosquée d’Evry qui n’apporte aucune garantie, puisqu’elle ne contrôle pas elle-même, mais distribue des certificats et des étiquettes a priori.

Pour autant, faute d’avoir des éléments probants qui auraient confirmé la fraude, nous avons choisi de ne pas évoquer cette étiquette pour le moins louche. Il ne suffit pas de dire que, comme nous avons pu le lire, « de toutes façons cette marque n’est pas halal » pour ne plus observer la rigueur et l’honnêteté enseignées par Allah le Très-Haut et notre Prophète (paix et bénédiction sur lui). Que cette énième rumeur et ce démenti soient pour chacun de nous une leçon.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Alyciah [iPhone 4S]    

    Nan mais c’est n’importe quoi ! Les gens n’ont pas honte de faire ça !

    1
  2. Serviteur Du Clément    

    Assalem Aleykoum WA Rahmatou Allah,

    Ce qui me frappe le plus c’est cette précipitation que certain de nos frères et soeurs musulmans ont pour tout de suite propager et condamner sans preuve comme vous le faite vous Al Kanz, et parfois m^me au mépris de toute probité et éthique
    On peut ne pas apprécier tel ou tel organisme de certification mais doit on tout de suite jetter l’opprobre sur un industriel alors que ce dernier est victime d’une malveillance de la part d’un employé avec qui il a mal à partir ?
    D’ailleurs, il me semble que ce n’est pas la première fois qu’un problème d’étiquette se pose vous avez ici même traité de cela avec la mosquée de Lyon et son roti de dinde halal avec barde de porc mais aussi de la viande halal étiqueter viande de prc dans un supermarché de la Réunion .
    Qu’Allah raffermisse notre raison insha Allah et qui nous apprend à être modéré nous la communauté du milieu.
    Allah ou Alem
    SDC
    .

    2
  3. amina [iPhone]    

    BarakAllaoufik Al Kanz pour vos éclaircissements.
    Qu’Allah vous préserve et vous récompense pour votre effort.

    3
  4. Dubois Ayoub    

    Assalam ‘alaykum
    Le plus navrant dans cette affaire est que cet individu qui n’a pas pesé les conséquences de son acte.
    Avec se type de comportement les musulmans seront obligé de se posé la question info ou intox.
    Déjà que l’on est dans une société commerciale qui pense qu’au bizness et non a notre communauté.
    Si en plus on se tire une balle dans le pied ça ne risque pas de changer.
    C’est la qu’interviennent les initiatives d’information comme Al Kanz.
    Avertir, informé la communauté qui malheureusement fait confiance aux industriel non scrupuleux.
    Confiance volontaire ou non cela reste un autre débat.
    Arrêtons de nous prendre pour des moutons et soyons organisé sans voir l’intérêt de son porte monnaie mais l’intérêt commun.
    Qu’Allah puisse tous nous guidé et nous unifié sous une seul bannière celle de notre Islam.

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE