PsyCops : des soldats pour espionner les musulmans d’Amsterdam

Par Al-Kanz

A Amsterdam (Pays-Bas), la police hollandaise envoie l’armée pour espionner les musulmans, habitants d’origine turque et marocaine particulièrement.

La récente loi sur le renseignement, adoptée il y a peu en France, a mis en émoi de très nombreux citoyens très inquiets de voir des libertés élémentaires restreintes pour d’obscures raisons de sécurité.

Si vous êtes musulman et investis dans le milieu associatif et/ou pratiquant depuis de nombreuses années, tout cela a dû vous faire sourire : les services secrets français surveillent depuis des décennies non seulement les mosquées, mais encore les associations musulmanes et les musulmans engagés.

Ceux qui ont régulièrement de l’écho ou entendent des voix lorsqu’ils sont en pleine conversation téléphonique vous le confirmeront.

A Amsterdam, on est allé plus loin : elles ont mandaté des militaires, anciens de l’Afghanistan, pour profiler des musulmans d’origine turque et marocaine. S’inspirant de méthodes de l’armée américaine, les autorités hollandaises ont ainsi mis en place l’opération d’espionnage PsyCops. Il s’agissait comme en Afghanistan de convertir « les habitants des +territoires ennemis+ en collaborateurs, précise le site TeleSur qui rapporte l’information.

Patrouillant en civil dans les quartiers où vivent des populations musulmanes, ces soldats ont opéré une classification de leurs cibles. La police d’Amsterdam s’est félicité du succès du projet.


Ainsi va l’islamophobie institutionnelle.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE