Récidives racistes : Radio Courtoisie maintes fois blâmée pas le CSA

Par Al-Kanz

Racisme. Radio Courtoisie est régulièrement rappelée à l’ordre par le CSA depuis près de 20 ans. Revue de sanctions.

henry de lesquen
Capture d’écran Youtube

Vendredi, nous vous révélions les propos racistes et délictueux du président de Radio Courtoisie, Henry de Lesquen du Plessis-Casso, Versaillais né au Maroc, catholique d’extrême droite, prétentieux à la présidentielle 2017.

Lire – « L’explosion » du nombre de Noirs un danger « plus grave que l’islamisation »

Le vil, qui ne goûte ni les Noirs, ni les Arabes, surtout musulmans, ni les juifs, ni les protestants, ni même… le pape, trop à gauche, est coutumier du fait. Suprémaciste blanc, Henry de Lesquen est de ceux qui affirment sans vergogne l’existence de races supérieures et de races inférieures. C’est par exemple en juin 2012 qu’il évoquera l’infériorité prétendue du quotient intellectuel des « Noirs d’Afrique » par rapport à celui des « Blancs d’Europe ou des Etats-Unis », comme le rapporte le Journal officiel.

« L’animateur, invoquant une étude britannique, a corrélé un supposé retard de l’Afrique, qu’il s’agisse de son histoire ou de son développement, au quotient intellectuel prétendument inférieur des +Noirs d’Afrique+ par rapport à celui des +Blancs d’Europe ou des Etats-Unis+ »

Source : LegiFrance – JORF n°0165 du 18 juillet 2012 texte n°119

Ces propos furent tenus à l’antenne de Radio Courtoisie dans « Le Libre Journal d’Henry de Lesquen » – tous les lundis soir de 18h à 21h. Alerté, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui veille au grain, n’a pas manqué de sanctionner le contrevenant et de mettre en demeure la radio.

Lire – Le Libre Journal de Henry de Lesquen : Radio Courtoisie mise en demeure

Quelques années plus tard, en 2005, le gendarme des médias a rappelé à l’ordre la radio suite à des propos racistes tenus après la mort de deux élèves officiers de Saint-Cyr d’origine africaine. Même les morts ne sont pas à l’abri…

Propos racistes : lettre à Radio Courtoisie (Paris)

Le Conseil a écrit à Radio Courtoisie (Paris), à la suite de propos diffusés les 9 et 10 mars 2005 sur son antenne. Lors de l’évocation, par l’animateur, de la mort en janvier 2004 de deux élèves officiers de Saint-Cyr d’origine africaine lors d’un stage d’aguerrissement en montagne, un intervenant non identifié, après avoir expliqué qu’ « ils se sont enrhumés », s’est demandé si « on ne les a pas repérés, dans la neige » et s’ « ils étaient en pagne ». Chacun de ces propos a provoqué des rires dans le studio.

Source : CSA, 30 mars 2005

Nous pourrions citer bien d’autres sanctions. Une recherche rapide sur le site du CSA permet en effet de constater qu’elles n’ont pas manqué. En voici quelques-unes (la cible sont les juifs et les cités françaises à nettoyer « au lance-flammes ») :

– En 1997 : Radio Courtoisie mise en demeure pour diffusion de propos révisionnistes
– En 2004 : Radio Courtoisie mise en demeure
– En 2004 : Radio Courtoisie mise en garde
– En 2005 : Sanction de Radio-Courtoisie

Pour consulter les autres sanctions et mises en demeure de Radio Courtoisie, rendez-vous sur le site du CSA en cliquant sur le lien suivant : Sanctions Radio Courtoisie – Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Le CSA veille, après ces quelques cas, chacun en sera convaincu et pourra alerter le Conseil après les propos tenus par Henry de Lesquen lundi dernier. La marche à suivre vous est présentée dans l’article ci-dessous.

Lire – Alerte CSA : contre les discours de haine sur Radio Courtoisie

Publions de nouveaux lesdits propos qui motiveront l’alerte au CSA.

« En principe je devrais voir une jolie Blanche ». « En principe », celui d’un suprémaciste blanc. « Devrais », dans une France blanche et catholique, un Noir n’a pas sa place sur l’application d’une banque telle que BNP Paribas. Et même la « jolie Blanche ». Dragueur impénitent, Henry de Lesquen ne manque jamais soit de rappeler combien la chaire compte soit de qualifier le physique de toute femme à qui il s’adresse, comme dans l’exemple ci-dessous.

dragueur de lesquen RagaruSensei

Terminons avec deux derniers éléments :

– Henry de Lesquen fait désormais preuve de prudence. Il ne hiérarchise plus explicitement, il préfère lister. Et en bon propagandiste, il répète. Dans cet échantillon, ces propos identiques ont été publiés en février, en avril, en juin, en juillet en août 2015.

– et le 7 octobre 2015, avec une référence aux termes « négrification » et « congoïdisation »…

Pour l’heure, aucune radio, ni télévision, ni sites d’information n’a fait état de ces propos délictueux. N’hésitez pas à envoyer un mail aux rédactions, dont vous écoutez les émissions ou lisez les articles.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. ali    

    Salam’alikoum

    Il y a peut être une petite coquille sur le titre (« blamée pas le CSA » ou « blamée par le CSA ») ?

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE