Menu végétarien dans les cantines : la girouette Sarkozy

Par Al-Kanz

En avril 2011, l’UMP proposait de tenir compte des prescriptions religieuses en matière d’alimentation dans les cantines scolaires.

cantine vegetarien©shutterstock

Après Jean-François Copé et son mensonge à propos des écoliers musulmans qui volent le pain au chocolat de leurs camarades non musulmans, après Laurent Wauquiez, bébé Buisson, et ses affabulations contre « des femmes voilées [qui] refusent d’enlever leur voile à la fac pendant les cours de gym », après NKM et sa sortie contre les écoliers musulmans mulhousiens qui accomplissent la prière d’avant l’aube et arrivent en retard à l’école, après les multiples tentatives d’Eric Ciotti d’interdire les études aux musulmanes voilées – liste non exhaustive –, un sombre inconnu, Gilles Platret, appartenant au même clan, a choisi à son tour de s’en prendre aux musulmans. Ne retenez donc pas son nom, cet individu n’a pas vocation à marquer les esprits.

Les écoliers musulmans, cible exclusive

Gilles Platret s’est fait connaître en mars dernier lorsqu’il décida de partir en croisade contre certains écoliers de sa ville, en l’occurrence ceux qui ne mangent pas de cochon. Juifs et musulmans ? Non, juste musulmans. A l’UMP (dite « Les Républicains »), la pratique du communautarisme sélectif est bien ancrée. Chat échaudé craint par ailleurs l’eau : en 2012, François Fillon se fit tancer par le CRIF, dans son bureau à Matignon, après avoir critiqué l’abattage rituel.

Lire – Polémique Fillon : le CRIF s’impose, Dalil Boubakeur s’excuse

Dans le cas précis de Châlon-sur-Saône, les petits écoliers sont musulmans. L’UMP n’aurait pas risqué une nouvelle humiliation publique. Notons du reste que cette fois, même si le sujet concerne tant les juifs que les musulmans, le CRIF de Roger Cukierman a préféré cyniquement se taire, puisque en l’espèce le maire ne vise que les enfants musulmans.

Ces calculs à la petite semaine rappelle l’attitude tout aussi lamentable de cette association communautariste lors de la polémique sur le voile. Le CRIF hurla alors avec les loups, pour, quelque mois plus tard, solliciter le soutien des musulmans face au danger qui menaçait sérieusement la filière casher.

Lire – Abattage rituel : le CRIF, Gros-Jean comme devant

La laïcité par le porc

Acte 1. Le 16 mars dernier, Gilles Platret annonce qu’il imposera le porc aux écoliers de sa ville. Entendre : Mohamed et Rachid, s’ils veulent profiter de la cantine, devront manger du cochon. Au nom de la laïcité… Ridicule et mesquin, oui. Certes, mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs, on ne séduit pas Nicolas Sarkozy sans abîmer la politique.

Ce dernier a si peur de Marine Le Pen qu’il faut bien que quelques sous-fifres s’essaient à pareille manoeuvre pour rassurer un tant soit peu leur chef. Dès le lendemain, le 17 mars, le président déchu manifesta publiquement son soutien à l’édile. Lorsque Nicolas Sarkozy braconne sur les terres du Front national, il tient à ce que cela se sache.


Acte 2. Attaqué en référé, Gilles Platret fanfaronne sur Twitter après la décision du juge survenue à la mi-août.


Problème : il n’y eut de victoire ni pour la laïcité ni pour Gilles Platret. Le juge rejeta le recours, car l’affaire n’avait plus rien d’urgent. Pourquoi ? Car Gilles Platret lui-même supprima le porc des menus scolaires pour ne laisser qu’un tout petit bout de cochon proposé une seule fois, le 15 octobre prochain. Le juge estima qu’il n’y avait donc plus d’urgence à faire suspendre la décision du maire, comme cela lui avait été demandé par une association. Pour plus de détails, nous vous invitons à lire ou à relire les explications de l’avocat Sefen Guez Guez.

Lire – Chalon-sur-Saône : non le tribunal n’a pas autorisé le porc pour tous

La manoeuvre du maire de Châlon-sur-Saône s’inscrit dans cette longue tradition sarkozienne, qui méprise les convictions, quitte à se parjurer.

2011, l’UMP pour les menus végétariens

Souvenez-vous. En avril 2011, l’UMP organisa un débat contre l’islam. Nicolas Sarkozy, toujours à la remorque de Marine Le Pen, le voulut après les propos de Marine Le Pen sur les prières de rue.

Lire – Laïcité : trois heures de débat pour clore deux mois de polémique

A cette occasion, l’UMP publia un rapport intitulé « Laïcité, pour mieux vivre ensemble », qui contenait 26 propositions. Lisons ensemble la proposition numéro 8, qui s’adresse aux usagers des services publics ; aux élèves qui mangent à la cantine par exemple.

menu vegetarien proposition ump

Vous avez bien lu : l’UMP de Nicolas Sarkozy indiquait alors que « des aménagements peuvent être trouvés, par exemple concernant les prescriptions alimentaires (menus végétariens) et les fêtes religieuses (dates des examens ou concours) ».

En avril 2011, la droite proposait, noir sur blanc, que toutes les cantines scolaires de France permettent aux élèves de confession juive et de confession musulmane de choisir des menus végétariens.

menu vegetarien ump pacte republicain

Il ne fallut pourtant pas attendre un an pour que, deux mois avant l’élection présidentielle, soit en mars 2012, Nicolas Sarkozy ne retourne sa veste. Edgar Faure, la girouette, le vent, toussa.


Qui a dit qu’il fallait des convictions pour faire de la politique ?

Pour télécharger le rapport de l’UMP, cliquez sur le lien suivant : Laïcité. Pour mieux vivre ensemble (format PDF).



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Rachid    

    Salam aleykoum.

    On est jamais mieux servi que par soi même. Que la communauté musulmane s’organise. Il faut créer des établissement d’enseignement privé musulman. Il faut demander aux pays maghrébins, aux pays du golfe de les financer et aux musulmans de France de payer pour envoyer nos enfants dans des écoles où l’enseignement serait en adéquation avec nos convictions. L’avenir des musulmans en France est dans les écoles, pas dans les mosquées.
    Si la majorité des enfants issus de familles musulmanes quittaient l’école publique de Marianne pour les maternelles, primaires, collèges et lycées musulmans les islamophobes comprendraient le sens du mot communautarisme.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE