Islamophobie : comment protéger les mosquées en six mesures

Par Al-Kanz

Face à la multiplication des actes islamophobes, il devient nécessaire de protéger les mosquées. Infographie.

Islamophobie. Il fallait s’y attendre. Comme après les attentats de janvier 2015, on déplore plusieurs profanations de mosquées. Leur nombre est en net recul par rapport aux jours et aux semaines qui ont suivi les tueries de Charlie Hebdo ; ce qui n’est pas le cas du nombre d’agressions et autres actes islamophobes contre les personnes.

Lire – Des tags islamophobes retrouvés à Pau, Lons, Billère et Blagnac

Ces attaques sont d’autant plus faciles à mener que l’immense majorité des mosquées et des lieux de culte musulmans ne sont pas équipés en vidéo de surveillance, voire pas non plus en alarme de sécurité. De même, les gardiens de nuit ne sont pas légion. Cela peut s’expliquer par les raisons suivantes :

– Le budget de fonctionnement d’une mosquée en France repose sur les dons des fidèles. Les responsables tiennent à pouvoir payer en priorité électricité, eau, gaz, menus et gros travaux. Le reste leur paraît secondaire, même si important.
– Les profanations de mosquées sont assez récentes. On devrait pouvoir aisément corréler ces attaques avec l’émergence d’une nébuleuse islamophobe, plutôt jeune, très connectée (à Internet) et encouragée par une classe politique qui trouve dans l’islamophobie le moyen de masquer son incapacité à prendre soin des Français et de la France.
– Enfin, la prise de conscience nécessaire pour protéger les mosquées ne s’impose pas encore complètement sur l’ensemble du territoire.

C’est précisément pour encourager cette sécurisation que Baddre-Eddine Bentaib, fondateur du site Trouve ta mosquée s’est associé au Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) pour proposer l’infographie suivante, laquelle a été réalisée par Ma Quête graphique.

proteger mosquee infographie

Sécuriser une mosquée, c’est finalement pas très compliqué. Il faut :

1- Engager un gardien de nuit, qui pourra faire des rondes et dissuadera les éventuels profanateurs d’agir ;
2- Solliciter les autorités pour que la police patrouille régulièrement autour de la mosquée ;
3- Installer des caméras de sécurité, qui auront un effet dissuasif. Solliciter une seule société spécialisée pour tout ou partie des mosquées pourrait faire baisser drastiquement les coûts ;
4- Installer des alarmes antivols et incendie ;
5- Mettre en place un service de sécurité pendant la prière, qui pourra garder un oeil sur les alentours de la mosquée ;
6- Veiller à être au minimum deux à l’ouverture (le matin bien avant l’aube) et la fermeture de la mosquée (en été aux alentours de minuit).

Merci à Trouve ta mosquée (http://www.trouvetamosquee.fr) de nous avoir accordé en exclusivité la publication de cette infographie.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. moutawa    

    Après les attentats de Janvier dernier, on a eu la présence 24h/24h de militaires, puis policiers armés devant notre mosquée.
    Aujourd’hui, alors que nous sommes en état d’urgence, personne!
    Alors que les musulmans, plus qu’en Janvier peuvent craindre un amalgame….Étonnant non?

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE